Mon compte
    PODCAST - Séries Mania 2021 Jour 7 : la série évènement Germinal, les punks féministes de We Are Lady Parts et les comédiens d'Un Si Grand Soleil
    Par Séries Mania 2021 par AlloCiné — 1 sept. 2021 à 18:30

    Chaque jour, l'équipe AlloCiné vous fait vivre le festival Séries Mania. Au programme du 7e jour : la série évènement Germinal, We Are Lady Parts, le drame turc Hamlet, Sort Of et nos invités Fabrice Deville et Teïlo Azais (Un Si Grand Soleil).

    N'hésitez pas à partager, noter, commenter l'émission et suivre le fil de "Spotlight" sur les plateformes de podcasts. Elle est disponible sur Deezer, Spotify, Apple Podcasts :

    • Spotify
    • Apple Podcasts
    • Deezer
    • Soundcloud

    Le temps du Festival Séries Mania, la ville de Lille devient le terrain de jeu des sériephiles en quête de nouvelles productions à découvrir. Du 26 août au 2 septembre 2021, nos expert(e)s passionné(e)s vous font vivre ce festival international consacré aux séries télévisées du monde entier.

    Aujourd'hui, l'équipe de Spotlight débriefe deux séries de la Compétition Internationale : Germinal, la trés attendue relecture ambitieuse et contemporaine de l'oeuvre classique de Zola et Hamlet, l'adaptation turque et onirique de la célèbre pièce de théâtre de Shakespeare.

    Enfin, nous avons déniché deux pépites du Panorama International : We Are Lady Parts, une série britannique délicieuse sur un groupe de punk féministes musulmanes et Sort Of, une comédie canadienne sur une nounou non-binaire déjantée et attachante.

    Nos invités du jour : Fabrice Deville et Teïlo Azais, comédiens d'Un Si Grand Soleil, le feuilleton phare de France 2.

    Journalistes : Mégane Choquet / Jérémie Dunand / Julia Fernandez / Lucie Reeb

    Réalisation : Ando Raminoson / Constance Mathews

    Germinal (Compétition Internationale)

    FTV

    Très attendue, la mini-série évènement Germinal ne déçoit pas. Avec un scénario brillant et pertinent de Julien Lilti (ancien journaliste et scénariste sur Hippocrate) et une réalisation calibrée et léchée de David Hourrègue (Skam France), l'ambitieuse adaptation du célèbre roman d’Émile Zola se donne les moyens de ses ambitions et réunit tous les ingrédients pour faire rayonner le savoir-faire français à l'international.

    Le casting, composé d'acteurs chevronnés (Guillaume de Tonquédec, Thierry Godard, Alix Poisson, Natacha Lindinger, Sami Bouajila) et de jeunes talents prometteurs (Louis Peres, Rose-Marie Perreault, Marilou Aussilloux, Aliocha Schneider, Max Baissette de Malglaive) est investi corps et âme dans ce combat des mineurs des corons du Nord et apporte une sensibilité et une authencité flamboyantes à leurs personnages.

    Coproduction franco-italienne à découvrir sur SALTO puis sur France 2 plus tard, Germinal propose une relecture contemporaine du classique universel de Zola et fait terriblement écho à l'actualité sociale. Si Étienne Lantier reste l'instigateur de la grève dans la série, une plus grande place est donnée aux personnages féminins, qui s'investissent tambour battant dans la lutte, rythmée par une sublime production musicale.

    Mégane Choquet

    Hamlet (Compétition Internationale)

    Asteros Film

    En Compétition Internationale, l'adaptation d'une autre œuvre littéraire majeure fait sensation : Hamlet, une série turque tirée de la célèbre pièce de théâtre de Shakespeare écrite et réalisée par Kaan Müjdeci, qui avait eu le Grand prix du jury à la Mostra de Venise pour son premier long métrage Sivas en 2014. Si l'intrigue reste fidèle à la trame de l'oeuvre shakespearienne, la série en propose une lecture moderne et onirique.

    En mettant en scène une héroïne dans un milieu social plus modeste, Kaan Müjdeci raconte une histoire de vengeance, de rédemption et d'accomplissement originale et poétique sur fond de culture de folklore turque. Les plans contemplatifs pourraient en perdre certains mais si l'on accepte la narration déconstruite et la fantaisie des séquences, on se laisse transporter dans ce voyage léché et ambitieux.

    Mégane Choquet

    We Are Lady Parts (Panorama International)

    Channel 4

    Avant d'être scénariste et réalisatrice, Nida Manzoor, londonienne issue d'une famille pakistanaise et passionnée de rock, rêvait d'être "une version féminine et orientale de Bob Dylan". Après avoir réalisé plusieurs épisodes de Doctor Who, elle signe pour Channel 4 sa première série originale avec We Are Lady Parts, sitcom détonnante sur un groupe de punk féminin et musulman.

    Alors que ses membres se mettent en quête d'une guitariste pour essayer de monter en grade lors des auditions, elles vont croiser la route d'Amina, une doctorante en biologie obsédée à l'idée de trouver le mari idéal. Mais elle cache un vrai don pour la guitare, entravée par un trac monumental lorsqu'elle doit monter sur scène... 

    En plus de donner la part belle à des héroïnes musulmanes complexes et hautes en couleur, la série aborde la question du rapport aux traditions et à la communauté, mais aussi la notion de vocation et de confiance en soi. La série s'amuse également avec les stéréotypes des comédies romantiques grâce à son hilarante héroïne, incarnée par Anjana Vasan (vue dans Sex Education). Achetée par la plateforme BrutX, We Are Lady Parts sera diffusée en France le 15 septembre prochain. Une série britannique irrésistible, aussi drôle que politique.

    Julia Fernandez

    Sort Of (Panorama international)

    CBC

    Créée par Bilal Baig, qui campe également le protagoniste principal de l’histoire, et Fabrizio FilippoSort Of est une comédie canadienne qui suit le quotidien de Sabi, un personnage non-binaire d’une vingtaine d’années, qui doit gérer une vie amoureuse compliquée, sa famille d'origine pakistanaise, et son rôle de nounou auprès de deux enfants qu’elle adore.

    Dans la veine des dramédies à la Girls, Sort Of est un récit initiatique à la fois drôle et extrêmement touchant qui donne une vraie visibilité aux personnes non-binaires, et aux difficultés qu’elles rencontrent malheureusement dans une société qui a encore du mal avec les personnes qui sortent des cases et souhaitent juste être elles-mêmes.

    Sabi a l’impression d’être en transition à plein de niveaux, que ce soit dans sa vie amoureuse avec un petit ami loin d’être exemplaire, dans sa sexualité, ou au niveau de sa carrière. Et à travers cela, la série tente de montrer que certaines cases et certaines identités ne s’appliquent plus vraiment au monde d’aujourd’hui. Et on a l’impression que le message des scénaristes de Sort Of, qui signifie "en quelque sorte", est que, finalement, nous sommes un peu tous en transition dans une société qui l’est tout autant.

    Et ce n’est pas trop tôt. Sort Of est donc une série qui fait du bien et qui pose de vraies questions sans pour autant tomber dans le didactisme ou dans la "non-binarité" pour les nuls. Et la bonne nouvelle c’est qu’elle a été achetée par Téva, qui la diffusera en France dès novembre.

    Jérémie Dunand

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top