Mon compte
    Sur la ligne
    note moyenne
    3,8
    93 notes dont 13 critiques
    répartition des 13 critiques par note
    3 critiques
    5 critiques
    5 critiques
    0 critique
    0 critique
    0 critique
    Votre avis sur Sur la ligne ?

    13 critiques spectateurs

    Yetcha
    Yetcha

    Suivre son activité 391 abonnés Lire ses 3 660 critiques

    5,0
    Publiée le 27 octobre 2015
    Ce film est incroyable, j'y retrouve des tas d'exercices d'entraînement que j'ai moi-même pratiqué (les répétitions, les côtes, les pneus, les taux de lactates sanguins, la piscine, les haies etc etc...) et ça m'a rappelé un sacré paquet de souvenirs. Au-delà de ça, tout est très différent de ce que j'ai connu en France. On y voit toute cette pression du bloc socialiste en pleine guerre froide, le médecin traditionnel qui ferme les yeux et ne veut pas se mettre en travers des choix du comité, les trahison, la police du comité, les intimidations, les menaces, les écoutes, les personnes pris en tenaille et forcées d'obéir.... Tout y est ! Mais aussi le courage, la ténacité, l'honnêteté, la volonté, le combat. On a, par le biais de l'athlétisme, un témoignage superbe sur l'ambiance et les méthodes qui courraient à cette époque en République Tchèque mais dans l'ensemble du bloc de l'est. J'ai vraiment adoré et je passe sur le fait que les gens que l'on voit pratiquer l'athlétisme n'ont sûrement pas été choisi pour leur capacités à le faire correctement (les lanceurs de poids en arrière plan dans le centre d'entraînement sont tout bonnement à mourir de rire pour les connaisseurs), mais là n'était pas le but.
    anonyme
    Un visiteur
    4,0
    Publiée le 6 septembre 2015
    Fan inconditionnel d'athlétisme, ce film porte un regard sur le dopage institutionnel. Rien que pour la préparation mental et l'entrainement physique d'un athlète, le film est captivant. Mais l'intrigue sportive n'est qu'une façade, le film nous offre surtout un aperçu de la vie sous la domination soviétique. Avec des acteurs qui exécutent parfaitement leurs rôles, l'atmosphère est pesante et le scénario garde en permanence le spectateur sous tension. Contrairement au film hollywoodien, le dénouement est très difficile à deviner. Au delà de l'intrigue prenante, il faut noter la densité du film. A l'intrigue principale se rattachent une poignée de subplots : dissidence, propagande et intimidation du parti, drame familial, trahison... Le film dure seulement 1H30 mais le scénario est si dense que j'ai eu l'impression qu'il durait 2 heures, c'est un point positif. Quand des films comme Age of Ultron durent plusieurs heures sans avoir aucune intrigue, l'alternative du cinéma européen est rafraichissante. Sur la ligne est une agréable surprise qui sort des clous ultra-formaté d'Hollywood. Je le conseil vivement, définitivement dans mon top 5 des films vus en 2015.
    Yves G.
    Yves G.

    Suivre son activité 633 abonnés Lire ses 2 338 critiques

    3,5
    Publiée le 1 septembre 2015
    L'action se déroule en 1984 en Tchécoslovaquie.
    Anna court le 200 mètres et espère se qualifier pour les prochains JO.
    Mais, à l'époque communiste, le sport n'était pas une activité innocente. Le prestige du bloc communiste était en jeu. Tous les moyens étaient bons, dopage compris, pour faire triompher les athlètes.

    "Sur la ligne" (traduit du tchèque "Fair play) traite donc de deux sujets.
    Premièrement le dopage dans la sport - qui n'avait à ma connaissance jamais été évoqué au cinéma alors que la vie de Lance Armstrong pourrait faire l'objet d'un biopic mélodramatique.
    Deuxièmement la vie à l'époque communiste, la misère triste et grise, la police omniprésente, l'étouffement ....
    "Sur la ligne" n'égale pas "La vie des autres" ou "Barbara". Mais sa matière est si riche, les dilemmes moraux qu'il expose si déchirants que sa facture télévisuelle ne réussit pas à le vider de son intérêt.
    Michel Wante
    Michel Wante

    Suivre son activité 2 abonnés Lire sa critique

    5,0
    Publiée le 19 août 2015
    J ai adoré ce film et il y a bien longtemps que je n en avais pas vu un aussi bon . Courez le voir si vous avez la chance qu il passe dans votre ville . Beaucoup de films ayant obtenu des palmes et des cesars ne sont pas aussi bon . Je precise que je ne connais strictement personne du casting du film ..Merci a la réalisatrice et aux acteurs
    Michel Wante ( Paris )
    Pauline_R
    Pauline_R

    Suivre son activité 157 abonnés Lire ses 398 critiques

    3,5
    Publiée le 16 août 2015
    Un film assez captivant où se mêlent sport et politique même s'il souffre parfois d'un certain manque de rythme. Il retrace avec beaucoup de justesse les pressions exercées sur les jeunes sportifs dans les années 80 en République Tchèque (plus précisément avant les JO de 1984), les enjeux politico-sportifs, l'instauration du dopage, la difficulté de trouver sa liberté dans un pays soumis au régime communiste et à sa "normalisation"... c'est assez passionnant bien que la mise en scène soit sobre et classique. On y découvre également deux magnifiques actrices jouant avec beaucoup de finesse les rôles de la jeune athlète et de sa mère.
    pcone
    pcone

    Suivre son activité 7 abonnés Lire ses 93 critiques

    3,5
    Publiée le 24 septembre 2015
    Réalisation précise et d'une grande sobriété. Le film relate les années de plomb en Tchécoslovaquie et dénonce tout le système du dopage dans les années 80.
    On pense à "La vie des autres" pour cette constante surveillance des citoyens et l'envie omniprésente d'émigration vers l'Occident.
    orlandolove
    orlandolove

    Suivre son activité 79 abonnés Lire ses 1 706 critiques

    4,0
    Publiée le 12 août 2015
    Avec son scénario implacable mêlant habilement l'intime au contexte historique, et une interprétation très solide, émotion et suspense sont en rendez-vous. "Sur la ligne" est un des meilleurs films indépendants de l'été, vous auriez tort de passer à côté !
    desiles ben
    desiles ben

    Suivre son activité 28 abonnés Lire ses 204 critiques

    4,0
    Publiée le 10 août 2015
    Film très intéressant qui évoque la vie dans "le paradis socialiste" de la Tchécoslovaquie avant la chute du Mur. A travers le destin d'une jeune sportive et de sa mère, le spectateur est plongé dans une atmosphère oppressante de manipulation, de chantage, de menaces...et de dopage. Combien de jeunes femmes ont-elles été, comme Anna, sacrifiées sur l'autel du sport, à la gloire du parti communiste, avant que de finir stériles ou hermaphrodites. La réalisatrice montre le côté insidieux et pervers d'un système auquel il est presque impossible de se soustraire à moins d'être héroïque... L'atmosphère des pays communistes est, en outre, très bien restituée, lumières sombres, tissus marron ou caca-d'oie. La tristesse au pouvoir.
    Demglinguez
    Demglinguez

    Suivre son activité Lire ses 15 critiques

    5,0
    Publiée le 10 août 2015
    J'ai beaucoup apprécié l’intégrité des personnages principaux au cours de l'évolution de l'histoire, à savoir la sprinteuse et sa mère. Le film s'ouvre sur la scène de la fille qui court et se termine par la même image. Entre temps, la situation a beaucoup évolué mais Anna a su rester en accord avec elle-même et avec ses idéaux malgré les pressions qu'elles a subies.
    poet75
    poet75

    Suivre son activité 223 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,0
    Publiée le 8 août 2015
    C'est avec bien du talent que la cinéaste Andrea Sedláčková, jusqu'ici monteuse, réalise son premier film, nous livrant une approche saisissante de la Tchécoslovaquie des années 80 et, tout particulièrement du milieu sportif.
    Pour le système communiste encore en place dans ces années-là, rien ne compte que de faire triompher ses athlètes. Il faut montrer au monde que le communisme produit des champions et peu importe le prix à payer. Anna, repérée pour ses qualités sportives, est l'une de celles qui doivent en subir les conséquences. Prise en charge par un "médecin" sportif, elle est sommée de se plier à la règle, c'est-à-dire d'accepter des injections quotidiennes d'un produit censé augmenter et fortifier la masse musculaire, et de se taire.
    Anna, contrainte et forcée, accepte, au moins dans un premier temps, ce diktat, d'autant plus que non seulement son entraîneur mais sa propre mère se font les complices de ce système. En fait, et c'est l'un des grands points forts de ce film que de le souligner, tout le monde, ou presque, se trouve pris, d'une manière ou d'une autre, dans un piège. La mère d'Anna, pourtant "coupable" d'aider un écrivain rebelle au régime en place, coopère d'assez bonne grâce lorsqu'il s'agit d'injecter un produit dopant à sa fille, mais tout en rêvant pour cette dernière d'un triomphe aux Jeux Olympiques et d'une émigration à l'ouest (où elle rejoindrait son père déjà parti).
    Que faire? Quelles décisions prendre? Anna rêve d'être championne, elle aussi, mais pas en y laissant sa santé. A travers le prisme du sport, c'est tout un monde heureusement révolu qui renaît sous nos yeux, un monde pesant, terrifiant, un monde glacé et pervers où chacun est sollicité pour se faire l'espion d'autrui et où tout concourt à la destruction des individualités. Malgré une mise en scène un rien trop sage, Andrea Sedláčková a parfaitement réussi à recréer ce monde-là, pas si ancien, en s'appuyant sur des acteurs et actrices tous et toutes excellents! 8/10
    traversay1
    traversay1

    Suivre son activité 1356 abonnés Lire ses 3 573 critiques

    3,5
    Publiée le 6 août 2015
    Anna, une jeune athlète, s’entraîne dur pour se qualifier pour les J.O de 1984 à Los Angeles. Dopée à son insu, elle refuse de continuer dans ces conditions. Sa mère, dans le même temps, est soupçonnée d'aider un opposant au Régime. Andrea Sedlackova, cinéaste mais également monteuse en France (César pour Welcome) a passé sa jeunesse en Tchécoslovaquie et connait parfaitement bien son sujet. Depuis quelque temps, le cinéma tchèque revient régulièrement sur les années de communisme en mettant en avant ceux qui ont refusé de collaborer. Si le film baigne dans la même atmosphère que La vie des autres, par exemple, l'originalité de son thème, simple mais très bien traité, lui permet de tracer sa propre route. Au-delà de l'aspect sportif, qui n'est qu'un prétexte, la relation mère/fille, chacune prête à se sacrifier pour garder un soupçon de dignité, constitue son achèvement le plus probant. Sur la ligne (Fair Play en V.O) a été sélectionné pour représenter la République tchèque à l'Oscar du meilleur film étranger 2015. Il est du niveau de Zaneta, autre film venu de Prague, sorti il y a peu de temps sur les écrans français.
    mem94mem
    mem94mem

    Suivre son activité 35 abonnés Lire ses 474 critiques

    4,0
    Publiée le 6 août 2015
    L'affiche résume le scénario. J'ai beaucoup aimé, grâce à l'interprétation de Anna Geislerova, des personnages secondaires bien dessinés, un récit tendu, comme un thriller et qui va à l'essentiel. On ressent tout le poids du parti, avec une police aussi efficace que la Stasi, et le chantage comme arme automatique. Le scénario est fouillé et précis, la fin incertaine avec un petit rebondissement. Pour un premier film, c'est franchement bien réalisé.
    selenie
    selenie

    Suivre son activité 2676 abonnés Lire ses 5 229 critiques

    3,0
    Publiée le 31 juillet 2015
    Pour ce film la réalisatrice-scénariste a fouillé dans ses souvenirs d'enfance quand la Slovaquie et la Tchéquie ne faisait qu'un dans l'ex-bloc soviétique. Le scénario s'inspire d'un scandale révélé il y a plusieurs années sur le dopage automatique dans l'ex-bloc soviétique pour monter à tous prix la supériorité socialiste. On suit donc une espoir de l'athlétisme thécoslovaque, jeune femme qui est placée dans un programme de dopage en vue des JO 1984 jusqu'à ce qu'elle désire stopper les piqûres quand elle apprend le danger... Ce petit film mérite qu'on s'y attarde, un contexte historique fort autour d'un drame familial touchant qui sonne juste de bout en bout.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top