Mon AlloCiné
  • Mes amis
  • Mes cinémas
  • Speednoter
  • Ma Collection
  • Mon compte
  • Jeux
  • Forum
  • Déconnexion
Tsui Hark passe la seconde !
26 août 2003 à 09:10
facebook Tweet

Tsui Hark planche actuellement sur deux projets radicalement différents qui devraient être prêts à tourner à la fin de cette année et au début de 2004.

Bonne nouvelle pour les fans de Tsui Hark. Le réalisateur-producteur-scénariste retrouvera prochainement le chemin des plateaux, sa boîte de production Film Workshop développant deux projets d'un budget de 4 millions de dollars chacun, l'un devant être tourné fin 2003 et l'autre début 2004.

Tsui Hark roule pleins gaz

Intitulé Initial D, le premier projet de Tsui Hark est l'adaptation d'un manga et d'une série animée très populaires au Japon (le jeu vidéo sorti en juin 2003 s'est ainsi tout de suite placé en tête des ventes). L'histoire tourne autour d'un jeune livreur de tofu (prénommé Takumi Fujiwara dans le manga) qui s'adonne aux courses de voitures de rue au volant de sa modeste Toyota Corolla Trueno AE 86 et qui réalise des prouesses impressionnantes face aux Mazdza RX-7, Nissan Skyline GTR 32 et autres Mitsubishi Lancer Evo de ses concurrents. Tsui Hark peaufine actuellement le scénario en compagnie de Chi-Sing Cheung qui avait déjà signé le script de Fighter's Blues, un drame produit et interprété par Andy Lau très remarqué lors de sa sortie à Hong Kong en 2000.

Les lieux de tournage sont encore à l'étude mais aux dires du metteur en scène de The Blade, le film devrait être tourné en langue cantonaise en octobre 2003 en Chine, mais également au Japon pour certaines scènes se déroulant dans la neige. La phase du choix des acteurs et de l'équipe technique est sur le point d'être bouclée, mais l'on sait déjà que le tout jeune acteur-chanteur Edison Chen, qui avait débuté dans un petit rôle sous la direction de Takashi Miike dans Dead or alive 2 et prochainement à l'affiche de Infernal Affairs et Highbinders, devrait interpréter l'un des rôles principaux.

Retour à ses premières amours

Le second projet sur lequel planche Tsui Hark s'intitulerait Seven swords of Mount Tian, adapté d'un roman autour des arts martiaux rédigé par Lyang Yusheng, ouvrage qui a déjà débouché sur une série télévisée diffusée à la télévision chinoise. L'action se déroule au 17e siècle dans la toute jeune dynastie Qing : sept guerriers, tous fin épéistes, doivent secourir des rebelles fidèles à l'ancienne dynastie Ming... Tony Leung Ka Fai, héros de l'Amant devrait interpréter l'un des guerriers face à Charlie Yeung dans le rôle féminin principal, qui marquerait ainsi son retour sur les plateaux de tournage après six années passées loin du monde du cinéma. Le tournage, en mandarin, devrait débuter en février prochain si toutefois celui de Initial D est achevé.

Le metteur en scène hongkongais a annoncé qu'il allait amorcer un changement radical de philosophie par rapport à Legend of Zu puisque les séquences d'arts martiaux de Seven swords of Mount Tian ne s'appuieront pas sur des effets spéciaux : il veut absolument s'assurer que les combats soient le plus réels possible. C'est pourquoi il déclare que "ce serait bien si les acteurs interprétant les guerriers avaient déjà une bonne maîtrise des arts martiaux". Chi-Sing Cheung collabore également avec Tsui Hark à l'écriture de ce film.

Des suites en vue

Seven swords of Mount Tian pourrait bien aboutir à une série de plusieurs films : "Le matériau du roman est assez riche pour pouvoir faire quatre ou cinq longs métrages", explique un Tsui Hark enthousiaste qui n'exclut pas la possibilité de laisser sa place à la mise en scène pour les prochains opus de la série.

Absent des écrans français depuis Time and tide en 2001, Tsui Hark a pourtant réalisé Legend of Zu en 2002 puis la suite de Black Mask dans la foulée. Bien qu'aucune date de sortie ne soit encore annoncée pour ces films, il semblerait que la société de distribution Europa soit intéressée par une diffusion en salles de Legend of Zu. La compagnie fondée par Luc Besson, qui sortira The Eye le 27 août prochain puis le film de boxe thaïlandaise Ong-bak en 2004, confirmerait ainsi son grand intérêt pour le cinéma asiatique.

Olivier Cugny avec ScreenDaily.com
facebook Tweet
Sur le même sujet
Commentaires
  • Kracker
    Il semble que Hong Kong soit entrain de prendre du recul... et de revenir aux methodes qui ont fait leurs heures de gloire... Tsui Hark : avec une tentative aux USA et des films noyés par la surenchere d'effets speciaux à l'americaine (ZU 2 et BLACK MASK 2)... on était en droit de se poser la question, a savoir, si le genie qu'il est s'était éteint... TIME AND TIDE est heuresement là pour nous prouver que la bête respire encore. A Hong Kong, le cinéma ne rapporte plus grand chose. et seul Johnnie To fait des films a petit budget, privelegiant l'imagination et la passion... à l'argent.On peut aussi surveiller Gordon Chan, Teddy Chen, Andrew Lau et Benny Chan pour parfois faires étincelles. Mais rien de bien exceptionnel faut bien l'avouer, rien qu'y puisse pretendre a l'age d'or du cinéma de HK, si ce n'est FULLTIME KILLER d'un certain... Johnnie To. FULLTIME KILLER est avec TIME AND TIDE, le dernier grand polar du cinéma de Hong Kong. Maintenant il semblerait que deux des plus grands maitres de Hong Kong, Jackie Chan et Tsui Hark ont enfin compris qu'il ne servirait a rien de faire des films US a Hong Kong.Jackie Chan faisait MR COOL (1997 - Samo Hung) , WHO AM I (1998 - Benny Chan) , ACCIDENTAL SPY (2001 - Teddy Chen) et THE MEDALLION (2003 - Gordon Chan)Tsui Hark lui faisait DOUBLE TEAM (1997) PIEGE A HONG KONG (1998) ZU 2 (2001) BLACK MASK 2 (2001). Tout ces films de ces deux geants du cinéma ont tous un but, ils visent le marché internationale quitte a sacrifier leurs caracteristiques. Jackie Chan voyage, explose les budgets... oubliant que l'attraction premieres s'était lui, rien que lui... son charisme, son humour, son coté casse cou était passé a la trappe.Tsui Hark essai la production americaine, veut faire des films américains avec les moyens des américains... Mais les cinéastes de Hong Kong ont ils besoin d'argent pour battre les meilleurs films américains ??? La reponse est non naturellement. Aujourd'hui donc, il semblerait que les grands esprits se reveillent (Ouf !)Tsui Hark réalisera une fresque sur les arts martiaux sans effets speciaux (souvenez vous THE BLADE !)Jackie Chan abandonne un projet basé sur un record budgetaire doté de couteux effets speciaux (TIME BREAKER) et revient a ses premiers amours avec POLICE STORY V, tourné avec un petit budget (10 millions de $) et uniquement a Hong Kong. Ces deux là, en tout cas, on bien compris la sournoiserie de Mr Hollywood. Voler (acheter ?) les grands maîtres chinois pour faire du mal au ciné asiatique... Pourtant bien avant toutes ces peripeties, il y avait un certain chinois qui avait bien compris les enjeux mieux que les autres... Stephen Chow, la star du comique local, qui avec son SHAOLIN SOCCER donnait son point vu personnel sur la question.En effet, d'un coté les footeux (l'occident) de l'autre le kung fu (l'asie).La fin du film en est la preuve ultime : après la victoire finale, Les gens dans la rue ne font pas du foot mais pratiquent tous le Kung Fu.C'est pourtant clair !... Si Hong Kong garde sa caractéristique, ses methodes ils battront tout le monde sur n'importe quels terrains. (A la fin, on apprend que le couple (stephen chow et Vicky Zaoh Wei) apporte un engouement pour le kung fu et triomphe au bowling !) En ce sens et rien que pour ca, SHAOLIN SOCCER fait figure de chef d'oeuvre... une illusion comique en somme.
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
Disperata Bande-annonce VO
Les Crevettes pailletées Bande-annonce VF
Sponsorisé
Victor et Célia Bande-annonce VF
Bande-annonce VOST Un tramway à Jérusalem
L'Adieu à la nuit Bande-annonce VF
Anna Teaser VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Tournages
Clint Eastwood : après La Mule, une histoire vraie liée au terrorisme ?
NEWS - Tournages
vendredi 19 avril 2019
Clint Eastwood : après La Mule, une histoire vraie liée au terrorisme ?
Stephen King : la nouvelle Aire de Repos (Rest Stop) adaptée au cinéma
NEWS - Tournages
vendredi 19 avril 2019
Stephen King : la nouvelle Aire de Repos (Rest Stop) adaptée au cinéma
Dernières actus ciné Tournages
Films Prochainement au Cinéma
Les films à venir les plus consultés
Back to Top