Mon compte
    Cannes 2022 : pourquoi ce film sur le rodéo urbain fait polémique ?
    25 mai 2022 à 18:15
    Cannes 2022 par AlloCiné
    Cannes 2022 par AlloCiné
    Du 17 au 28 mai 2022, nos expert(e)s passionné(e)s replongent au cœur de la folie cannoise. Responsable éditoriale : Laetitia Ratane Journalistes : Brigitte Baronnet / Mégane Choquet / Thomas Desroches / Maximilien Pierrette Vidéo : Ando Raminoson / Arthur Tourneret / Julien Ceugnart

    Présenté au Festival de Cannes, le flm Rodéo a provoqué de vives réactions suite aux propos de sa réalisatrice Lola Quivoron sur la confrontation entre les adeptes du rodéo urbain et la police.

    Pour son tout premier long-métrage Rodéo, sélectionné dans la section Un Certain Regard au Festival de Cannes, Lola Quivoron suit le parcours de Julia, une jeune femme qui vit de petites combines et voue une passion dévorante, presque animale, à la pratique de la moto. Un jour d’été, elle fait la rencontre d’une bande de motards adeptes du cross-bitume et infiltre ce milieu clandestin, constitué majoritairement de jeunes hommes. Avant qu’un accident ne fragilise sa position au sein de la bande...

    Rodéo
    Rodéo
    De Lola Quivoron
    Avec Julie Ledru, Yanis Lafki, Antonia Buresi, Cody Schroeder, Louis Sotton
    Sortie le 7 septembre 2022

    Venue le présenter au Festival, la réalisatrice a répondu à bon nombre d'interviews sur cette plongée à plein gaze dans le milieu des rodéos urbains, du cross-bitume et de la "Bike Life", qui a séduit la critique et les festivaliers.

    Des propos de la réalisatrice qui font polémique

    Mais certains de ses propos ont créé une polémique sur les réseaux sociaux, notamment dans une interview pour Konbini où la réalisatrice fait part de son ressenti et son expérience avec la communauté de bikers, qu'elle cotoie depuis 2015 et qui réalise des figures à bord de deux-roues motorisés ou de quads à pleine vitesse dans les rues.

    Elle regrette ainsi que cette pratique soit "mal comprise" et "criminalisée à mort". En effet, la pratique du rodéo urbain est, selon la loi renforcée en 2018, un délit passible d'un an d'emprisonnement et de 15 000 euros d'amende. Les bikers sont donc souvent confrontés aux forces de l'ordre.

    Et pour Lola Quivoron, la police serait souvent responsable des accidents graves ou mortels qui surviennent des séances de rodéos urbains : "Les accidents, ils sont souvent causés par les flics, qui prennent en chasse, qui poussent les riders vers la mort, en fait, concrètement".

    Ses propos ont provoqué de vives réactions sur les réseaux sociaux, par certains politiques, notamment David Lisnard, le maire de Cannes, mais aussi par des internautes, dont des riverains qui sont souvent confrontés au passage d'adeptes de la "Bike Life" dans leur quartier, qui n'ont pas manqué d'exprimer leur désaccord avec la réalisatrice.

    Par ailleurs, ses propos interviennent alors qu'un nouveau blessé dû à un accident de rodéo urbain a eu lieu. En effet, dimancher dernier, un enfant de 5 ans a été renversé à Pantin en Seine-Saint-Denis, alors qu’il effectuait une balade avec ses parents, par une moto conduite par des jeunes qui roulaient à vive allure sur le quai de l’Aisne, comme l'a rapporté BFM.

    Pour le moment, la réalisatrice Lola Quivoron n'a pas encore réagi face aux réactions, pour la plupart extrêmement virulentes, des internautes sur les réseaux sociaux quant à ses propos.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top