Mon compte
    Futures Vedettes
    note moyenne
    2,0
    26 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Futures Vedettes ?

    6 critiques spectateurs

    5
    0 critique
    4
    0 critique
    3
    1 critique
    2
    1 critique
    1
    4 critiques
    0
    0 critique
    Ykarpathakis157
    Ykarpathakis157

    Suivre son activité 817 abonnés Lire ses 16 938 critiques

    3,5
    Publiée le 15 juin 2021
    Avant tout Futures vedettes est un film très années 50. Il a sans doute bien marché dans les nombreux cinémas locaux de l'époque qui offraient un divertissement dans n'importe quel quartier avant l'arrivée de la télévision. Il faut se rendre compte que son attrait est en grande partie dû à notre connaissance de ce qui a suivi nous voyons une jeune Brigitte Bardot au début de son impressionnante carrière. Un an avant sa percée dans Et Dieu créa la femme le film qui l'a catapultée vers la gloire mondiale. Il nous donne déjà un avant-goût des marques de fabrique bien connues de Bardot l'amour de la danse vous savez peut-être que Brigitte a été danseuse de ballet professionnelle son amour des animaux elle se baigne dans un étang entre des poissons chinois et l'envie de faire monter la température en se montrant pudiquement nue. Une autre caractéristique est sa grande quantité de mélodrame même si il est mesuré selon les normes des années cinquante. Cela ajoute une saveur qui peut plaire à certains et déplaire à d'autres. Quoi qu'il en soit cela s'accorde bien avec le cadre de ce film à Vienne...
    ronny1
    ronny1

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 843 critiques

    1,5
    Publiée le 17 mars 2021
    En 1938 Marc Allégret réalisa brillamment « Entrée des artistes ». Dix sept ans plus tard il revient avec « Futures vedettes », le conservatoire d’art Dramatique parisien devenant le conservatoire des arts musicaux de Vienne. Premier constat, si les extérieurs sont bien filmés à Vienne, les scènes d’intérieurs n’ont rien à voir avec la capitale autrichienne, costume folklorique ou pas. Mais le plus grave est d’avoir choisit le chant comme support artistique principal. Ainsi au déclamant et fort juste Louis Jouvet, succède Jean Marais, à peu près aussi crédible en ténor que Michel Simon en nymphette (sauf que chez Renoir le délire était volontaire). Dans cette même (dé)veine, Vadim à remplacé les percutants dialogues d’Henri Jeanson par des répliques du niveau de « Nous Deux » et, cerise sur le gâteau, si j’ose dire, Bardot en cantatrice amoureuse, se disputant le séduisant professeur à Isabelle Pia (plutôt convaincante), enfonce un peu plus ce naufrage. Bardot était encore dans sa période brune ingénue, autrement plus érotique, que la bombasse peroxydée « créée » par Vadim l’année suivante pour « Et Dieu créa la femme ». La seule scène sauvable du film la montre nue dans un bassin avec des poissons chinois avant d’échanger un baiser goulu avec Jean Marais, manière de montrer son cul, au propre comme au figuré, pour assurer les recettes. La morale du film c’est qu’il faut souffrir pour avoir du talent (Bardot, Pia, le père sculpteur…). Donc ceux qui ont vu le film jusqu’au bout devraient être super bons !
    Plume231
    Plume231

    Suivre son activité 2 423 abonnés Lire ses 4 639 critiques

    1,0
    Publiée le 7 janvier 2014
    Une sorte d'"Entrée des artistes", du même Marc Allégret, sauf qu'ici les apprentis acteurs sont remplacés par des apprentis chanteurs, musiciens et danseurs, Paris par Vienne, un immense Louis Jouvet qui était comme un poisson dans l'eau par un Jean Marais aussi crédible que le serait Woody Allen en champion poids lourd, Henri Jeanson aux dialogues par Roger Vadim ; autant le dire on y perd totalement au change à cause des deux derniers points...
    On peut joyeusement ajouter un scénario qui manque totalement d'épaisseur, se contentant de se faire suivre tous les poncifs sans la moindre cohérence narrative et psychologique, ainsi que des playbacks..euh comment dire... Brigitte Bardot et Jean Marais respectivement en cantatrice et ténor wagnériens...euh franchement... c'est nul...
    Non, il y a pas à dire on s'ennuie totalement devant ce film... S'il n'y avait pas dans le casting Brigitte Bardot période "brune ingénue" (que je trouve personnellement beaucoup plus sexy que dans sa période "bombasse blonde" !!!) et quelques apparitions de quelques acteurs qui deviendront effectivement des futures vedettes, je crois que je me serais un peu endormi...
    caro18
    caro18

    Suivre son activité 107 abonnés Lire ses 2 213 critiques

    1,0
    Publiée le 2 mai 2013
    Malgré la présence de Jean Marais et Brigitte Bardot, le film est plat.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 7 940 abonnés Lire ses 11 279 critiques

    2,0
    Publiée le 30 avril 2013
    D'après le roman de Vicki Baum, ce petit film français du milieu des annèes 50 s'avère être scènaristiquement conventionnel sur le papier! Personne ne songera à s'en plaindre puisque l'histoire est signèe par le tombeur de ces dames: Roger Vadim! Qu'il soit plutôt bon ("Gribouille") ou pas terrible du tout ("Futures vedettes"), un film de Marc Allègret est souvent prètexte à un cinèma estimable et incontestablement brillant! Cette fois, mauvaise pioche à tous les ètages! En professeur de chant, Jean Marais est à la rue (il faut l'entendre pousser la voix pour se rendre compte de l’aberration de son personnage), Brigitte Bardot est d'une naïvetè envahissante dans le rôle de l'apprentie danseuse et le pauvre Yves Robert est sous-exploitè! Seule, Isabelle Pia (aux faux airs de Madeleine Sologne) est joliment dirigèe par Allègret, charmante et plus naturelle que ses partenaires, en rèsistant vaillamment à commettre l'irrèparable! A part ça, le spectateur attentif reconnaîtra Guy Bedos et Mylène Demongeot à leurs dèbuts! De « futures vedettes » certes (Bardot, Demongeot, Bedos) mais une intrigue rose qui peine à dècoller...
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 26 novembre 2009
    Fame trente ans avant les ricains, HeheHe ou presque, je suppose que certains aimeront mais le coté romantique est un peu trop gnan gnan encore que Marais joue un second degré assez drole... A noter une apparition de Guy Bedos
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top