Mon AlloCiné
    Les Chansons que mes frères m’ont apprises
    Note moyenne
    3,9
    24 titres de presse
    • 20 Minutes
    • L'Humanité
    • Le Nouvel Observateur
    • Libération
    • Ouest France
    • Sud Ouest
    • Critikat.com
    • Culturebox - France Télévisions
    • L'Express
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Les Inrockuptibles
    • Paris Match
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Télérama
    • Cahiers du Cinéma
    • La Croix
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Paris Match
    • aVoir-aLire.com
    • TF1 News

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    24 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    On ne saurait trop recommander au public français d’aller le découvrir.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Chloé Zhao inscrit le récit dans la nature, décor de western, et l’intègre aux activités des personnages (dont le rodéo et les balades à cheval). D’où un superbe film social et paysager à la fois, où les Indiens américanisés préservent une part irréductible.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Le Nouvel Observateur

    par Pascal Mérigeau

    Chloé Zhao choisit de livrer plutôt des indications et des renseignements sur la vie dans cette réserve, avec assez de maîtrise et de doigté pour ne jamais faire la leçon. Les images (...) sont d'une beauté à couper le souffle.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Libération

    par Julien Gester

    (...) ce caractère aventureux participe au charme d’un film par ailleurs très attachant par le détachement ouaté avec lequel il louvoie entre les immuables codes de la fiction d’initiation américaine.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Ouest France

    par Pierre Fornerod

    Dans ce premier long-métrage, Chloé Zaho, jeune cinéaste d'origine chinoise, porte un regard chaleureux sur le monde indien et dresse le portrait d'une communauté minée par l'alcool et la drogue.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Voilà l'un des plus beaux films qu'on puisse découvrir en cette rentrée, signé par une réalisatrice d'origine chinoise, Chloé Zhao, qui a consacré quatre années de sa vie à une réserve indienne du Dakota du Sud.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Critikat.com

    par Ursula Michel

    Une chronique familiale brutale et tendre qui se débarrasse des clichés pour mieux cerner cette communauté invisible.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Culturebox - France Télévisions

    par Jean-François Lixon

    Ce film poignant et réaliste restera peut-être comme un témoignage sur la 7e génération après Sitting Bull qui prophétisait que tout recommencerait avec elle.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    L'Express

    par Eric Libiot

    Beau sujet que Chloé Zhao, cinéaste chinoise partie travailler aux Etats-Unis, traite comme une chronique poétique et impressionniste, en filmant avec émotion et légèreté un scénario qui s'écrit (quasi) au jour le jour.

    La critique complète est disponible sur le site L'Express

    La Voix du Nord

    par Philippe Lagouche

    Chloé Zhao porte un regard aimant sur ce monde en vase clos dont elle scrute les errances, les aliénations. Elle en arrache de tendres et cruels instants de vie. Plein les yeux, plein le cœur !

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Un premier film au rythme inégal, mais qui porte un regard original sur les Indiens aujourd’hui.

    Les Inrockuptibles

    par Vincent Ostria

    La douceur du regard de l'ange candide du film, jashaun, truchement par lequel on observe le frère se débattre contre la fatalité et contre l'emprise de la communauté, magnifie cette oeuvre aussi simple qu'entêtante.

    Paris Match

    par Yannick Vely

    Le scénario est plus classique, son déroulement sans grande surprise jusqu’au coup de théâtre final, mais le film possède le charme des grands espaces et de la sensibilité à fleur de peau de sa jeune réalisatrice.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Première

    par Hendy Bicaise

    Un héritage qu’elle dépasse en s’attelant à la description de la réserve indienne dans laquelle vivent ses personnages (Pine Ridge, dans le Dakota), où la prohibition de l’alcool et son contournement ont des effets dévastateurs sur la communauté. Cette part du récit lui confère une estimable valeur documentaire.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Studio Ciné Live

    par Éric Libiot

    C'est assez beau, même si «l’intrigue» s'épuise un peu à force de n'avoir pas grand-chose à raconter. Mais c'est le jeu. Il faut savoir se laisser prendre par ce film qui dégage un charme fou.

    Télérama

    par Bruno Lcher

    Les Chansons que mes frères m'ont apprises se démarque avec délicatesse des codes du genre pour former une oeuvre singulière, révélant au passage une cinéaste qui signe un très beau premier film aux accents forcément initiatiques.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Cahiers du Cinéma

    par Laura Tuillier

    La beauté du film est pudique, elle tient à des choix presque documentaires dans la forme et la méthode, qui permettent aux héros de prendre en charge à la fois l’émotion, la sensualité et la vitalité du film, avec une grande spontanéité.

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    "Les Chansons que mes frères m’ont apprises" montre le désespoir des adultes, les déterminismes attachés au lieu, la lutte de la communauté contre le fléau de l’alcoolisme, mais aussi l’espérance que portent les plus jeunes, le maintien de traditions fortes, la beauté des grandes plaines et des badlands (...).

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Entre documentaire et fiction, cette chronique familiale sur l’identité et l'émancipation est un peu lente mais le regard bienveillant de la réalisatrice Chloé Zhao suffit à provoquer l’empathie.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Monde

    par Thomas Sotinel

    Tourné sur la réserve sioux de Pine Ridge, le premier film de Chloé Zhao transcende la faiblesse de son scénario par son inspiration poétique.

    La critique complète est disponible sur le site Le Monde

    Les Fiches du Cinéma

    par Lucille Bion

    Filmé avec passion, le premier long métrage de Chloé Zhao mêle réalité et fiction pour évoquer avec pudeur le quotidien de deux Natifs-Américains.

    Paris Match

    par Yannick Vely

    "Les Chansons que mes frères m’ont apprises" tient principalement pour son approche documentaire et le lyrisme de sa mise en scène. Le scénario est plus classique (...) mais le film possède le charme des grands espaces et de la sensibilité à fleur de peau de sa jeune réalisatrice.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    aVoir-aLire.com

    par Arthur Champilou

    Le rythme de l’action est inégal, mais la justesse de ton et la bienveillance avec laquelle la cinéaste saisit la vie de ses personnages font de cette chronique sociale un joli petit moment de cinéma.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    TF1 News

    par Romain Le Vern

    Trop de joliesse, trop de pose.

    La critique complète est disponible sur le site TF1 News
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top