Mon compte
    Free Angela
    Note moyenne
    3,7
    183 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Free Angela ?

    25 critiques spectateurs

    5
    2 critiques
    4
    9 critiques
    3
    8 critiques
    2
    5 critiques
    1
    1 critique
    0
    0 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    ChauvelCinema
    ChauvelCinema

    15 abonnés 573 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 5 mai 2013
    Rien à dire sur le fond. Angela Davis est une femme exceptionnelle dont le parcours méritait largement un documentaire. Il est très plaisant de voir autant d'intervenants de l'époque durant laquelle elle est devenue aussi célèbre, et elle en première. Cependant, pas mal de déceptions sur la forme du documentaire. D'abord, il s'arrête après son acquittement alors qu'elle a poursuivi sa lutte jusqu'à aujourd'hui. On comprend qu'il se concentre sur son procès, mais il y en a peut-être trop à ce sujet, ça va loin dans les détails et on ne s'y attend pas vraiment. Ainsi, le contenu est déséquilibré et le tout est assez lent, presque ennuyeux parfois. Enfin, on est déçu de ne pas avoir vu plus sur toute la mobilisation internationale qui a eu lieu en sa faveur, notamment celle d'artistes célèbres (Lennon, les Stones) qui lui ont consacré des chansons qu'on entendra même pas... Un documentaire nécessaire, mais finalement un peu décevant.
    cyclo86
    cyclo86

    14 abonnés 129 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 28 février 2014
    J'ai passé un excellent moment en compagnie des Black panthers, des militants contre la ségrégation raciale et de la contre-culture de l'époque, hélas, bien révolue aujourd'hui. De nos jours, tout est plutôt dans le conformisme et le prêt-à-penser, me semble-t-il, et Angela Davis doit paraître terriblement datée aux jeunes spectateurs actuels : pensez donc, elle était communiste, et est restée révolutionnaire ! C'est principalement à ce titre, mais aussi parce qu'elle était noire et n'entendait pas accepter un destin de sous-citoyenne, femme et ne supportait pas le machisme ambiant (voir la façon dont le procureur va essayer de la faire passer pour quelqu'un d'incapable de maîtriser ses pulsions, puisqu'elle est femme, cqfd), qu'on s'est acharné contre elle, alors qu'aucune preuve n'a jamais pu être établie dans sa participation à une prise d'otages qui a tourné mal, le FBI (avec Edgar Hoover à sa tête et sa phobie des communistes) l'accusant d'avoir fourni les armes utilisées. Au bout de vingt-deux mois de prison, puis de libération sous caution (le malheureux qui a versé la caution fut menacé de mort), elle fut triomphalement acquittée.
    Le film jette une lumière noire (c'est le cas de le dire, il suffisait souvent d'être noir pour être arrêté et condamné le plus souvent sans preuves à des peines disproportionnées, mais la prison est une industrie libéralisée au pays de la « libre » entreprise) sur les goulags américains... Ces prisons sont sans doute la soupape de sécurité de l'économie américains, qui permettent d'éviter un chômage équivalent à celui de nos économies en mettant en prison des tas de gens (à peu près 5% de la population active en prison, qui dit mieux ?). Et hop, le tour est joué, ils ne sont plus chômeurs : qu'attendent donc nos dirigeants pour faire de même ?
    Le film propose en filigrane une lecture très critique de la société américaine, de sa justice, de l'oppression qui touche principalement certaines catégories. J'observe que Angela s'est battue pour que son comité de soutien s'intitule Free Angela and all political prisoners : en effet, elle était loin d'être la seule, et il y avait à ce moment-là les célèbres frères de Soledad (lire le beau livre de George Jackson).
    Yves G.
    Yves G.

    1 342 abonnés 3 344 critiques Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 16 juillet 2013
    Le nom d'Angela Davis et sa coiffure afro ne m'étaient pas inconnus. Mais j'aurais bien été en peine de décrire précisément son rôle dans le mouvement d'émancipation des Noirs aux États-Unis.
    Grâce à ce documentaire américain, je suis désormais moins ignorant.
    Membre du Parti communiste, adhérente aux Black Panthers, cette jeune professeure à UCLA, accusée de complicité dans l'évasion meurtrière de trois jeunes prisonniers, a été traquée dans tous les États-Unis par le FBI de Edgar Hoover, débusquée dans une chambre d'hôtel à New York, puis emprisonnée en Californie. Une mobilisation internationale sans précédent s'est organisée. Des milliers de manifestants ont défilé à travers le monde aux cris de "Free Angela".
    J'aurais pu apprendre tout cela en surfant le Net, en lisant un livre ou en en discutant avec plus érudit que moi. Je l'ai fait en 1h35 dans une salle climatisée du 3ème arrondissement, ce qui n'est pas la façon la plus désagréable de s'instruire ...
    anonyme
    Un visiteur
    3,5
    Publiée le 4 mai 2013
    Beau documentaire. A voir sans hésitation, vraiment !
    Loïck G.
    Loïck G.

    308 abonnés 1 644 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 6 septembre 2013
    Il n’y a rien de révolutionnaire dans la mise en images de ce très bon documentaire, si ce n’est son sujet, et son personnage. Ou l’histoire des noirs américains, portée par une femme de combat. Un parcours linéaire, didactique, une grande page de l’histoire américaine vue de l’autre côté de la barrière officielle, avec des séquences très pertinentes (comme sa cavale et son procès), et des images d’archives qu’il est bon de revoir pour ne pas oublier. Angela Davis raconte et se raconte, sans le bruit ni la fureur qui embrasèrent ses années de révolte. Un documentaire utile pour ne pas oublier. Et apprendre....
    Les bonus
    Plusieurs séquences autour de l'intéressée, qui complètent utilement le documentaire. Pour la version française, un aperçu de son récent passage en France : la Sorbonne et avant-première à Toulouse.
    Pour en savoir plus
    anonyme
    Un visiteur
    4,5
    Publiée le 6 avril 2013
    La femme est d'un courage inouï, admirable d'intelligence, et le portrait très réussi,, qui est aussi celui d'une Amérique engagée, généreuse, peu connue et dont on aurait tort de croire qu'elle appartient au passé. L'Angela d'aujourd'hui, étonnamment jeune et qui ne lâche rien, nous le rappelle. On a beau être vacciné, les Etats-Unis nous étonneront toujours. Qui aurait prédit que ce pays produirait la plus sexy des figures communistes de tous les temps?
    anonyme
    Un visiteur
    3,0
    Publiée le 3 mai 2013
    Un documentaire qui donne envie d'être militant et de défendre ses opinions. Une bonne place donnée aux protagonistes de l'époque. Un montage tres (trop) énergique, l'Histoire en vaut la peine.
    Henrick H.
    Henrick H.

    3 abonnés 119 critiques Suivre son activité

    4,0
    Publiée le 10 octobre 2014
    Un documentaire retraçant le combat d'Angela Davis pour les droits des noirs, des femmes et la liberté d'opinion au sein de l'Amérique conservatrice des années Nixon. Les principales qualités du film résident dans le fait qu'Angela y témoigne et qu'il est nourri de nombreuses images d'archives. Cette principale qualité en fait aussi son défaut car l'ensemble est tout de même assez hagiographique.
    anonyme
    Un visiteur
    2,5
    Publiée le 5 avril 2013
    Angela Davis a grandi en Alabama; elle a fait ses études à la fois aux États-Unis et en Europe.

    Elle est une figure emblématique du militantisme afro-américain, puisqu'elle s'engage des son entrée à l'université pour les droits civiques. Proche des Black Panther, elle devient peu à peu une grande figure de la lutte contre toutes les formes d'oppression raciale, politique, sociale et sexuelle.

    Retrouvé la suite de cette critique, et ceux des dernières sorties cinéma sur notre site web.
    Aidez nos visiteurs a retrouver un titre de films via notre plate-forme.
    Kerry-Ann
    Kerry-Ann

    4 critiques Suivre son activité

    5,0
    Publiée le 11 mai 2013
    Très beau documentaire : nécessaire, instructif et riche.
    Cette réalisation montre une Angela Davis en femme engagée, militant et défendant ses opinions sans concessions.
    Mais quel dommage que ce documentaire s' arrête à l'acquittement de cette femme d'exception alors qu'elle continue toujours son combat.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top