Mon compte
    Lui
    Note moyenne
    2,0
    21 titres de presse
    • Le Point
    • Public
    • Marianne
    • Télérama
    • Culturebox - France Télévisions
    • Ecran Large
    • La Croix
    • La Voix du Nord
    • Le Journal du Dimanche
    • Les Echos
    • Les Fiches du Cinéma
    • Ouest France
    • Positif
    • Première
    • Voici
    • Cahiers du Cinéma
    • Le Figaro
    • Le Monde
    • Le Nouvel Observateur
    • Le Parisien
    • Libération

    Chaque magazine ou journal ayant son propre système de notation, toutes les notes attribuées sont remises au barême de AlloCiné, de 1 à 5 étoiles. Retrouvez plus d'infos sur notre page Revue de presse pour en savoir plus.

    21 critiques presse

    Le Point

    par Jean-Luc Wachthausen

    Ça grince, ça balance façon Blier, mais ça passe avec le sourire.

    Public

    par Marie-Pierre Galinon

    Guillaume Canet le réalisateur est sans doute le meilleur pour mettre en valeur les différentes facettes de Guillaume Canet l'acteur.

    Marianne

    par Olivier De Bruyn

    Revendiquant l’influence du Bertrand Blier de Buffet froid et de Merci la vie, le cinéaste arpente des territoires de fiction troublants et signe un film inégal, mais original.

    La critique complète est disponible sur le site Marianne

    Télérama

    par Louis Guichard

    Quand l’homme se retrouve aux prises avec son double présenté comme négatif, tout devient hélas, plus poussif et démonstratif. Reste que Guillaume Canet fait preuve d’une constance intrigante en persistant dans l’autofiction après Rock’n’roll, tout en la déplaçant vers un autre registre, plus intimiste.

    La critique complète est disponible sur le site Télérama

    Culturebox - France Télévisions

    par Laurence Houot

    Entre un huis clos étouffant où s'égrènent des clichés que le second degré ne réussit pas à désamorcer, et la vision caricaturale de la Bretagne (beaux paysages peuplés de femmes revêches et d'alcooliques édentés…), étonnante pour le cinéaste observateur et engagé, on s'enlise dans le psychodrame.

    La critique complète est disponible sur le site Culturebox - France Télévisions

    Ecran Large

    par Simon Riaux

    Ce qu'il y a de bien dans la réalité, c'est que quand un enfant bercé trop près d'une cheminée allumée s'essaye un jour au dessin, il ne vient à l'idée de personne de l'exposer au Louvre. Mais dans notre dimension du multivers, ces enfants peuvent faire des films.

    La critique complète est disponible sur le site Ecran Large

    La Croix

    par Corinne Renou-Nativel

    L’acteur et réalisateur s’essaie au film psychanalytique mais la finesse de l’écriture manque cruellement à la réussite du projet.

    La critique complète est disponible sur le site La Croix

    La Voix du Nord

    par Christophe Caron

    Mais cet égocentrisme forcené finit par contaminer le film lui-même. Canet a visiblement des démons à affronter, mais il le fait avec un sérieux qui pèse des tonnes. Donnant au final un film pas vraiment dérangeant.

    La critique complète est disponible sur le site La Voix du Nord

    Le Journal du Dimanche

    par Stéphane Joby

    C’est ludique et enlevé par endroits. Mais sans autre enjeu que les tourments mid-life d’un artiste, le trip égocentrique peut lasser.

    La critique complète est disponible sur le site Le Journal du Dimanche

    Les Echos

    par Olivier De Bruyn

    Revendiquant l'influence du Bertrand Blier de « Buffet froid » et de « Merci la vie », le cinéaste arpente des territoires troublants et confirme qu'il aime prendre des risques.

    La critique complète est disponible sur le site Les Echos

    Les Fiches du Cinéma

    par Nicolas Marcadé

    Un film sous haute influence Blier, plutôt convaincant sur son versant récréatif mais trop complaisant sur son versant sérieux.

    La critique complète est disponible sur le site Les Fiches du Cinéma

    Ouest France

    par Michel Troadec

    Le casting est épatant, la forme originale, mais des dialogues trop convenus ne permettent pas d'empêcher ce film pourtant court de tourner en rond.

    Positif

    par Philippe Niel

    Le film n’existe que par des effets de clichés de bord de mer, de cadrages d’une très Belle-Île devenue métaphore pesante des états d’âme et de cœur du héros.

    Première

    par Thierry Chèze

    Car l’artificialité envahit alors l’espace et abîme la fluidité du geste global. Par contre dans les moments de silence angoissants au cœur de cette bâtisse ou quand ses comédiens (Virginie Efira, Laetitia Casta, Mathieu Kassovitz, épatants) s’emparent avec gourmandise du jeu décalé qui leur est proposé, Lui décolle.

    La critique complète est disponible sur le site Première

    Voici

    par La Rédaction

    Intrigant voire prometteur au début, un exercice de style, sincère sans doute, qui aimerait convoquer l'esprit de Bertrand Blier et Ingmar Bergman, mais bien trop artificiel.

    Cahiers du Cinéma

    par Jean-Marie Samocki

    Deux mots reviennent dans les dialogues: "baiser" et "désaccordés", comme l'alliance impossible entre une autofiction qui ne trouve sa sincérité que dans la vulgarité et un regard qui commente en permanence son récit.

    Le Figaro

    par Eric Neuhoff

    Il faut absolument signaler à Canet qu'un imposteur a usurpé son identité pour tourner cette chose. Il ne nous reste que nos yeux pour pleurer devant ce désastre non dénué de suffisance. Préparez vos mouchoirs. Les petits ?

    La critique complète est disponible sur le site Le Figaro

    Le Monde

    par Véronique Cauhapé

    Le film prend des allures de pièce de boulevard stéréotypée, grossière et égocentrique.

    Le Nouvel Observateur

    par Nicolas Schaller

    Le résultat, qui n’a rien de « Rock’n’roll » (son meilleur film), est aussi embarrassant qu’un type éméché philosophant sur ses problèmes à coups de lieux communs…

    La critique complète est disponible sur le site Le Nouvel Observateur

    Le Parisien

    par Renaud Baronian

    En mettant en scène ses angoisses, Guillaume Canet aboutit à un fouillis cérébral en forme de condensé de psychologie de casino, dont le spectateur n’a que faire.

    La critique complète est disponible sur le site Le Parisien

    Libération

    par Lelo Jimmy Batista

    L’acteur et réalisateur tente de faire de son spleen de quadra blessé un film profond et introspectif. Résultat : bâillements et consternation.

    La critique complète est disponible sur le site Libération
    Les meilleurs films de tous les temps
    Back to Top