Mon compte
    Je m'appelle Bagdad
    Note moyenne
    3,1
    12 titres de presse
    • Filmsactu
    • L'Humanité
    • Les Fiches du Cinéma
    • CinemaTeaser
    • La Voix du Nord
    • Le Nouvel Observateur
    • Ouest France
    • Première
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Monde

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    12 critiques presse

    Filmsactu

    par Olivier Portnoi

    Entre chronique sociale et récit d'émancipation, Je m'appelle Bagdad est un joyeux plaidoyer pour la solidarité féminine.

    La critique complète est disponible sur le site Filmsactu

    L'Humanité

    par Vincent Ostria

    Je m’appelle Bagdad a des qualités d’immédiateté. Son naturel indéniable, qui ne pallie certes pas l’absence de narration élaborée ni d’émotion, s’allie à la liberté clipesque de son filmage, de sa mise en scène (ralentis, jump cuts, flashs, etc.), et de ses jeux outrés avec la couleur, en phase avec le caractère futuriste du nouveau cinéma brésilien, associant souvent audace esthétique et transgression sociétale.

    La critique complète est disponible sur le site L'Humanité

    Les Fiches du Cinéma

    par Gilles Tourman

    Un film tonique et finement subversif.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    CinemaTeaser

    par Perrine Quennesson

    Récit d'apprentissage parfois peu subtil, le film de Caru Alves de Souza reste un revigorant ride féministe.

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Un focus intéressant sur la culture urbaine du Brésil de Bolsonaro, par le prisme d’une fille sans cesse renvoyée à son identité indécise. Personnages truculents mais film hybride et trop indécis, lui aussi.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Nouvel Observateur

    par Xavier Leherpeur

    Sur un scénario un peu trop en pointillé pour captiver pleinement, la cinéaste parle de sororité pour dresser le constat inquiet d’un pays gangrené par le patriarcat et la violence policière. L’énergie de son héroïne et de sa comédienne s’accorde bien à une mise en scène rageuse.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Ouest France

    par La Rédaction

    Un récit initiatique dont l'énergie contagieuse célèbre le girl power.

    Première

    par Thierry Chèze

    Un cri d’espoir joyeux dans le Brésil de Bolsonaro.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télérama

    par Hélène Marzolf

    Un long message de prévention très louable, mais un peu artificiel.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Thomas Bonicel

    Pour son deuxième film, Caru Alves de Souza signe une jolie réussite, portée par un casting inspiré et un ton singulier qui fait mouche.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Le Journal du Dimanche

    par Baptiste Thion

    Redondant, comme prisonnier de son propos et de son approche documentaire, Je m’appelle Bagdad patine malgré le charme et le tempérament de son héroïne brillamment incarnée.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Monde

    par Jacques Mandelbaum

    On songe à une version naïve de l'électrisant Ema, du Chilien Pablo Larrain.

    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top