Mon compte
    Changeland
    Note moyenne
    2,8
    3 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Changeland ?

    1 critique spectateur

    5
    0 critique
    4
    0 critique
    3
    0 critique
    2
    0 critique
    1
    1 critique
    0
    0 critique
    Trier par :
    Les plus utiles Les plus récentes Membres avec le plus de critiques Membres avec le plus d'abonnés
    FaRem
    FaRem

    7 755 abonnés 9 002 critiques Suivre son activité

    1,5
    Publiée le 27 septembre 2020
    Premier long-métrage de Seth Green qui n'était auparavant passé derrière la caméra que pour des projets en rapport avec "Robot Chicken", sa création. Dans son film qu'il a également écrit, on suit Brandon, un homme qui a appris que sa femme le trompait et qui a décidé de partir à l'autre bout du monde. Ce voyage en Thaïlande était à la base une surprise pour sa femme pour leur anniversaire, mais quand il a découvert la vérité, il a décidé de tout plaquer et de partir sans rien dire à personne. Sur place, il est accompagné par Dan, son meilleur ami. "Changeland" ressemble plus à une publicité d'une agence de voyages qui tente de promouvoir la Thaïlande comme destination de choix qu'à un film. On suit les deux amis durant leurs nombreuses activités et il n'y a pas grand-chose d'autre. Il y a quelques rencontres notamment avec Pen et Emma, qui sont chargées de s'occuper des touristes, et avec Ian, un touriste joué par Macaulay Culkin, mais rien de très intéressant. Le scénario est creux et l'histoire manque cruellement d'enjeux. Seth Green a essayé de faire un film profond avec l'introspection de son personnage, mais c'est difficile de développer de l'empathie pour lui qui passe son temps à broyer du noir. Ce n'est pas surprenant vu ce qu'il vit, mais en tant que public, on s'attend à autre chose et à quelque chose de plus fun et dynamique. Au final, c'est un film décevant qui m'a vraiment ennuyé.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Meilleurs films
    • Meilleurs films selon la presse
    Back to Top