Notez des films
Mon AlloCiné
    Des femmes à Arcachon
    14 sept. 2001 à 11:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Du 17 au 23 septembre, Arcachon accueille le 3e Festival International du Cinéma au Féminin.

    Solveig Anspach (Haut les coeurs !), Sofia Coppola (Virgin suicides) et Maria de Medeiros (Capitaines d'avril)... Ces trois réalisatrices ont foulé la plage d'Arcachon, gratifiant les cinéphiles de quelques-uns de leurs meilleurs moments de festivaliers.

    Pour sa troisième édition, le Festival International du Cinéma au Féminin choisit de mettre à l'honneur quatre femmes qui se sont distinguées, dans le domaine de la comédie, de la production, de l'écriture et de la réalisation. La comédienne Françoise Fabian et la productrice Magaret Ménégoz (des Films du Losange) se verront décerner une Vague d'honneur, de même que la scénariste Florence Quentin (collaboratrice d'Etienne Chatiliez), qui présentera en avant-première son premier long métrage en tant que réalisatrice, J'ai faim !!!, en présence de Catherine Jacob et Michèle Laroque. Ce trio se complète de Jeanne Labrune, la réalisatrice de Ca ira mieux demain.

    Arcachon offre une compétition qui réunit huit longs métrages. La sélection de ces films obéit à des critères stricts : ils doivent impérativement avoir été ou produits, ou réalisés, ou écrits par une femme.

    Les films retenus en compétition :

    Le Lait de la tendresse humaine de Dominique Cabrera (France)
    Dieu est grand, je suis toute petite de Pascale Bailly (France)
    Jeunesse dorée de Zaïda Ghorab-Volta (France)
    Italian for beginners de Lone Scherfig (Danemark)
    La Parole di mio padre de Francesca Comencini (Italie)
    Martha... Martha de Sandrine Veysset (France)
    Inch'Allah dimanche de Yamina Benguigui (France)
    Le Pornographe de Bertrand Bonello (France), produit par Carole Scotta (productrice de Ressources humaines de Laurent Cantet)

    Un jury présidé par Bernadette Lafont départagera ces huit longs métrages et ses interprètes. Quatre Vagues d'or récompenseront le meilleur film, les meilleurs interprètes masculin et féminin ainsi que le meilleur scénario. Le jury se compose de l'écrivain Jean Vautrin, du réalisateur Patrick Schulmann et des comédiennes Camille Japy, Alexandra Vandernoot et Nathalie Roussel. Le Festival accorde une carte blanche à chacun des jurés, qui choisira un film qui le met en vedette ou qu'il a écrit. Ainsi seront projetés, entre autres, Personne ne m'aime (Marion Vernoux) avec Bernadette Laffont et Charmant garçon (Patrick Chesnais) avec Alexandra Vandernoot.

    Une nouveauté enrichit la programmation de cette troisième édition : une compétition de courts métrages, réservés aux cinéastes débutants (premier ou deuxième film). Plébiscité par le public, le lauréat sera aidé pour la réalisation de son premier long métrage. Figurent notamment dans la sélection de cette première compétition : Les Yaourts mystiques de Sylvie Guérard, Ce qui compte pour Mathilde de Stéphanie Murat, et S'expose de Catherine Lautissier. Au total, quelques dix courts métrages se disputeront les faveurs du public.

    Outre les films en compétition, Arcachon proposera des films-hommage (La Vierge des tueurs de Barbet Schroeder, Parlez-moi d'amour de Michel Drach, Contes d'automne d'Eric Rohmer) et des "coups de coeur" (No man's land de Danis Tanovic, Louis, enfant roi de Roger Planchon, Capitaines d'avril de Maria de Medeiros). Et, cerise sur le gâteau, les festivaliers découvriront en avant-première, lors de la cérémonie de clôture, Le Journal de Bridget Jones de l'Anglaise Sharon Maguire, avec Renée Zellweger, Hugh Grant et Colin Firth.

    Entre hommages, rétrospectives, nouveautés, Arcachon s'impose comme l'un des grands rendez-vous du cinéma au féminin.

    AlloCiné, partenaire de Cinéma au Féminin, vous invite à suivre l'actualité du festival. Retrouvez articles et chroniques sur notre site.


    V.G
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top