Notez des films
Mon AlloCiné
    "Je m’appelle Nathan" - L’autisme en quelques secondes
    31 juil. 2012 à 14:14

    Difficile de décrire en si peu de temps de quoi souffre un enfant autiste. Comment développer, en quelques trouvailles visuelles, tout ce que le psychanalyste austro-américain Bruno Bettelheim décrivit il y a près d'un demi siècle dans « La Forteress

    Ce très court métrage d’animation signé Benoit Berthe est inspiré d’une chanson écrite par Marc Lavoine et chantée par Calogero en 2010 : « Nathan ». Quelques paroles s’affichent d’ailleurs en clôture du film – mystérieusement signées Claudio Calogero, alors que le chanteur se nomme Calogero Maurici. Ce titre parle d’un enfant autiste et du tourment de ses parents.

    La prouesse de Benoit Berthe est d’avoir réussi en quelques plans et sans un mot à trouver une métaphore et une mise en scène si efficaces que ce désordre mental devient limpide. Même la texture anguleuse et pâle choisie pour animer l'enfant contribue à faire partager sa perception du réel. Fatalement douloureux, Je m'appelle Nathan n'en est pas moins un film fort, clair, beau, simple, sensible et touchant.

    Je m'appelle Nathan from Siward on Vimeo.

    Gauthier Jurgensen

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    Voir les commentaires
    Back to Top