Notez des films
Mon AlloCiné
    Relic
    Note moyenne
    3,3
    20 titres de presse
    • 20 Minutes
    • CinemaTeaser
    • Culturopoing.com
    • Ecran Large
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Fiches du Cinéma
    • Voici
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Journal du Geek
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Les Echos
    • Les Inrockuptibles
    • Ouest France
    • Positif
    • Rolling Stone
    • Télérama
    • aVoir-aLire.com
    • Le Parisien
    • Première

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    20 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Jouant sur les codes du cinéma d’horreur, la réalisatrice plonge les protagonistes dans un cauchemar aussi complexe que l’architecture de son décor.

    CinemaTeaser

    par Aurélien Allin

    Le spectateur se laisse submerger par l’étrangeté qui règne, puis par l’horreur (le body horror, même) bien plus frontale qui finit par exploser.

    Culturopoing.com

    par Anna Fournier

    Le premier long-métrage de la réalisatrice nippo-australienne, Natalie Erika James, s’écarte respectueusement des chemins routiniers de l’horreur pour explorer des voies plus inattendues, qui ont le mérite de nous amener sur une terre peu exploitée, celle où peut fleurir une peur existentielle et mélancolique.

    La critique complète est disponible sur le site Culturopoing.com

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Drame familial, horreur intimiste puis monstrueux cauchemar, "Relic" est tout cela, grâce à l'écriture terriblement humaine et à la caméra sensible de Natalie Erika James. Avec ce premier long-métrage, elle impose une voix singulière, à suivre (en tremblant).

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphanie Belpêche

    Ce récit terrifiant entretient le malaise jusqu'au dénouement extraordinaire.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Les Fiches du Cinéma

    par Michaël Ghennam

    D’une grande maîtrise formelle sans sacrifier les émotions, ce premier film marque l’émergence d’une auteure à suivre.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Voici

    par Daniel Blois

    Entre drame familial, thriller et film d'horreur, Relic dérange autant qu'il émeut, et vous fera dresser les cheveux sur la tête !

    Cahiers du Cinéma

    par Olivia Cooper-Hadjian

    La décrépitude s’assimile à un mal qui s’immiscerait sournoisement dans les murs du logis. L’expérience cauchemardesque des deux visiteuses révèle progressivement, en négatif, le point de vue fuyant de la vieille femme, dont la maison apparait comme une projection mentale.

    Le Journal du Geek

    par Cyril Valent

    Pour un premier film, Natalie Erika James s’en tire correctement sans convaincre tout à fait.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Geek

    Le Monde

    par Jean-François Rauger

    Le film confronte habilement la rhétorique du cinéma d’épouvante à de familières inquiétudes. Natalie Erika James décentre les clichés de l’horreur contemporaine pour fouiller dans la psyché de trois générations de femmes.

    Le Nouvel Observateur

    par Xavier Leherpeur

    Bref, du déjà-vu. Sauf que l’horreur made in Australie a toujours quelque chose de plus poisseux et ambigu que sa cousine américaine. Ici, tout se joue dans un gynécée pervers, aux nombreux conflits irrésolus, plein de rancœurs et de névroses. Le sous-texte psychanalytique est plus flippant que le film lui-même.

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Les Echos

    par Adrien Gombeaud

    Film d'épouvante de facture classique, « Relic » propose surtout une réflexion émouvante sur le vieillissement, la mort et le courage de l'affronter. Terrifiant et bouleversant.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    Les Inrockuptibles

    par Léo Moser

    S'il n'a pas l'ampleur d'un "Hérédité", "Relic" réserve quelques moments d'angoisse sourde (visions glaçantes de la démence sénile), et propose un regard profondément troublant (et troublé) sur la famille, les non-dits qui la terrassent et les secrets enfouis qui la vicient.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Ouest France

    par Christophe Narbonne

    Un film d'horreur qui dissimule une réflexion (un peu démonstrative) sur la vieillesse et l'effacement.

    Positif

    par Philippe Rouyer

    Tout n’est pas abouti dans ce premier long métrage, certains effets sont répétitifs ou trop appuyés. Mais Natalie Erika James témoigne d’un talent pour faire naître et cultiver l’horreur dont on a hâte de suivre les prochaines démonstrations.

    Rolling Stone

    par Xavier Bonnet

    Ce sont en effet les non-dits entre ces trois femmes qui offrent une tonalité différente au film, de la grand-mère (Robyn Nevin, inquiétante à souhait) à la petite-fille (Bella Heathcote), avec lesquelles la mère et donc fille aura bien du mal (et du mérite…) à composer, dans une partition dont s’acquitte Emily Mortimer avec force et sa classe naturelle.

    La critique complète est disponible sur le site Rolling Stone

    Télérama

    par Marie Sauvion

    La vision de cette demeure rongée par la putréfaction, l’exploration angoissante de ses labyrinthes font le lit (glacé) d’un drame dont le final, curieusement, baigne d’une réelle tendresse des images franchement gore.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    aVoir-aLire.com

    par Julien Rocher

    Natalie Erika James inaugure, avec ce premier long métrage, le début d’une carrière qui s’annonce exaltante et palpitante, tant Relic arrive à jongler entre plusieurs tableaux, sans jamais tomber dans le recyclage. Une fabuleuse découverte.

    La critique complète est disponible sur le site aVoir-aLire.com

    Le Parisien

    par Michel Valentin

    Une fin incompréhensible finit de plomber ce film qui partait pourtant d'une bonne intention, montrer la déchéance et la solitude qui nous guettent tous à la fin de notre existence.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Première

    par Christophe Narbonne

    C’est la limite de Relic qu’on a l’impression d’avoir déjà (beaucoup) vu – nonobstant la comparaison écrasante avec Hérédité d’Ari Aster. Son originalité réside dans son traitement de la vieillesse et de la sénilité dont Natalie Erika James fait une allégorie aussi flippante que touchante jusqu’à un dénouement très réussi.

    La critique complète est disponible sur le site Première
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top