Notez des films
Mon AlloCiné
    La Surface de réparation
    Note moyenne
    3,3
    21 titres de presse
    • 20 Minutes
    • La Voix du Nord
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Parisien
    • Marianne
    • Première
    • Studio Ciné Live
    • Voici
    • L'Express
    • La Croix
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Critikat.com
    • Le Nouvel Observateur

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    21 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Gastambide surprend par sa sobriété face à Alice Isaaz et Hippolyte Girardot.

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Impressionnant Franck Gastambide qu’on croisait il y a deux ans à peine à Pattaya en train de parler wesh-wesh avec sa bande de Kaïra. Le voici ce mercredi dans la peau d’un loser magnifique comme les adore le cinéma, surtout lorsque la caméra fait preuve de pudeur.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Dauphiné Libéré

    par Jean Serroy

    Deux solitudes marginales qui se croisent, dans un film qui regarde le sport sous un angle original et va chercher derrière les projecteurs brillants de l’avant-scène l’ombre des coulisses, à travers un personnage de laisser sur la touche, mesurant la médiocrité de son existence à l’aune de ses rêves perdus.

    Le Parisien

    par Catherine Balle

    Ce n'est pas un film sur le foot, mais il en dit beaucoup sur le milieu du ballon rond.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Marianne

    par Olivier de Bruyn

    Une des bonnes nouvelles de la rentrée du côté cinéma français.

    Première

    par Damien Leblanc

    Il fallait bien la force intranquille de Franck Gastambide, parfait en gardien du temple déphasé, pour transformer cette chronique footballistique en puissant drame sur la révolte existentielle.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Studio Ciné Live

    par Thierry Chèze

    (...) un très beau premier film.

    Voici

    par La Rédaction

    Ce n'est pas un film pour fans de crampons sur gazon, mais c'est sur le terrain social viril du foot, l'envers du décor, que se joue l'histoire de Frank.

    L'Express

    par Antoine Le Fur

    A la fois très documentée et plutôt banale, "La Surface de réparation" vaut néanmoins le détour pour Franck Gastambide, qui trouve ici son meilleur rôle.

    La Croix

    par Céline Rouden

    Cette chronique sociale douce-amère a pour elle de ne jamais tomber dans la facilité ni la caricature. Il n’est pas question ici de charge contre le « foot business ».

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Figaro

    par La Rédaction

    Pour son premier long-métrage, Christian Regin fait preuve d'une certaine audace.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    En dépit de quelques longueurs, ce premier long métrage atteint son but : explorer les coulisses peu reluisantes du football sans verser dans la caricature et en parvenant à rendre cinématographique un milieu opaque.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Monde

    par Thomas Sotinel

    Aussi à l’aise qu’il soit pour dépeindre une condition, Christophe Régin est plus emprunté quand il s’agit de la mettre en mouvement. (...) Il n’empêche, il a donné pendant une heure et demie une réalité et une humanité inédites à une situation que l’on n’entrevoit souvent qu’à travers les titres racoleurs de sites spécialisés dans les frasques des célébrités.

    Les Fiches du Cinéma

    par Thomas Fouet

    Ancien espoir du FC Nantes, Franck, qui n’est jamais parvenu à passer pro, végète depuis dans l’ombre du club... Un premier long métrage au scénario un chouïa démonstratif, mais qui dresse le portrait émouvant d’un trentenaire à la croisée des chemins.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Serge Kaganski

    Souffrant d’un petit coup de mou dramaturgique en son milieu mais bien soutenu par un bon casting, dont un Franck Gastambide tout en virilité fine et sensible, ce joli film plaira à tous ceux qui aiment le foot comme un jeu et éventuellement un commerce de proximité, tout en se défiant du barnum ultralibéral qu’il est devenu à son sommet.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Didier Péron

    Intéressant mais trop appliqué.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Télé Loisirs

    par Emilie Meunier

    Franck Gastambide (...) se révèle juste et poignant dans ce rôle à contre-emploi.

    Télérama

    par Samuel Douhaire

    Franck Gastambide, l’auteur-acteur des Kaïra, se sort avec les honneurs de son premier grand rôle dramatique. Mais il se fait voler la vedette par Alice Isaaz, bluffante en intrigante de vestiaire.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Claudine Levanneur

    Sensible aux difficultés nées de l’interruption brutale de carrières sportives pourtant promises au succès, le réalisateur et scénariste Christophe Régin pose un regard lucide et douloureux sur les coulisses du foot, loin de l’univers bling-bling dans lequel il baigne habituellement.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Critikat.com

    par Thomas Choury

    Cette obligation de « faire récit » a pour conséquence de cantonner La Surface de réparation à un téléfilm de luxe, gonflé pour le grand écran, où les figures imposées de production (casting télévisuel, rebondissements pondérés, lissage numérique) nécessitent une infrastructure réaliste particulièrement simplifiée, voire schématique.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Franck Gastambide et Alice Isaaz collent à leurs personnages, la peinture du club de province et de ses coulisses est très convaincante, mais il manque un regard, ce je-ne-sais-quoi qui distingue le travail bien fait du film réussi.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top