Notez des films
Mon AlloCiné
    Palmarès de la 58e Mostra de Venise
    9 sept. 2001 à 11:37
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le palmarès de la 58e édition de la Mostra de Venise est tombé samedi soir. Voici la liste des heureux élus.

    La première Mostra du millénaire a baissé le rideau samedi soir au Lido. Le jury de la compétition officielle, présidé par le cinéaste italien Nanni Moretti (La Chambre du fils), a choisi de privilégier des films qui ont de plus en plus de mal à trouver leur place sur les écrans des multiplexes.

    On attendait The Others, le thriller surnaturel du jeune Espagnol Alejandro Amenabar (Ouvre les yeux), c'est finalement Monsoon wedding (Mariage sous la mousson), une comédie colorée, pleine de tendresse et de légèreté, de la réalisatrice indienne Mira Nair qui a remporté le Lion d'Or. Le grand prix du Jury est, quant à lui, allé à un film très différent, le provocant Hundstage (Canicule) de l'Autrichien Ulrich Seidl.

    Avec L'Emploi du temps, inspiré de la tragique affaire Romand, le réalisateur français Laurent Cantet a remporté le Lion de l'année, le nouveau trophée créé pour distinguer un film dans la section Cinéma du présent.

    Après avoir triomphé l'an dernier à la Mostra avec Le Cercle de Jafar Panahi, le cinéma iranien reçoit une nouvelle récompense cette année avec le prix du meilleur réalisateur décerné à Babak Payami pour Vote secret, à la fois comédie teintée d'absurde et belle leçon de démocratie.

    Le cinéma italien, présent en force sur son propre terrain, n'est pas reparti les mains vides, puisque les prix d'interprétation sont allés à Sandra Ceccarelli et Luigi Lo Cascio, qui prêtent leur sensibilité au couple de paumés dans Luce dei miei occhi de Giuseppe Piccioni.

    Voici le palmarès de la 58e Mostra de Venise :

    Lion d'or

    - Monsoon wedding de Mira Nair avec Naseeruddin Shah, Lillete Dubey, Shefali Shetty (Inde)

    Lion de l'année

    - L'Emploi du temps de Laurent Cantet avec Aurélien Recoing, Karin Viard (France)

    Grand prix du jury

    - Hundstage d'Ulrich Seidl avec Maria Hofstätter, Alfred Mrva (Autriche)

    Prix du meilleur réalisateur

    - Babak Payami pour Raye makhfi (Secret ballot) avec Nassim Abdi, Cyrus Abidi (Iran/Italie)

    Prix du meilleur scénario

    - Y tu mamá también (Et ta mère aussi) d'Alfonso Cuaron avec Maribel Verdú, Diego Luna (Mexique)

    Coupe Volpi (prix d'interprétation) pour le meilleur acteur

    - Luigi Lo Cascio pour Luce dei miei occhi de Giuseppe Piccioni (Italie)

    Coupe Volpi (prix d'interprétation) pour la meilleure actrice

    - Sandra Ceccarelli pour Luce dei miei occhi de Giuseppe Piccioni (Italie)

    Prix Marcello Mastroianni du meilleur jeune acteur (ou actrice)

    - Gael Garcia Bernal et Diego Luna pour Y tu mamá también (Et ta mère aussi) d'Alfonso Cuaron (Mexique)

    Prix international de la critique

    - Sauvage innocence de Philippe Garrel avec Medni Belhaj Kalem, Julia Fort, Michel Subor (France/Hollande)

    Prix de la FIPRESCI

    - Le Souffle de Damien Odoul avec Pierre-Louis Bonnet, Dominique Chevailier, Maxime Dalbrut (France)

    Prix spécial

    - Haixian (Seafood) de Zhu Wen (Chine)

    Lion du futur, prix Luigi de Laurentiis

    - Kruh in mleko (Pain et lait) de Jan Cvitkovic (Slovénie)

    Lionceau d'or

    - Behind the sun de Walter Salles avec Rodrigo Santoro, José Dumont, Ravi Lacerda (Brésil/Suisse/France)

    Prix de la Semaine de la critique

    - Tornando a casa de Vincenzo Marra avec Aniello Scotto, D'Antuono, Salvatore Iaccarino (Italie)

    G.M. avec l'A.F.P.
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top