Mon compte
    Paris est une fête - un film en 18 vagues
    Note moyenne
    2,9
    9 titres de presse
    • Les Fiches du Cinéma
    • Libération
    • L'Humanité
    • Les Inrockuptibles
    • Le Nouvel Observateur
    • Cahiers du Cinéma
    • Critikat.com
    • Studio Ciné Live
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    9 critiques presse

    Les Fiches du Cinéma

    par Gaël Reyre

    Splendide poème visuel et méditation sur l’époque, “Paris est une fête” est à ne pas manquer.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Libération

    par Luc Chessel

    Il fabrique sous leur signe ses films élémentaires, entre deux feux ou entre deux eaux, contre tout ce qui veut confisquer la terre qu’on foule et l’air qu’on respire.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    L'Humanité

    par Emile Breton

    Certains regretteront peut-être l’âpreté des premiers films de Sylvain George, cette rage qui lui faisait lever le poing devant le courage des guerriers qu’étaient pour lui les émigrés de Calais (Qu’ils reposent en révolte, 2010). À tort. Après la rage le temps doit venir pour la réflexion.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Les Inrockuptibles

    par Jean-Baptiste Morain

    Si un jour des archéologues du futur veulent savoir à quoi ressemblait la France d’entre, disons, 2015 et 2016, ils iront regarder Paris est une fête –un film en 18 vagues de Sylvain George.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    Complètement en dehors du système narratif habituel, "Paris est une fête" est fascinant, à condition de se laisser embarquer. C’est dur, engagé, généreux : du cinéma de combat.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Cahiers du Cinéma

    par Laura Tuillier

    Sylvain George fait saillir l’émotion de Paris est une fête à de multiples reprises. En revanche, le film ne parvient pas à échapper à un effet de collection où les images se côtoient parfois en silence dans une temporalité effilochée qui les dilue.

    Critikat.com

    par Clément Graminiès

    (...) on se demande si tous ces sujets ne deviennent pas de simples prétextes pour un réalisateur en quête d’une posture, cherchant davantage à vendre une proposition esthétique qu’à véritablement approcher les sujets auxquels il prétend s’intéresser.

    La critique complète est disponible sur le site Critikat.com

    Studio Ciné Live

    par Véronique Trouillet

    Ce film au noir et blanc très laid passe en revue les derniers événements qui ont touché la capitale. Avec un effet répétitif qui finit par lasser et noyer son message.

    Télérama

    par Jérémie Couston

    En noir et blanc et en dix-huit tableaux tantôt concrets tantôt abstraits, le réalisateur filme pêle-mêle les migrants chassés par la police, les manifestations qui dérapent, les prises de parole hésitantes, sans qu'on sache jamais vraiment ce qu'il cherche à déclarer ou dénoncer.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top