Mon AlloCiné
    Cannes 2012 : La Palme du court
    27 mai 2012 à 22:52

    Vous hésitez: la Palme d’Or attribuée au film « Amour » est-elle autrichienne ou française ? Une chose est sûre, la Palme du film court est turque, cette année ! N’oublions pas que la compétition officielle n’est pas réservée aux longs. Zoom sur le lauréat de la Palme d’Or du court métrage.

    La rumeur a couru toute la journée : La Rumeur n’aurait rien à Cannes cette année. Notre représentant national, Hamé (Mohamed Bourokba), est donc rentré du Festival les mains vides, mais avec le plaisir d’avoir eu sa chance dans la prestigieuse compétition.

    C’est le Turc L. Rezan Yesilbas qui l’emporte avec son film Silencieux (Sessiz-Be Deng). Ce jeune réalisateur de 35 ans en est à son second film, après le court métrage Le Jugement en 2008. Ces deux films font partie d’une « Trilogie Féminine ». Le scénario du troisième chapitre semble déjà bouclé.

    Silencieux se déroule en 1984. Zeynep, mère de famille, veut rendre visite à son mari, détenu dans la prison de Diyarbakir, où il est formellement interdit de parler kurde. Seulement Zeynep ne parle pas d’autre langue.

    C’est un film engagé et militant qui l’emporte donc sur les autres participants à la compétition cannoise cette année. Pas de regret pour Hamé, qu’on retrouvera sous peu derrière la caméra, comme il nous l’a confirmé dans l’interview qu’il nous a accordée.


    Gauthier Jurgensen

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top