Notez des films
Mon AlloCiné
    Kajillionaire
    Note moyenne
    3,6
    27 titres de presse
    • Culturopoing.com
    • Cahiers du Cinéma
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • Femme Actuelle
    • L'Humanité
    • La Croix
    • Le Dauphiné Libéré
    • Le Parisien
    • Les Fiches du Cinéma
    • Les Inrockuptibles
    • Libération
    • Ouest France
    • Paris Match
    • Positif
    • Première
    • Voici
    • aVoir-aLire.com
    • 20 Minutes
    • CinemaTeaser
    • Closer
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Echos
    • Télé Loisirs
    • Télérama
    • Le Journal du Dimanche

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    27 critiques presse

    Culturopoing.com

    par Audrey Jeamart

    "Kajillionaire" est surprenant de bout en bout, atypique et universel, audacieux, évident. Old Dolio fait maintenant véritablement partie de la famille : lumineuse.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Cahiers du Cinéma

    par Fernando Ganzo

    Là réside l’ambition du cinéma de July: tenter de faire de l’extravagance de ses personnages leur condition pour vivre sereinement dans le monde. Accepter de vivre la normalité tout en la rendant extraordinaire.

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    Voici Kajillionaire , l’un des films les plus incroyables de l’année (...).

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    Femme Actuelle

    par Sabrina Nadjar

    La réalisatrice distille à nouveau un ton surréaliste et une étrangeté légère qui rappellent l'esprit de Boris Vian.

    L'Humanité

    par Michèle Levieux

    Entre autodérision et compassion, Miranda July interroge le sens de la vie.

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    L’humour décalé côtoie avec tendresse la mélancolie d’un enfermement familial et l’amertume d’une incommunicabilité. Le film semble un temps perdre en impertinence ce qu’il gagne en bons sentiments, avant un dernier pied de nez.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    Le Dauphiné Libéré

    par Nathalie Chifflet

    Tour à tour fou, tordu, tordant, bouleversant, Kajillionaire délaisse la comédie sociale sarcastique pour finir par un romantisme incongru qui tient du coup de théâtre et de la résolution magnifique d’une histoire jamais attendue.

    Le Parisien

    par La Rédaction

    Original, drôle et touchant, cette comédie est portée par une mise en scène poétique et une fin très inspirée.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Les Fiches du Cinéma

    par David Speranski

    Après neuf ans d’absence, Miranda July, un des espoirs du cinéma américain, revient avec "Kajillionaire", une comédie singulière et profonde.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Les Inrockuptibles

    par Jacky Goldberg

    La cinéaste déploie ainsi son art [...] où la drôlerie côtoie sans cesse la tragédie, où le burlesque fricote avec l’absurde. [ ...] Mais c’est surtout Evan Rachel Wood qui impressionne tant elle porte magnifiquement le poids du monde sur ses épaules, tout en affirmant, par sa seule présence, qu’un autre est possible.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Libération

    par Laura Tuillier

    Etrange équation de "Kajillionaire", qui met du côté de la normalité (Melanie) l’humanité, et du côté de l’inadaptation une forme mortifère de résistance. Equation réussie, tant la rencontre fonctionne entre les deux jeunes femmes, délestant le film de son enrobage bizarre jusqu’à en laisser apparaître le fond simple et sentimental.

    La critique complète est disponible sur le site Libération

    Ouest France

    par Thierry Chèze

    Comédie flirtant joyeusement avec le fantastique, cette comédie poétique raconte aussi un Los Angeles différent.

    Paris Match

    par Yannick Vely

    [...] un film au ton unique, qui évoque aussi bien l’univers de Yorgos Lanthimos («The Lobster») que celui de Spike Jonze («Dans la peau de John Malkovich») et qui surprend le spectateur à intervalle très régulier.

    La critique complète est disponible sur le site Paris Match

    Positif

    par Ariane Allard

    Car une fois encore, c’est de lien et d’amour dont nous parle la cinéaste, incurable romantique qui masque ses angoisses derrière un burlesque joliment visuel, et un sens de l’absurde un brin artificieux parfois. Une coquetterie qu’elle parvient à dépasser.

    Première

    par Thomas Baurez

    Kajillionaire est un film cruel et plus irrévérencieux qu’il n’en a l’air. Si Miranda July pouvait ne pas attendre dix ans avant de redonner des nouvelles de ses freaks, on lui en serait reconnaissant.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Voici

    par La Rédaction

    Un film profond, emballé dans un univers décalé et farfelu.

    aVoir-aLire.com

    par Fabrice Prieur

    Une comédie lorgnant vers le burlesque, originale et futée, tout à fait réussie.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    On peut trouver Kajillionaire de Miranda July un brin artificiel, mais il faut concéder à la réalisatrice qu’elle a su choisir des acteurs exceptionnels.

    CinemaTeaser

    par Renan Cros

    Attachant par endroits, le nouveau Miranda July se perd à trop vouloir faire du beau avec du glauque.

    Closer

    par La Rédaction

    Une comédie foutraque et touchante.

    Le Figaro

    par Constance Jamet

    Cette parabole sur la parentalité et l’importance des relations humaines tombe à point nommé en cette année de confinement. Mais elle est brouillée par la mise en scène empruntée de Miranda July qui peine à faire la jonction entre une poésie à la manière d’un Michel Gondry et le film de cambriolage à la Ocean’s Eleven.

    Le Monde

    par Mathieu Macheret

    Un film grinçant et loufoque.

    Le Nouvel Observateur

    par François Forestier

    C’est décousu, charmant, fantaisiste, et on imagine déjà la série télé. Pour amateurs de cinéma un tantinet déjanté.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Echos

    par Olivier De Bruyn

    Miranda July dresse le portrait délirant d'une famille de marginaux américains et raconte une mystérieuse histoire d'émancipation. Malgré ses afféteries, un film étonnant, souvent séduisant.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    Télé Loisirs

    par Emilie Meunier

    Plus qu’une critique acerbe du rêve américain, ce film dépeint avec une fantaisie déconcertante la détresse d’une femme sous l’emprise familiale et son émancipation.

    La critique complète est disponible sur le site Télé Loisirs

    Télérama

    par Marie Sauvion

    Une bizarrerie poétique plus profonde qu’il n’y paraît.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Malgré des intentions louables, ce "Ocean's Eleven" décalé finit par tourner en rond avec des personnages peu attachants.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top