Les essentiels de Jean-Louis Trintignant
mardi 23 octobre 2012 - 05h00

Et si c'était le plus grand acteur français ? Retour, en dix films, sur la carrière exemplaire de Jean-Louis Trintignant, à l'heure de son come-back inespéré dans "Amour" de Michael Haneke.

Précédente Suivante
8 / 10

Jean-Louis Trintignant dans "Trois couleurs : rouge"

 

De quoi ça parle ?

Valentine, étudiante et mannequin à Genève, écrase un chien avec sa voiture. L'animal est juste blessé. Sur une plaque, attachée a son collier, Valentine trouve l'adresse du propriétaire. C'est un juge à la retraite, dont le principal loisir est d'espionner des voisins qu'il méprise.

 

Pourquoi le (re)voir ?

Pour la relation singulière et émouvante qui se noue entre un vieil homme aigri et une jeune femme douce et volontaire. Dernier volet de sa trilogie illustrant les trois composantes de la devise française, Trois couleurs - Rouge s'intéresse donc à la fraternité. Il faut dire qu'au départ, le juge Kern n'est pas franchement accueillant. Il dévoilera peu à peu ses blessures, et son humanité, au contact de Valentine. Les liens précieux qui se tissent tant bien que mal entre des humains en quête de bonheur, ou au moins de sérénité : voila un des grands sujets du cinéma du Polonais Krzysztof Kieslowski.

Le caractère difficile du juge, on le retrouve chez Marx, le personnage de tueur que lui offre la même année Jacques Audiard dans son premier long métrage, Regarde les hommes tomber. C'est l'époque où Jean-Louis Trintignant se dit trop fatigué, et trop peu motivé pour continuer à faire du cinéma. Heureusement que de nouveaux talents comme Audiard ou des maîtres comme Kieslowski ("Rouge" est l'ultime film du réalisateur, décédé en 1996) parviennent à le faire changer d'avis...

 

Le saviez-vous ?

C'est sa fille Marie Trintignant qui, en apprenant le nom du réalisateur, a convaincu Jean-Louis Trintignant qu'il fallait accepter le rôle. Après avoir suggéré au cinéaste le nom d'un autre comédien (qui était en fait décédé !), il a dit oui à Kieslowski.

 

Le regard de Jean-Louis Trintignant
"C’était un homme qui parlait très peu, et, paradoxalement, on lui prêtait une grande attention. Il pouvait y avoir cinquante personnes dans une pièce en train de discuter, si la cinquante-et-unième était Kieslowski, toutes les conversations s’arrêtaient."

 

La bande-annonce

Précédente Suivante
  • 1
  • 2
  • 3
  • 4
  • 5
  • 6
  • 7
  • 8
  • 9
  • 10

A voir aussi

Voir les commentaires

Commentaires

  • dts.dolby

    et le Grand Silence de Sergio Corbucci ????? si ca ce n'est pas un chef d'oeuvre??????

  • Ilwan

    Résumer la carrière d'un si grand acteur en 10 films relève de la gageure... Pas sûr que ce soit un bon choix de se limiter à 10 films... Regarde les hommes tomber me paraît un oubli (parce qu'un film) majeur.

  • noxios

    complètement d'accord avec GiulioAndreotti, Il grande silenzio n'est même pas cité, et j'aurai mis aussi dans le classement l'agression, qui rien que pour la course-poursuite voiture/motos vaut son pesant de cacahuètes !

Toutes les actus Ciné
Quels sont les films à voir sur Netflix cette semaine (du 29 mai au 4 juin) ?
Quels sont les films à voir sur Netflix cette semaine (du 29 mai au 4 juin) ?
Tweet  
 
Cuisine et cinéma : quel cocktail boit The Dude dans The Big Lebowski ?
Cuisine et cinéma : quel cocktail boit The Dude dans The Big Lebowski ?
Tweet  
 
Toutes les actus cinéma
Films prochainement au cinéma
  1. Tenet

    De Christopher Nolan
    J-51

    Bande-annonce
  2. Ip Man 4 : Le dernier combat J-58
  3. L'Infirmière J-65
  4. Tout Simplement Noir J-37
  5. Fast & Furious 9 J-303
  6. Filles de joie J-21
  7. Avatar 2 J-562
  8. Venom: Let There Be Carnage J-387
  9. Black Widow J-149
  10. The Batman J-485
Les films à venir les plus consultés