Mon compte
    Host
    note moyenne
    2,5
    283 notes En savoir plus sur les notes spectateurs d'AlloCiné
    Votre avis sur Host ?

    33 critiques spectateurs

    5
    1 critique
    4
    4 critiques
    3
    7 critiques
    2
    8 critiques
    1
    8 critiques
    0
    5 critiques
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 2 179 abonnés Lire ses 3 879 critiques

    1,0
    Publiée le 27 janvier 2021
    Je comprends que des gens se soient dits qu'ils pouvaient tourner un film pendant le confinement... mais clairement pourquoi faire ça ? c'est quasiment la même chose qu'un Unfriended (ou je sais plus quoi), un film tourné uniquement à la webcam en vidéo conférence.

    En fait il s'agit surtout de reproduire les mêmes jumpscare qu'on voit depuis des années au cinéma mais à la webcam, avec le même genre de synopsis bidon... et c'est dommage parce que c'est juste totalement vain, ils n'ont rien à dire, rien à raconter...

    Alors qu'au départ je trouvais que ça partait bien, et j'aurais bien aimé que ça ne parte pas en film d'horreur et juste suivre une vidéo conférence d'amis qui s'ennuient pendant le confinement, où ils cherchent à se faire peur, où on comprend les rapports entre les personnages, les problèmes de chacun... que sais-je.

    En fait le début est tout à fait regardable et je me dis qu'un bon réalisateur pourrait faire quelque chose, une sorte de film naturaliste avec ce concept.
    Mais bon ce Host, aussi peu original soit-il a l'avantage d'être court même si calibré et sans surprise aucune...
    Adelme d'Otrante
    Adelme d'Otrante

    Suivre son activité 65 abonnés Lire ses 597 critiques

    4,0
    Publiée le 28 mars 2021
    Pendant la pandémie 5 amies se font une séance de spiritisme via Zoom....et elles auraient mieux fait d'organiser un apéro virtuel. Belle surprise avec ce petit film low-cost d'une heure, à l'efficacité dans la terreur redoutable malgré son dispositif minimaliste, soit 5/6 personnes filmées par leurs webcams. L'idée n'est pas nouvelle mais est développée avec une belle maîtrise et une très bonne gestion du tempo même si tout n'est pas parfait. Host est tout simplement l'un des meilleurs films du genre "found footage" vu depuis le 1er Paranormal Activity.
    RedArrow
    RedArrow

    Suivre son activité 1 060 abonnés Lire ses 1 333 critiques

    1,0
    Publiée le 20 mars 2021
    Alors que l'on pouvait penser que les invocations d'esprits malveillants par des groupes jeunes inconscients allaient drastiquement diminuer suite au confinement, "Host" nous prouve hélas que les plus irréductibles d'entre eux trouvent toujours le moyen de fricoter avec l'au-delà en se réunissant virtuellement grâce l'application de visioconférence Zoom. En l'occurence, ici, c'est une séance de spiritisme improvisée via partage d'écrans, et plus particulièrement le comportement dilettant de certains de ses participants, qui va obliger une force surnaturelle à sortir de sa retraite éternelle...

    Production insignifiante évidemment tournée dans les conditions spécifiques du confinement, "Host" semble bizarrement croire que ce statut particulier lui confère une forme réelle d'originalité alors qu'il n'est finalement qu'un nouveau "screen life movie" (émanation high-tech du found footage où le point de vue à la première personne est remplacé par un écran d'ordinateur) arrivant quelques années après les deux "Unfriended" ou encore "The Den" dans le domaine de l'horreur/épouvante. Seule innovation notable, la durée de "Host" épouse de manière jusqu'au-boutiste celle d'une séance de discussion sur Zoom, soit un peu moins d'une heure, et c'est sans doute là que réside son plus gros problème... même si quelque part, cela permet aussi d'écourter l'ennui provoqué par la pauvreté de son offre.

    Du fait de cette durée, le film de Rob Savage n'a en effet jamais la moindre possibilité de proposer un véritable développement conséquent autour de ses personnages ou même de son entité et ne se réduit finalement qu'aux contours les plus maigres d'une séance de spiritisme qui tourne mal, avec pour seule attraction son inévitable montée en puissance d'événements surnaturels. Faute d'un minimum d'empathie pour les victimes en devenir, de quelque chose de consistant à se mettre sous la dent ou même d'un semblant d'âme, "Host" tient par essence du film gadget, du tour de train fantôme totalement indigent car produit à la va-vite pour essayer de faire frissonner les adeptes des apéros-Zoom avant la fin des divers confinements à travers le monde.
    Est-ce qu'il parvient au moins à ce but ? Il faut reconnaître que le film fait preuve d'une certaine générosité vis-à-vis du nombre de manifestations paranormales délivrées dans la limite de son format, cependant, hormis une entité qui s'amuse parfois avec les outils de Zoom, la quasi-totalité de celles-ci n'évoque qu'un recyclage fatigué d'autres titres similaires ou de courts-métrages passés avant lui, et ce sans grande imagination pour en offrir de nouvelles variations. Même sur ce point, le spectacle arrive à décevoir en somme.

    N'ayant peur de rien, "Host" se permet même de faire référence à des incontournables du genre, un peu comme s'il espérait naïvement avoir le même statut alors qu'il n'en est qu'un des plus médiocres ersatz opportunistes. Au moins, le temps d'une scène involontairement hilarante, le film aura eu le mérite de nous rappeler que, même en cas d'attaque d'esprit malfaisant, il faut penser à respecter les gestes barrières ! Un cas de figure auquel on n'avait pas forcément pensé...
    Audrey L
    Audrey L

    Suivre son activité 266 abonnés Lire ses 2 075 critiques

    3,0
    Publiée le 22 avril 2021
    Spiriti-Zoom : don't mess with spirits... Moins catastrophique que prévu, Host se pose gentiment entre ses prédécesseurs Unfriended (2014) et Friend Request (2016), et surclasse carrément la tentative (atroce) de thriller français sur visio : Connectés (2020). Ici, nous retrouvons une bande de jeunes filles qui se connectent chacune depuis leur ordinateur pour faire une séance de spiritisme avec une médium, et communiquer avec un esprit d'un proche, sauf qu'une miss va se croire plus maline en se moquant de l'esprit qu'elle invoque à la légère... Et l'hécatombe commence. On commencera cette critique en donnant le principal argument en défaveur d'Host, puisqu'il s'agit justement de la justification de cette hécatombe. On a l'impression que les scénaristes ont voulu chercher trop compliqué ("Si on invoque un esprit pour de faux, on invite des esprits maléfiques à se montrer"... On ne voit pas bien le rapport, mais bon), alors que la simplicité (l'esprit dont on s'est moqué veut se venger) était largement suffisante pour un petit téléfilm de cinquante minutes. Hormis cet élément casse-gueule du scénario, on avoue avoir été agréablement surpris par la qualité du téléfilm : beaucoup de trucages bien faits (les meubles qui s'ouvrent avec la vaisselle qui tombe, les chaises qui bougent), des bruitages plutôt bons (le grésillement des micros dû au volume monté à fond est une bonne idée pour stresser le spectateur, en tout cas plus sympa que le silence complet ennuyeux des films précédents), des actrices investies dans leur rôle, et un film qui a su s'arrêter à temps. Le démarrage est un peu mou (il faut attendre bien vingt minutes sur les cinquante avant qu'on entre dans le vif du sujet), mais une fois lancé, les idées horrifiques s'enchaînent sans temps mort (mauvais jeu de mots assumé). On aura même sursauté une fois pour le "fond d'écran" qui s'ouvre par intermittence sur spoiler: le visage fracassé d'une copine
    et pour spoiler: la main
    qui surgit du hors-champ à la dernière minute. On est même content du self-control du film sur le nombre de jumpscares (étant bon candidat pour bondir du fauteuil au moindre "bouh"... On n'a pas fait, pour une fois, le kangourou), ce qui le place largement devant certaines productions de cinéma actuelles. En toute modestie et sans être irréprochable, Host parvient à surclasser ses prédécesseurs "d'horreur sur ordinateur" au budget dix fois supérieur.
    Fabrice C.
    Fabrice C.

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 36 critiques

    0,5
    Publiée le 17 mars 2021
    Je n'avais pas fait attention à la durée de ce film, et effectivement, c edt un court métrage de même pas 1h ou durant toute celle ci, c'est long, on s'ennuie, platonique, une fin très médiocre pompée sur de vrais films d'horreur et tourné pendant cette conjoncture donc masques, tcheck avec le coude....et film a tres tres petit budget.
    Perso des fois il vaut mieux s'abtenir....
    Perdu 1h de ma vie pour ca.... 0,5/5
    thelaw
    thelaw

    Suivre son activité 17 abonnés Lire ses 195 critiques

    3,5
    Publiée le 17 mars 2021
    Je dois avouer que j'étais un peu septique de regarder ce film mais dans l'ambiance d'un festival et avec un format moyen métrage finalement ça passe bien. Il y a une assez bonne performance visuelle et post prod. Du coup on se laisse prendre, voire surprendre par le film. A voir au moins une fois...
    Uchroniqueur
    Uchroniqueur

    Suivre son activité 50 abonnés Lire ses 1 751 critiques

    1,0
    Publiée le 26 juillet 2021
    "Host", court-métrage d'horreur britannique, coécrit et réalisé par Rob Savage. sorti en 2020 sur la plateforme de SVOD "Shudder" puis diffusé Canal + Cinéma .
    Un court-métrage construit sur le principe du found footage. Après les films mal filmés au téléphones portable des années 2000, voici maintenant les films sur Zoom des années 2020.
    Espérons que la mode s'arrête là.
    Un film qui présente très peu d’intérêt.
    AM11
    AM11

    Suivre son activité 4 338 abonnés Lire ses 6 913 critiques

    3,5
    Publiée le 10 juillet 2021
    Sorti en 2020 alors que le monde était confiné, "Host" jouait la carte de l'actualité avec plusieurs amis qui décident de faire une séance de spiritisme, mais par Zoom puisqu'ils n'ont pas le droit de se voir en personne. Alors qu'ils font ça pour se changer les idées, ils vont vite regretter de ne pas avoir pris au sérieux les conseils de la médium. "Host" est un film d'horreur qui est simple, mais efficace. Ce n'est pas la première fois qu'on a affaire à ce genre de concept en écran partagé, mais Rob Savage va au bout de son idée en respectant par exemple la réelle durée d'une réunion Zoom. On a tellement l'habitude de voir des films inutilement trop longs qu'il faut saluer le choix du réalisateur de faire un film d'une durée qui correspond réellement à l'histoire. Et encore, il aurait même pu être plus court, mais il fallait bien une mise en place. Après cette dernière, c'est sans temps mort et il y en a vraiment pour tous les gouts. Vous avez une partie plus axée sur l'ambiance et une dernière plus directe et violente. Pour ma part, j'ai préféré la première. L'ambiance est très réussie, ce qui donne quelques moments très angoissants grâce notamment à une tension constante. À son meilleur, "Host" est même excellent et très intense. J'ai trouvé la dernière partie moins efficace, mais dans l'ensemble, c'est un bon film d'horreur.
    Pascal I
    Pascal I

    Suivre son activité 429 abonnés Lire ses 3 827 critiques

    2,0
    Publiée le 28 avril 2021
    1 h pour donner de légers frissons. J'y retiens le tension montante, les effets et quelques scènes (peu) réussies. L'ensemble est toutefois convenu (mise en situation) et attendu. 2/5 !!!
    Acidus
    Acidus

    Suivre son activité 412 abonnés Lire ses 3 374 critiques

    0,5
    Publiée le 23 avril 2021
    Le found-footage sert souvent de cache-misère dans la réalisation d'un film. Dans la plupart des cas, ce genre de métrages ne demande pas un gros budget, peu d'efforts de mise en scène ou dans l'écriture du scénario. Une facilité qu'illustre parfaitement "Host". On nous recycle les mêmes ficelles et clichés depuis "Le projet Blair Witch" et, niveau imagination, on frôle le zéro absolu ici. Du vu et revu avec un effet angoissant quasi-nul. Le film compte uniquement sur ses jump scares pour surprendre le spectateur. C'est faible, très faible et ne présente aucun intérêt. Heureusement, la durée d' "Host" est courte mais, dans le cas présent, l'heure passée était bien trop longue. A éviter.
    Benito G
    Benito G

    Suivre son activité 381 abonnés Lire ses 2 994 critiques

    2,5
    Publiée le 4 avril 2021
    Pas spécialement adepte des foundtages et de la période où l on a eu "unfriended", un autre ou c était via Messenger... Enfin globalement les "films" ou ils utilisent les divers réseaux sociaux de communication... Qui la majorité n ont pas eu grand succès... Comme unfriended, ou payer pour voir cela au ciné, en essayant de nous inclure dans le visio via les cliques de souris etc.. comme si nous faisions partie du groupe. Ce sont avérés assez ennuyeux et a défaut on y rajoute du coup des Jumpscares...
    Ici on nous refait la même, mais avec évidemment le visio a la mode "zoom". Mais on va dire que le format 50min et plus que suffisant. Pour le reste, un scénario si on peut appeler cela ainsi tenant sur un ticket de métro... des codes de l horreur classique... les Jumpscares ultra a la mode chez les teens mais en fin de compte pour effrayer le public, un ou deux serait bien suffisant. on échappe au effusion de sang (heureusement, mais étant a la mode... Sa aurait pu”"). la mode de ses dernières années côté teenmovie sur esprits, je pense que l on a fait globalement le tour... (un peu comme chaque période où on nous balance pendant un temps, des tornmovies (a la mode des le succès de Saw....), Les teens movie avec entité et ceux qui avec ont pris la relève pendant un temps où quelques-uns sont sortis du lot (Conjuring, Sinister...). Et depuis quelques temps, même si pour beaucoup ce ne sont pas des films d horreur puisque pas de scène gore, Jumpscares a gogo etc... Les réals (entre coupé de divers remake...), nous ont montré que ils savaient tout de même ramener un peu de créativité avec des films d horreur mais que l on pourrait dire plus adulte et plus psychologique avec par exemple get out, us, midsomnar etc... qui du coup (mais on peut dire merci au promo et BA des films) déçoivent les gens qui s attendent a un films d horreur comme a l habitude de ses dernières années. Mais où la peur sera concentré plus dans la suggestion, l'imagination etc... Étant pour certains assez efficace sur le côté malaisance si on puis dire. Enfin bref, la ; ils retentent le coup avec "Host", histoire de changer un peu et même si assez navrant passé 15ans. se montre tout de même un petit cran au dessus d unfriended et compagnie. Mais sans pour autant être convainquant. Bref film vite vu, vite oublié. Qui ' est absolument pas indispensable pour les amateurs de films d horreur même s il fera sans doute, parfois ; stresser certains d entre vous. Mais pour le reste, vous pouvez passer votre chemin....
    Pasthen
    Pasthen

    Suivre son activité 31 abonnés Lire ses 1 028 critiques

    2,0
    Publiée le 23 mars 2021
    "Host" joue la carte du spiritisme pour plonger cinq amies dans "l'horreur". Relativement court (57 minutes), laissant peu de place à l'inutile, Rob Savage instaure directement un climat anxiogène. Au final, Host est plutôt décevant, l'angoisse est présente mais peine à convaincre.
    I'm A Rocket Man
    I'm A Rocket Man

    Suivre son activité 124 abonnés Lire ses 2 250 critiques

    5,0
    Publiée le 28 juillet 2021
    Waouh... quelle belle surprise ! Je m'étais mis devant ce film un peu par dépit me disant que c'était mieux que rien... et bien j'ai bien fait car j'ai flippé comme il faut ! C'est un peu long à démarrer mais une fois que la chinoise a fait la bourde et a titillé l'entité, il n'y a pas une minute de temps mort ! Du coup le format court métrage permet de ne jamais faire retomber la tension et c'est le pied !! Mon filleul près de moi a bien failli se trouver mal et il s'est même cassé le cou tant il a sursauté et moi j'ai passé une soirée de rêve devant 'Host' ! Malade...
    Vinz1
    Vinz1

    Suivre son activité 66 abonnés Lire ses 1 717 critiques

    2,5
    Publiée le 2 juin 2021
    Mélangeant allégrement les franchises de « Paranormal activity » et de « Unfriended » ainsi que leurs multiples succédanés à la sauce found footage, ce moyen métrage fait la part belle à une séance de spiritisme via Zoom qui va mal tourner. Si ce n’est pas trop mal fait et qu’il remplit assez bien le cahier des charges côté jump scares, « Host » arrive trop tard dans un genre qui arrive à saturation : tout a déjà été vu et revu maintes fois à un point tel qu’on frôle l’overdose irréversible, un peu comme pour le slasher en son temps ! De fait, le film est prévisible, mais il est surtout plombé par une interrogation manifeste : comment en à peine trois minutes, cinq demoiselles fort avenantes par ailleurs, vont-elles réussir à invoquer une entité démoniaque via leur écran d’ordinateur ? WTF ? On y croit modérément tout de même, ce qui m’amènera à ne lui mettre juste que la moyenne car je n’ai pas eu trop le temps de pester davantage vu sa faible durée !
    Bryan V.
    Bryan V.

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 912 critiques

    3,5
    Publiée le 21 avril 2021
    Host est un moyen métrage britannique sur le confinement sorti en 2021 en France avec une première diffusion sur Canal+ Cinéma, suivi d'une sortie VOD. Quelle idée originale que nous avons là... Après, le film est assez court avec une durée de cinquante-six minutes seulement. Le film est traité comme un found footage dans la veine d'un "Unfriended" avec cette fois un groupe d'adolescentes qui arrive fraîchement avec plein de gaieté ce qui fait qu'on les trouve tout de suite assez rigolotes et sympathiques.

    Cependant, la festivité du groupe d'amies pleines de bonne humeur et d'humeur blagueuse ne va pas garder cet état d'esprit bien longtemps, car on va assister à une séance de spiritisme qui comme vous vous en doutez va rapidement mal tourner. La tension s'installe correctement peu à peu au sein de cette histoire banale, mais avec efficacité. Les effets n'en font pas des caisses cela ne devient jamais trop grossier même si nous ne sommes pas loin de franchir cette limite sur la toute fin. Le métrage maintient bien le rythme et l'ambiance jusqu'au bout. En allant même plus loin, cela aurait presque une allure de réalisme pour ceux qui croient peut-être aux invocations, rites occultes et choses du genre.

    Le genre de film qui ne révolutionne peut-être rien dans le genre, mais n'en pas moins agréable en cas de manque d'idée. De plus, il est je le rappelle plutôt court avec tout de même un beau lot de petits moments stressants. Il est vrai qu'ici l'effet found footage à aussi ses petits défauts comme les quelques bugs visuels dû à l'effet de technologie (à défaut de bouger dans tous les sens), mais les scènes ne sont pas moins pour autant plutôt satisfaisants et bien lisibles. Après, je ne vous cache pas que pour les impatients la première partie peut paraître un peu plate, si on ne s'intéresse pas ou n'apprécie pas les personnages, mais ne vous inquiétez pas tout s'accentue bien mieux par la suite, puis, sa courte durée (je le rappelle encore...) aide à ne jamais trop prendre de temps pour réellement ce lancer dans le vif des événements.

    Quant à la fin, celle-ci est tout ce qui a des plus prévisibles, mais malgré tout des plus parfaits pour ce type de film. Là, tout se termine par vraiment bien se conclure. Oui, pour une fois, nous n'avons pas de vulgaire fin qui termine en queue de poisson comme les found footage ont trop souvent l'habitude de faire, ici, nous n'avons aucune suite de présager et ce n'est peut-être pas plus mal ainsi ! Cela permet en tout cas d'avoir une fin nette. 

    Enfin bref, le genre de film avec un petit budget agréable et sans prétention. Les amateurs d'histoires de fantômes traitées dans un style à la "Paranormal Activity" et compagnie apprécieront certainement celui-ci.
    Back to Top