Mon compte
    Insecure : pourquoi faut-il dévorer la série d'HBO ?
    15 août 2018 à 18:05
    Corentin Palanchini
    Corentin Palanchini
    -Chef de rubrique Infotainment
    Passionné par le cinéma hollywoodien des années 10 à 70, il suit avec intérêt l’évolution actuelle de l’industrie du 7e Art, et regarde tout ce qui lui passe devant les yeux : comédie française, polar des années 90, Palme d’or oubliée ou films du moment. Et avec le temps qu’il lui reste, des séries.

    La série HBO "Insecure" a repris pour une troisième saison diffusée sur OCS. Découvrez pourquoi cette série encore trop discrète vaut qu'on s'y intéresse un peu plus.

    Issa (Issae Rae) et Molly (Yvonne Orji)
    1. Issa (Issae Rae) et Molly (Yvonne Orji) +

    Si le bouche à oreille des séries à suivre cette année vous a peut-être conseillé de regarder Atlanta, il a peut-être été moins disert sur Insecure, qui a repris dimanche dernier sur HBO et OCS en France. Une série encore trop confidentielle que l'on vous conseille de rattraper de toute urgence.

    De quoi ça parle ?

    Issa et Molly sont meilleures amies, approchent de la trentaine et tentent de concilier leur vie amoureuse et leur situation professionnelle. Molly est une avocate ambitieuse qui peine à garder un homme et Issa vit une situation compliquée avec son petit ami sans emploi, qui végète tandis qu'elle travaille pour une association venant en aide aux enfants laissés pour compte par l'école.

    Qui est aux commandes ?

    La série est créée et écrite par Larry Wilmore (In Living Color) et l'actrice Issa Rae (l'interprète d'Issa) et c'est une comédie diffusée aux Etats-Unis sur HBO et en France sur OCS. Les chaînes diffusent cette année la troisième saison du show. Issa Rae était déjà auteur de la websérie The Choir, qui suivait une chorale d'Afro-américains sur le déclin obligée de se remettre en question pour survivre. Elle fut également l'héroïne de la web-série The Misadventures of Awkward Black Girl, l'histoire de deux Afro-américaines cherchant à survivre à un environnement de travail hostile. Le showrunner d'Insecure est Prentice Penny, à qui l'on doit Brooklyn Nine-Nine et Happy Endings.

    Pourquoi faut-il la regarder ?
    • Son humour et son actualité

    Là où Atlanta est promue comme une série comique alors que sa saison 2 est très sombre et présente des personnages dont la vie n'est jamais rose, Insecure parvient à aborder des sujets graves en gardant un ton proche de la comédie. Cela passe par le fait que l'on y suit la vie quotidienne des deux personnages principaux, meilleures amies au caractère bien trempé et à la répartie cinglante. Elles ne s'épargnent pas l'une et l'autre et jouent régulièrement au "Malibu", jeu annonçant qu'elles vont se dire la vérité en face avec un franc-parler dévastateur.

    Cette partie humoristique est aussi apportée par les nombreux rendez-vous galants de Molly qui sont souvent des grands moments. Un autre bon point de la série est l'utilisation réaliste des réseaux sociaux par les scénaristes, qui exploitent avec intelligence les différentes possibilités narratives qui en découlent. Bref, ces deux héroïnes sont des trentenaires que l'on pourrait connaître, qui usent de l'application Tinder pour faire des rencontres et sortent dans les bars entre copines en fin de semaine.

    En bonus, on peut entendre des références régulières à la pop culture récente, ancrant le show dans l'actualité, renforçant son aspect réaliste et créant une connivence avec le téléspectateur. Si l'intrigue générale de la série prend son temps, cela n'est pas important car elle n'est pas basée sur une histoire à suspense mais sur l'évolution des personnages. En deux saisons déjà (et avec le début de la troisième), la psychologie des héroïnes a déjà beaucoup changée.

    • Sa représentation de la discrimination ordinaire

    Il serait réducteur de parler d'Insecure comme d'une série sur deux Afro-américaines. Il s'agit du portrait de deux femmes de 2016-2018 qui se trouvent être parfois confrontées au racisme. Mais si Issa est régulièrement malmenée verbalement par ses collègues (de façon non consciente), le show n'évoque pas le racisme anti Afro-américains mais les discriminations dans leur ensemble. C'est par exemple le cas du directeur Afro-américain d'une école qui préfère qu'Issa et son association privilégient l'aide aux enfants noirs plutôt qu'aux petits hispaniques car il est lui-même raciste envers cette communauté.

    Un regard est également porté de façon indirecte sur la période de l'esclavage via la série que regardent les personnages à la télé durant la saison 2. Il s'agit d'un show fictif intitulé Due North et chronologiquement situé durant la Guerre de sécession. L'idée du coscénariste Benjamin Cory Jones était de "montrer les rapports de force qui ont été instaurés durant l'esclavage".

    La saison 2 aborde également la question du sous-paiement des femmes lorsque Molly se rend compte qu'un employé masculin nettement moins compétent et dévoué qu'elle à l'entreprise gagne beaucoup mieux sa vie. La résolution de cette intrigue est finement écrite et réservera des surprises au téléspectateur. L'idée d'Insecure est de montrer la vie des Afro-américains telle qu'elle est de nos jours, ce qu'expliquait la showrunner au New York Times : "Je pense que cela plaît aux hommes noirs d'être montrés à l'écran comme des gens qui ne soient pas hyper-sexualisés, rappeurs ou comiques. Ils voient [en Insecure] une représentation honnête : ils travaillent, séduisent, doivent gérer le racisme".

    • Sa liberté de ton sur la sexualité

    Dès l'origine, HBO a laissé toute liberté aux scénaristes pour placer du sexe dans la série, les acteurs ont d'ailleurs des clauses de leur contrat laissant la possibilité de tourner des scènes nues. Les auteurs ont décidé de ne pas abuser de cet accord de principe, comme le confirme Prentice Penny : "nous n'avons jamais mis [une scène de sexe] juste pour en mettre une. Nous en avons placé lorsque cela était logique pour l'histoire ou pour le personnage à cet instant précis". Cette possibilité de parler de sexe et de montrer des scènes d'amour est raccord avec le réalisme voulu par la série.

    Un épisode de la première saison aborde le sujet rare de la fluidité sexuelle, avec le personnage de Molly apprenant que son amoureux du moment a vécu une expérience homosexuelle. Elle réagit de façon hostile, ce qui menace de briser son couple, alors même qu'elle aussi a connu des expériences homosexuelles avec lesquelles elle n'a aucun problème.

    Parfois, sur le thème de la sexualité, Insecure a été un peu en dessous de son niveau habituel. Un épisode de la saison 2 a déçu les téléspectateurs car les héroïnes y visitent un événement intitulé "Sexplosion" où Issa prendre un cours de fellation. Mais lorsqu'elle tente de pratiquer ce nouvel enseignement, cela ne se passe pas comme prévu et elle en parle à son amie Molly. Leur dialogue d'un autre temps sera beaucoup critiqué, d'autant qu'il tranche avec le ton habituel du show.

    Cet épisode fut l'un des seuls faux pas d'Insecure, que les spectateurs lui ont pardonné, rapidement effacé par la qualité de son montage, le courage de ses sujets et la qualité de son écriture.

    Un teaser de la saison 3, qui a commencé cette semaine sur HBO et OCS :

    Insecure - saison 3 Teaser (2) VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • billprez
      Kenny Powers, EXCELLENTE référence !!! la série la plus dingue que j ai vu pour le moment ......
    • Jo t
      Pas mal mais pas du tout à la hauteur de l'excellente Atlanta.
    • killzone72
      Loin d’être désagréable mais je n'ai vraiment pas adhéré. Peut être qu'il aurait fallu aller vers de la pur comédie comme Kenny Powers au lieu de se calquer sur Larry et son nombril, Girls ou How to make it in America
    Voir les commentaires
    Back to Top