Mon compte
    Toutes les critiques de aVoir-aLire.com
    Le Royaume des abysses
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,2
    Si le récit et la mise en scène vont un peu trop à toute allure, le déluge de couleurs, de féérie et d’humanité du Royaume des Abysses offrent un joli divertissement… et pas uniquement pour les enfants.
    Au fil des saisons
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    2,8
    Deneuve est une nouvelle fois formidable, s’il est utile de le rappeler, dans un film sans prétention, gracieux et délicat.
    Sleep
    aVoir-aLire.com
    4,0
    Presse
    3,9
    Plus qu’un banal film d’épouvante, le coréen Sleep brouille magistralement les pistes entre l’horreur et le thriller psychologique.
    Universal Theory
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,5
    Profusion d’idées, confusion de l’esprit : c’est le prix à payer face à cet étrange film mental, plus frustrant que stimulant, mais doté d’un charme fou.
    L'Empire
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,6
    Inclassable comme toujours un film de Bruno Dumont, {L'Empire} alterne entre de franches bonnes idées, des incises cinématographiques, de la fantaisie et quand même une véritable paresse dans le scénario.
    Le Molière imaginaire
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,1
    Pour son premier long métrage de cinéma, Olivier Py propose un portrait sarcastique de Molière, dans un exercice de style plutôt séduisant.
    Les Derniers Hommes
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,2
    Un solide film de guerre basé sur une histoire vraie.
    They Shot The Piano Player
    aVoir-aLire.com
    4,0
    Presse
    3,9
    Un voyage mélomane et politique dans le Brésil des années noires, à la fois sombre et solaire, déchirant et chatoyant.
    Iron Claw
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,9
    Une tragédie américaine qui réinvestit les figures imposées du film de sport pour mieux les démolir. Puissant et vibrant.
    Une affaire d'honneur
    aVoir-aLire.com
    2,0
    Presse
    3,2
    Le sujet était passionnant, le résultat final n’en est que plus frustrant. Mais, grâce à des interprètes inspirés et des scènes de bataille grandiloquentes, cette affaire-là s’en sort néanmoins avec les honneurs.
    Sans jamais nous connaître
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,6
    POUR : Le long métrage d’Andrew Haigh propose une variation subtile sur les névroses contemporaines, mixant les genres du drame familial, de l’onirisme et des thématiques LGBT.
    Vivants
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,0
    Le troisième long métrage de la réalisatrice est une chronique honnête sur l’univers des reporters, portée par un casting de qualité.
    Green Border
    aVoir-aLire.com
    4,0
    Presse
    3,6
    POUR : Dans la continuité de ses grandes œuvres politiques et humanistes, Agnieszka Holland franchit encore un pas vers une tentative de réparation aux discriminations et aux barbaries qui balayent le monde.
    20 000 espèces d'abeilles
    aVoir-aLire.com
    4,0
    Presse
    3,7
    Derrière ce récit estival et familial au milieu d’un paysage espagnol parsemé de ruches, s’invite le portrait subtil d’une famille tourmentée par la difficulté d’être soi. Un régal de délicatesse.
    Le Successeur
    aVoir-aLire.com
    5,0
    Presse
    3,3
    Une œuvre impressionnante de maîtrise.
    Sans jamais nous connaître

    Sans jamais nous connaître

    aVoir-aLire.com
    1,0
    Presse
    3,6
    CONTRE : Une fable indigeste, sauvée de justesse par l’interprétation toute en nuances d’Andrew Scott.
    La Bête
    aVoir-aLire.com
    2,0
    Presse
    3,7
    Un cinéma très inspiré qui se perd parfois dans des circonvolutions hasardeuses.
    Daaaaaali !
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,6
    Comme à son habitude Quentin Dupieux offre un film décalé et drôle, dont le comique de répétition nuit parfois à l’inventivité du propos.
    Chienne de Rouge
    aVoir-aLire.com
    4,0
    Presse
    3,0
    Par les images qu’elle capte, qui sont parfois elles-mêmes teintées de rouge Yamina Zoutat crée une voie dans laquelle elle peut s’engouffrer, pour retrouver son propre chemin, marqué par les gouttes de sang abandonnées, des histoires qui se recoupent et font office de cailloux, laissés par un Petit Poucet poétique, pour ne pas se perdre.
    Nuit Noire en Anatolie
    aVoir-aLire.com
    4,0
    Presse
    3,5
    En révélant lentement ses secrets, Nuit noire en Anatolie détricote son apparence de drame académique en lorgnant vers le polar et le western. Une réussite.
    Back to Top