Notez des films
Mon AlloCiné
    Dynastie
    Anecdotes, potins, actus et secrets inavouables autour de la série "Dynastie" et de son tournage !

    Comment battre "Dallas" ?

    Face à l'incroyable succès de Dallas sur CBS, le network rival ABC commande en 1980 à Aaron Spelling (La Croisière s'amuse, Starsky et Hutch) une série capable de contrer les aventures texanes de la famille Ewing. Le célèbre producteur s'associe alors à Richard et Esther Shapiro qui lui proposent "Oil", une série opposant les Blaisdel, une famille de travailleurs ordinaires à la puissante dynastie Carrington. L'intrigue se déroule à Denver dans le Colorado. Renommée "Dynastie", le show est lancé en janvier 1981. Le patriarche Blake Carrington y est présenté comme le nouveau J.R. L'épisode pilote de 3 heures fait l'objet d'une solide publicité. Mais le public n'est pas convaincu. La 1ère saison de la série est guère concluante alors que Dallas est toujours en tête des sondages. L'équipe décide de rectifier le tir et donner dans la démesure : l'histoire est rencentrée autour des Carrington et tout devient beaucoup plus fastueux. Enfin, un nouveau personnage est introduit. L'arrivée d'Alexis Carrington (interprétée par Joan Collins) dans la saison 2 emmène la série sur les chemins de la gloire.

    La "métamorphose" de Steven Carrington

    Si Al Corley a choisi d'abandonner le rôle de Steven Carrington, le fils homosexuel de Blake (John Forsythe), c'est pour s'opposer à une décision du diffuseur. Alors que les dirigeants d'ABC avaient demandé à la production que le personnage suive un "traitement" pour son orientation sexuelle, le comédien a refusé de continuer dans ces conditions. Il a été remplacé par Jack Coleman (Heroes) et pour expliquer cette "transformation physique", les scénaristes ont écrit une histoire d'explosion qui frappe directement Steven, obligé de subir plusieurs opérations de chirurgie esthétique.

    Le secret de l'entrée en scène d'Alexis dans la série

    Si le personnage d'Alexis Carrington apparaît dans le cliffhanger de la saison 1 de Dynastie, ce n'est toutefois pas Joan Collins, son incontournable interprète, que l'on voit à l'écran. Et pour cause : le casting pour ce rôle n'avait pas encore eu lieu. La femme que l'on voit apparaître à l'écran avec des lunettes noires est en réalité une amie des producteurs de la série. Le subterfuge est d'autant plus efficace que le personnage arbore également un voile et un chapeau.

    Comment Joan Collins a "changé" Alexis

    Dans l'esprit des producteurs de Dynastie, Alexis Carrington devait, à l'origine, être quelqu'un de beaucoup plus effacé, plus passif-agressif que celui que le public connaît. C'est Joan Collins elle-même qui a convaincu les scénaristes d'en faire une femme bien plus retors, pour devenir en quelque sorte le pendant de JR dans Dallas (dont elle a avoué être fan). Une proposition qui a reçu instantanément le soutien de la direction d'ABC, qui trouvait justement que la série manquait d'un personnage de ce type.

    Triste baisser de rideau pour Rock Hudson

    Interprète de Daniel Reese pendant la saison 5 (entre décembre et avril 1985), l'acteur Rock Hudson, véritable légende du cinéma américain, a joué son tout dernier rôle dans Dynastie avant d'être emporté par le sida. A l'époque, la maladie était encore mal connue et un certain nombre de personnes proches de la production ont redouté que la vedette de Confidences sur l'oreiller et Géant n'ait contaminé sa partenaire à l'écran Linda Evans (Krystle Carrington) avant de succomber. La raison de ces inquiétudes ? Les deux acteurs avaient échangé un baiser pour les besoins d'une scène.

    Un autre titre envisagé

    A l’origine, la série devait s’appeler Oil (pétrole, en français) et cela avait un vrai sens pour le projet. Esther et Richard Shapiro, les créateurs du programme, envisageaient en effet de s’intéresser davantage à la crise pétrolière et ses conséquences. Ils ont cependant changé leur fusil d’épaule pour conter ce qu’ils appellent une sorte de "fantasme américain". La raison : le public ne se passionnait pas vraiment pour les histoires relatives à l’industrie pétrolière. Il était en revanche beaucoup plus réceptif à ce qui se passait chez les Carrington.

    Le revirement d’Angie Dickinson

    Lorsque la série s’appelait encore Oil, le rôle de Krystle Carrington avait été proposé à l’actrice Angie Dickinson, qui a préféré décliner la proposition… avant de revenir vers le producteur Aaron Spelling. Problème pour l’intéressée : il était trop tard. Lorsqu’elle l’a recontacté, le projet était déjà à l’antenne et s’appelait Dynastie. Ce refus a profité à Linda Evans, qui connaissait son partenaire John Forsythe (Blake Carrington) bien avant de participer au projet.

    Un engouement pour les produits dérivés

    400 millions de dollars : c’est approximativement la somme récoltée par la vente des produits dérivés lancés autour de la série. Cette somme colossale a été collectée en vendant toutes sortes d’articles : des parfums, des costumes, des poupées à l’effigie de Krystle et Alexis, ou encore un manteau… en chinchilla.

    Un projet de film avorté

    En 2011, les créateurs de Dynastie ont fait battre le coeur des fans de la série en annonçant qu’ils travaillaient sur un projet de film mettant en scène un jeune Blake Carrington, notamment pour raconter sa rencontre avec Alexis. L’idée de Richard et Esther Shapiro, les "parents" de la série, était d’initier une franchise sur grand écran pour remettre cet univers sur le devant de la scène. Le long-métrage devait sortir en 2012 mais le projet a finalement été abandonné.

    Mystère autour d’un massacre en Moldavie

    Il s’agit d’un des cliffhangers les plus célèbres de la télévision américaine : en fin de saison 5, toute la distribution de la série assistait au mariage d’Amanda (Catherine Oxenberg) et du Prince Michael en Moldavie, avant que la cérémonie ne se termine dans un bain de sang avec une fusillade… sans que le téléspectateur ne sache qui est mort. A l’époque, aucun des comédiens ne savait qui allait mourir et chacun a dû attendre la rentrée pour le découvrir. Au final, aucun acteur principal n’a succombé. Même si le doute a longtemps subsisté autour de Joan Collins, l'interprète d'Alexis en ayant profité pour renégocier son contrat à la hausse. Le bras de fer a été tel que la comédienne n'a pas participé au premier épisode de la saison suivante, tout le monde se demandant où était passée Alexis... Une pression efficace (mais dangereuse, vu que les producteurs étaient à deux doigts de la virer), puisque la star du show reprenait le chemin des plateaux de tournage dès l'épisode suivant après avoir obtenu gain de cause.

    Quand Diahann Carroll écrit l’histoire…

    En interprétant le personnage de Dominique Deveraux en saison 4, la comédienne est devenue la première afro-américaine à tenir un rôle régulier dans une série diffusée à une heure de grande écoute. L’intéressée ne cachait pas, à l’époque, sa fierté : "les scénaristes ont tout fait. L’inceste, l’homosexualité, le meurtre. Je pense qu’ils ont lentement tendu vers les relations interraciales (…) Je veux être la première ‘garce’ noire de la télévision".

    Les secrets de tournage des series les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Ici Tout Commence (2020)
    • The Crown (2016)
    • Manifest (2018)
    • La Flamme (2020)
    • Dix Pour Cent (2015)
    • The Mandalorian (2019)
    • Possessions (2020)
    • Bodyguard (2018)
    • Grey's Anatomy (2005)
    • Balthazar (2018)
    • Vikings (2013)
    • The Undoing (2020)
    • Peaky Blinders (2013)
    • La Casa de Papel (2017)
    • Sex Education (2019)
    • Demain nous appartient (2017)
    • La Révolution (2020)
    • Murder (2014)
    • No Man's Land (2020)
    • American Horror Story (2011)
    Back to Top