Mon compte
    "Mifune", le 3ème film "Dogma 95"
    23 févr. 1999 à 10:00

    Ours d'argent au Festival de Berlin 99, "Mifune" est le 3ème film estampillé Dogma 95, et réalisé par le Danois Soren Kragh-Jacobsen.

    Après le très controversé Les Idiots de Lars Von Trier, le dérangeant Festen de Thomas Vinterberg, voici le troisième long-métrage tourné dans les règles de Dogma 95. Mifune a été présenté samedi 13 février dans le cadre du Festival de Berlin 1999. Son réalisateur, le Danois Soren Kragh-Jacobsen, est l'un des quatre signataires de la chartre "Dogma 95", établie au printemps de l'année 1995 avec Lars Von Trier, Thomas Vinterberg et Kristian Levring.
    Le film en compétition a été très bien accueilli, et a obtenu le Grand Prix du Jury (Ours d'argent) de la Berlinale. Bertrand Tavernier, qui a présenté son film Ca commence aujourd'hui, a déclaré que le label est une fantastique invention publicitaire.

    Mifune, produit par Nimbus Film, a engendré une véritable guerre entre les distributeurs américains et européens. Mais le distributeur scandinave de Mifune, Trust Films, a préfèré attendre que les enchères montent avant de signer des contrats avec les distributeurs étrangers. Après la projection, une cinquantaine d'acheteurs se trouvaient devant le stand de Trust Films. Seul un accord de vente avait été conclu à ce moment là avec la société belge Progress Films. Un accord a finalement été conclu quelques jours plus tard, le 17 février, avec l'Américain Sony, qui n'a pourtant pas fait l'offre la plus haute. Les Espagnols de Golem, les Français de Paradis Film et les Allemands de Kinowelt ont également acheté le film de Soren Kragh-Jacobsen.

    Les vendeurs de chez Trust Films n'ont fait aucun commentaire sur les négociations avec Sony. Trust Films a également commencé à signer des accords pour la vente des droits de Mifune avec ceux d'un autre film, Fucking Amal, présenté dans la section Panorama de la Berlinale. Ainsi, le "lot" a été vendu au Canada, en Grande-Bretagne, en Italie et en Israël. Réalisé par Lukas Moodysson, Fucking Amal raconte l'histoire de deux jeunes adolescentes, Elin et Agnès, qui vont petit à petit tomber amoureuses. Le film est nominé pour les oscars suédois et il est actuellement en tête du box-office dans le pays nordique. Mais il semble que Fucking Amal ne connaîtra pas un avenir aussi prometteur que Mifune à l'étranger.

    Le film de Soren Kragh-Jacobsen est une comédie romantique. Kresten (Anders W.Berthelsen), marié depuis peu avec Claire (Sofie Grabol), coule une vie agréable à Copenhague, avec la perspective d'une belle carrière professionnelle. Il apprend un jour la mort de son père et doit alors retourner dans la ferme familiale sur l'île de Lolland. En arrivant là-bas, Kresten, qui a toujours renié sa famille, et son origine sociale modeste et rurale, est confronté à un problème : son frère Rud (Jesper Asholt).
    Celui-ci est handicapé mental et son état est inquiétant. Kresten décide de prolonger son séjour pour s'occuper de son frère avec qui les rapports s'améliorent. Mais souhaitant retourner à Copenhague, Kresten emploie une personne qui va prendre soin de son frère, Liva (Iben Hjejle), une femme séduisante. La vie change à la ferme familiale, et Kresten tombe amoureux de Liva pendant que sa femme attend impatiemment son retour.

    Un Dogma 4 est en projet. C'est le réalisateur Kristian Levring qui s'y collera pour une version du roi Lear. Le tournage de Dogma 4 : The King is alive (Le Roi est vivant) se déroulera dans le désert de Namibie.
    Trust Films a également annoncé qu'ils envisagent de distribuer le film suivant presque entièrement financé, le Dogma 5 intitulé House of Klang. Ce film annonce le retour du réalisateur américain Paul Morrissey après 11 ans d'absence. Ce sera le premier film Dogma en langue anglaise.

    Dogma a un énorme succès puisque Jean-Marc Barr vient d'écrire et de réaliser son premier long métrage selon les principes. Pour cela, il a du obtenir l'accord des quatres signataires. Elodie Bouchez, à l'affiche avec le bel acteur dans J'aimerais pas crever un dimanche, aura le rôle principal de Lovers où il est question d'un coup de foudre entre une Française et un Yougoslave (Sergej Trifunovic).

    Les réalisateurs adhérant à Dogma 95 font un réel voeux de chasteté en suivant à la lettre les 10 commandements cinématographiques établis en 1995. Le réalisateur ne doit pas utiliser de décors, il ne peut pas ajouter du son autre que celui qui existe sur le tournage, il doit tenir la caméra à l'épaule, les lumières artificielles sont interdites, ainsi que les filtres, les armes, les meurtres.
    Dogma 95 a pour but de faire un cinéma collectif et d'apporter une nouvelle tendance où le réalisateur ne doit plus se considérer comme un créateur mais comme un observateur du moment présent, même au détriment de l'esthétique et du bon goût. Ses adhérents cinéastes sont d'accord pour faire un voeux de chasteté mais leurs films sont loin d'être chastes et conformistes. M.L
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top