Notez des films
Mon AlloCiné
    Mon Cousin
    Note moyenne
    3,1
    19 titres de presse
    • 20 Minutes
    • Dernières Nouvelles d'Alsace
    • GQ
    • Le Dauphiné Libéré
    • Ouest France
    • Télé Loisirs
    • Bande à part
    • CNews
    • Closer
    • La Croix
    • La Voix du Nord
    • Le Figaro
    • Le Journal du Dimanche
    • Le Parisien
    • Première
    • Télé 7 Jours
    • Sud Ouest
    • Les Inrockuptibles
    • Télérama

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    19 critiques presse

    20 Minutes

    par Caroline Vié

    Il y avait longtemps que Vincent Lindon n’avait pas fait autant rire et ce registre du « buddy movie » lui convient d’autant mieux que le réalisateur a ajouté une bonne dose de tendresse aux rapports entre les deux hommes.

    La critique complète est disponible sur le site 20 Minutes

    Dernières Nouvelles d'Alsace

    par Nathalie Chifflet

    François Damiens assume l’héritage, et ne boude pas son plaisir de jouer le con dans une comédie française « du dimanche soir ». Nous aussi, on l’aime ainsi Damiens, follement endimanché.

    La critique complète est disponible sur le site Dernières Nouvelles d'Alsace

    GQ

    par Jérémy Patrelle

    "Mon cousin" n'est certainement pas la comédie de l'année, mais la toile tissée par le réalisateur Jan Kounen est suffisamment dense pour que l'on puisse se reposer dessus et apprécier le divertissement proposé.

    La critique complète est disponible sur le site GQ

    Le Dauphiné Libéré

    par Nathalie Chifflet

    Il y a quelque chose de connu dans le scénario léger (et abracadabrant et invraisemblable à bien des égards) de Mon Cousin. Un cousinage évident avec Le Dîner de cons de Francis Veber, dîner culte du cinéma français, qui mettait aux prises un éditeur lancé et un benêt berné, François Pignon, figure crédule et pittoresque, dont on se gausse, à son insu, mais à la fin, pas si con, et pas plus con que les autres.

    Ouest France

    par Gilles Kerdreux

    L'intérêt vient aussi que la comédie bascule au fur et à mesure dans une démesure capable de pousser de plus en plus loin le bouchon.

    Télé Loisirs

    par Marc Arlin

    Treize ans après "99 Francs", Jan Kounen revient à la comédie en dirigeant à un rythme effréné un tandem inédit d'acteurs : Vincent Lindon et François Damiens.

    Bande à part

    par Jo Fishley

    François Damiens est le héros pop-corn d’une comédie qui elle-même est un pop-corn movie amusant et léger, sans prétention. Son jeu est vif et burlesque : chaque scène avec le comédien belge redonne du carburant au récit, qui baisse de régime sans lui. Sur lui reposent non seulement la dynamique de l’histoire, mais aussi l’univers du film, qui tire vers l’absurde, joyeusement lâché, sans se prendre au sérieux.

    La critique complète est disponible sur le site Bande à part

    CNews

    par La rédaction

    Mais s’il reste de bonne facture avec l’apparition furtive de Gaspar Noé, Albert Dupontel et Jan Kounen lui-même, ce divertissement n’échappe pas aux poncifs du genre avec une trame narrative cousue de fil blanc.

    Closer

    par La Rédaction

    Un duo décapant et attachant.

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    Le tandem constitué par Vincent Lindon et François Damiens, délicieusement lunaire, fonctionne à merveille. Le premier, en grand bourgeois qui s’est oublié sur le chemin de la réussite, et le second, sur le fil d’une hypersensibilité à double tranchant.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    C’est drôle, sans que la recherche du gag ne tourne à l’obsession. Il y a même une sorte de folie douce dans le jeu de Damiens, qui parvient à exister face à l’abattage de Lindon. Jolie performance.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Figaro

    par Etienne Sorin

    Malgré cette débauche de moyens et ce goût du cartoon, les acteurs ont le dernier mot. Ce sont eux les vrais effets spéciaux. Ce sont eux qui donnent à Mon cousin sa morale sympathique: les fous ont parfois raison. Et Lindon trouve ici un rôle intéressant.

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Journal du Dimanche

    par E.M.

    Le scénario privilégie l'émotion à l'empilage de gags, au risque parfois de perdre en rythme et en efficacité. Mais cette comédie sentimentale avec happy end se révèle touchante en explorant les ressorts intimes et les blessures d'enfance de ses héros.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Le Parisien

    par Catherine Balle

    Il y a un ventre mou et quelques séquences franchement ratées dans «Mon cousin », qui fait appel de manière assez maladroite au burlesque et au surréalisme.Mais lorsque le film convoque le bon vieux filon du « con » ou du « boulet », il s'avère beaucoup plus réussi (...).

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Première

    par Pierre Lunn

    L’ensemble est parfois brouillon, parfois forcé (la rédemption de Lindon). Mais lorsque l’esprit frondeur de Jan Kounen se libère de la loi du marché (une mouette peut décider du destin des gens), cette comédie morale retrouve subrepticement la dinguerie punk du réalisateur.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Télé 7 Jours

    par Isabelle Magnier

    Jan Kounen signe une comédie déjà vue, certes pas désagréable, mais qui ne trouve jamais le ton juste entre comique de situation et émotion.

    Sud Ouest

    par Sophie Avon

    Certes, comme prévu, le « pop-corn » Adrien a sauté partout en faisant triompher sa vertu fondée sur les liens de l’enfance. Mais la tendresse à laquelle s’abandonne Jan Kounen après avoir feint de dynamiter le monde de l’argent confine à une mièvrerie que l’interprétation ne parvient pas à sauver.

    La critique complète est disponible sur le site Sud Ouest

    Les Inrockuptibles

    par Théo Ribeton

    A vouloir y réinjecter ses poncifs navrants sur les dérives du monde moderne et le territoire sacré de la folie, une de ses vieilles lunes, Kounen ne semble même pas réaliser à quel point ce qu’il en tire est ringard et dégradant (des asiles de cartoon avec des cinglés qui louchent et qui tirent la langue, des psys à la chasse au dingue en fuite, avides de lui renfiler la camisole), trop occupé à s’autoconvaincre d’avoir une fois de plus “piraté le système”, voire “choqué le bourgeois.

    La critique complète est disponible sur le site Les Inrockuptibles

    Télérama

    par Hélène Marzolf

    Autrefois provocateur, Jan Kounen (Doberman, 99 Francs) perd tout mordant et s’empêtre dans le sentimentalisme.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top