Mon compte
    Toutes les critiques de aVoir-aLire.com
    Rien ni personne
    Un premier long métrage prometteur avec moins de fond que de forme certes. Mais quelle forme !
    Walk Up
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,7
    HSS reste fidèle à son univers et sa démarche qui sont ici radicalisés. Le film est indéniablement beau et profond mais il est permis de peiner à entrer dans le dispositif.
    Une vie
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,3
    Un biopic académique certes, mais plutôt bien troussé dans le genre, et piqure de rappel pour les tenants d'un oubli de certaines des pires pages de l'Histoire.
    Eureka
    Eureka apparaît donc comme un objet de cinéma hybride et envoutant. Pour sûr, on n’aura pas tout compris, mais est-il nécessaire de tout maîtriser dans une œuvre d’art ?
    La Mère de tous les mensonges
    Le film flirte entre autofiction familiale et témoignage poignant du Maroc sous le règne d’Hassan II. Une œuvre aussi attendrissante que puissante dans l’évocation de l’absolutisme monarchique.
    Revivre
    Revivre s’affirme comme un documentaire attachant et sensible, assez éloigné du cinéma auquel Karim Dridi nous avait habitués. Toute la beauté de la vie est joliment filmée pendant plus d’une heure et demie avec, en arrière plan, un hommage ému aux parents qui ont vu leur enfant mourir pour donner vie à d’autres enfants au bord de l’agonie, grâce à la greffe d’un organe.
    Satoshi
    atoshi constitue un voyage sensible et passionnant au cœur du drame de la surdicécité. Un film presque d’intérêt public à diffuser auprès du plus grand nombre.
    Débâcle
    L’exploration indicible du drame de l’enfance trouve ici une réalisatrice à suivre : Veerle Baetens y observe avec une attention rare le glissement progressif de l’innocence vers la culpabilité. Un film important, bouleversant.
    Le Royaume des abysses
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,2
    Si le récit et la mise en scène vont un peu trop à toute allure, le déluge de couleurs, de féérie et d’humanité du Royaume des Abysses offrent un joli divertissement… et pas uniquement pour les enfants.
    Au fil des saisons
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    2,9
    Deneuve est une nouvelle fois formidable, s’il est utile de le rappeler, dans un film sans prétention, gracieux et délicat.
    Sleep
    aVoir-aLire.com
    4,0
    Presse
    3,9
    Plus qu’un banal film d’épouvante, le coréen Sleep brouille magistralement les pistes entre l’horreur et le thriller psychologique.
    Universal Theory
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,5
    Profusion d’idées, confusion de l’esprit : c’est le prix à payer face à cet étrange film mental, plus frustrant que stimulant, mais doté d’un charme fou.
    L'Empire
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,6
    Inclassable comme toujours un film de Bruno Dumont, {L'Empire} alterne entre de franches bonnes idées, des incises cinématographiques, de la fantaisie et quand même une véritable paresse dans le scénario.
    Le Molière imaginaire
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,1
    Pour son premier long métrage de cinéma, Olivier Py propose un portrait sarcastique de Molière, dans un exercice de style plutôt séduisant.
    Les Derniers Hommes
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,2
    Un solide film de guerre basé sur une histoire vraie.
    They Shot The Piano Player
    aVoir-aLire.com
    4,0
    Presse
    3,9
    Un voyage mélomane et politique dans le Brésil des années noires, à la fois sombre et solaire, déchirant et chatoyant.
    Iron Claw
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,9
    Une tragédie américaine qui réinvestit les figures imposées du film de sport pour mieux les démolir. Puissant et vibrant.
    Une affaire d'honneur
    aVoir-aLire.com
    2,0
    Presse
    3,2
    Le sujet était passionnant, le résultat final n’en est que plus frustrant. Mais, grâce à des interprètes inspirés et des scènes de bataille grandiloquentes, cette affaire-là s’en sort néanmoins avec les honneurs.
    Sans jamais nous connaître
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,6
    POUR : Le long métrage d’Andrew Haigh propose une variation subtile sur les névroses contemporaines, mixant les genres du drame familial, de l’onirisme et des thématiques LGBT.
    Vivants
    aVoir-aLire.com
    3,0
    Presse
    3,0
    Le troisième long métrage de la réalisatrice est une chronique honnête sur l’univers des reporters, portée par un casting de qualité.
    Back to Top