Notez des films
Mon AlloCiné
    Frank Darabont adapte encore Stephen King !
    31 juil. 2007 à 15:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Alors que "Brume" sortira sur les écrans américains en fin d'année, Frank Darabont continue à adapter l'oeuvre du maître de l'horreur Stephen King avec "The Long Walk".

    Adaptateur officiel de Stephen King au cinéma, le talentueux Frank Darabont continue sur sa lancée. Après les succès des Evadés et de La Ligne verte, le scénariste et réalisateur se penchera sur The Long Walk (Marche ou crève en version française), un roman signé par King sous son pseudonyme de Richard Bachman. Le long-métrage The Long Walk suivra l'histoire de cent adolescents participant à une longue marche partant du Maine et allant vers le Sud. Les règles de cette marche forcée sont simples : pas d'interférence avec les autres marcheurs, ne pas sortir de la route et ne pas s'arrêter, sous peine d'avertissement. Trois avertissements et c'est la mort. La marche s'arrête lorsqu'il ne reste plus qu'un survivant.

    Le roi de l'adaptation

    Ce roman méconnu du maître de l'horreur n'avait jamais fait l'objet d'une adaptation au cinéma, et pour cause : c'est sans doute le plus difficile à transformer en scénario. Darabont ne se décourage pas pour autant : "Il s'agit simplement d'un groupe d'ados en train de marcher, et de parler. Tour à tour ils se font descendre. C'est pour ça que je l'aime tant." Reste à savoir comment le cinéaste va insuffler du rythme à une histoire assez lente. En attendant, Darabont a du pain sur la planche : d'abord la sortie d'une autre adaptation de King, Brume, qui atteindra les salles américaines à la fin de l'année, puis la production et le tournage de Fahrenheit 451, encore une fois tiré d'un roman, mais cette fois de Ray Bradbury.

    Eric Nuevo avec Cinematical
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • kanzaki06
      ça va se faire un jour ce film ou quoi?? ça fait 3 ans que j'en ai entendu parlé et rien ne se passe :(
    • Stick31
      Toujours d'actualité ??
    • Claire C.
      Ouiiii enfin ce film va être adaptéJ'ai lu et relu le bouquin alors j'attends ce moment avec impatienceEn espérant qu'il soit bien adapté ^^J'attends les actu avec impatience :)
    • piteurspawn
      Espérons simplement que l'adaptation sera à la hauteur du chef d'œuvre que nous a offert Bachman/King. ;)
    • Fabien Soyez
      Ce bouquin a inspiré "Battle Royale"... ^^ Ahh frank darabont ! un génie pour moi, qui suis un grand fan de The Shawshank Redemption ! Et ne parlons pas de Stephen King qui est mon dieu ! j'attend cette adaptation avec impatience, ça ne présage que du bon ! Il n'y a que Darabont pour adapter avec autant d'aisance et de sincérité les livres du maitre de l'horreur, et à faire ressortir le coté "émouvant" et philosophique de ces oeuvres. Vivement !
    • LordGalean
      Malheureux, si tu continues à penser ça du film et à l'écrire aussi intelligemment et justement, "notre" conflit va rapidement aussi devenir ton conflit ;) lol
    • LordGalean
      "C'est impossible pour moi de respecter des propos aussi bêtes que ceux de Lord Galéan. Il est coutumier du fait. A la longue, c'est exaspérant quand même". je crois que ton intolérance dispute la palme à la bêtise de mes propos, et tu nous en donnes la preuve une fois de plus. tu es coutumier du fait. A la longue, c'est exaspérant quand même. :D Mes propos sont justifiés par un raisonnement, contrairement aux tiens, ils n'ont donc rien de bête. qui plus est, ce que dis Sdeb sur le film plus haut est trés vrai, le débat sur la peine de mort, n'est pas le propos le plus intéressant du film. C'est s'arrêter à la consommation d'un bouchon d'un excellent vin et dire oh non, ça me permet de juger le vin, il est dégueu. Mdr. L'important dans ce film, c'est aussi que l'arrêté par erreur, JC, John Cafey, renvoit à un autre JC de l'Histoire, un JC important qui malgré le fait que tout les gens de l'époque à ce moment donné de l'histoire soit contre lui, il a accepté de mourir pour eux, et c'est cette leçon de tolérance que nous donne le film, c'est plutôt ça le vrai point important, ce paralèlle évident John Cafey / Jésus Christ, plus les thèmes dont parle Sdeb qui donne tout son prix à ce film.
    • sdeb
      Il faut néanmoins réussir à dépasser cela. Mais bon, je ne veux pas rentrer dans votre conflit...Je vais revenir au thème lancé par Allociné et exposer ( et réaffirmer ) de façon rapide mon opinion sur F DARABONT et ses films.Concernant son 1er film Les Evadés, je trouve que ce réalisateur a surpassé l'oeuvre de S KING en y ajoutant une atmosphère supplémentaire. Ce film restera dans les annales du cinéma américain ( voire plus ).Concernant La Ligne verte, je pense que F DARABONT a réussi à réaliser un drame humain captivant. En effet, il parvient à maintenir l'attention des spectateurs même si 90% du film se passe dans le bloc E. Sa mise en scène est exemplaire. Il présente ses personnages de manière convaincante. De plus, il s'est très bien entouré : une photographie excellente, une interprétation sans faille et juste voire sobre puis une musique de T NEWMAN collant parfaitement à l'oeuvre et même lui donnant une dimension supplémentaire.Ensuite, je pense qu'il faut arrêter de résumer voire simplifier ce film à un débat sur la peine de mort ou au fait que le réalisateur n'a pas pris position. Et donc de dire que ce film soit frileux. Cela n'était pas le but recherché par S KING et F DARABONT. De plus, les personnes affirmant cela oublient une grande partie du film ( consacrée au personnage principal Paul E. joué par T HANKS ( jeune ) et par D GREER ( vieux )) et son aspect surnaturel.Plusieurs thèmes sont exploités dans cette oeuvre comme la vie, la mort et surtout la souffrance intérieur et le but de la vie ( et d'une certaine manière la vie éternelle ). Il ne faut pas oublier que le personnage principal est condamné à voir tous ses proches mourir avant que lui même meure.La Ligne verte est donc un très bon film ayant une dimension particulière.En conclusion, pour l'instant, F DARABONT nous a montré à travers ses films qu'il est un réalisateur et scénariste ayant du talent. Il fait un travail convaincant et courageux. Les critiques ( surtout françaises ) affirmant que sa réalisation est trop académique voire conventionnelle sont faciles. C'est une mode d'affirmer cela ! De mon côté, cela ne me gêne pas du tout. Je suis un partisant de ce type de réalisation ( collant parfaitement à certaines oeuvres de S KING ). J'espère que F DARABONT continuera dans cette voie.[/b]
    • ZybaX
      C'est impossible pour moi de respecter des propos aussi bêtes que ceux de Lord Galéan. Il est coutumier du fait. A la longue, c'est exaspérant quand même. :D
    • Liquid22
      cool, le marche ou crève!!! j'ai trop trippé sur ce bouquin. J'espère que ça sera pas trop édulcoré quand les participants se font remettre leur "ticket" :D
    • LordGalean
      moi de même, je respecte son point de vue, mais on m'a toujours enseigné la tolérance, ce que lui apparemment ne respecte pas, en plus de cultiver la mauvaise habitude de s'écouter parler.
    • DarkKane
      Espérons que la qualité de ce film se rapproche plus de celle des EVADES que de LA LIGNE VERTE (bon film mais long, long, long...)
    • sdeb
      Je constate que le débat tourne mal ! Je pense qu'il faut respecter chaque opinionet chaque raisonnement .Je comprends la "thèse" de Lord Galéan et je respecte le point de vue de Zybax sur F DARABONT et La Ligne verte ( même si je ne suis pas d'accord avec lui )...
    • ZybaX
      Oui. C'est bien ce que je disais. Le mauvais goût se dispute à l'ostentation chez toi. C'est une constante.
    • LordGalean
      "Je confirme : tu racontes n'importe quoi pour justifier le fait que tu as aimé ce film nauséabond qu'est La Ligne Verte, et tu noies tout ça dans un salmigondis de mots". Si tu veux guy. "Tu es le Frank Darabont d'Allociné". Merci, tu ne pouvais pas me faire plus d'honneur, vu que je considère ce mec comme un trés bon réa, tu arrives à l'inverse de ce que tu voulais, mais c'est pas grave.
    • ZybaX
      Je confirme : tu racontes n'importe quoi pour justifier le fait que tu as aimé ce film nauséabond qu'est La Ligne Verte, et tu noies tout ça dans un salmigondis de mots. Tu es le Frank Darabont d'Allociné. @ Mz : Bah ouais. C'est pour ça que je suis curieux de voir le film de Carrère qu'il a tiré de son bouquin La Moustache.
    • LordGalean
      c'est pour moi la marque des grands écrivains et des grands réas, ceux qui invite à la réflexion sans décider ce qui est bon ou non, ceux qui dénonce mais qu'il faille chercher activement dans le texte la partie qui fait qu'on voit une dénonciation, ceux qui ne se prenne donc pas pour Dieu (qui a lui-même laissé le Libre arbitre à l'inverse des dictatures totalitaires qu'elle soit communiste, nazi ou islamiste). Ceux qui sont des hommes humbles avec des questionnement engagé ou non, mais qui n'estime pas avoir le savoir absolu, et être dans le vrai. Une condamnation de la peine de mort, ça aurait été d'un facile, d'un basique. Qui plus est, il existe dans la vie des gens qui sont extrêmement manichéen, qui sont content de faire le mal et de le reproduire, je vois pas pk ça devrait être absent des films ? COmme le conte, ce que finalement est quelque part la ligne verte, l'enfant a besoin de cission entre le mal et le bien, le grand méchant haïssable et le gentil protecteur, ensuite à lui une fois adulte, de refaire la part des choses avec les autres degrés de lecture du médium, sur ce qui lui a été donné à lire ou à voir.
    • b@z66
      Pourtant, il y en a des tas d'exemples d'adaptations fidèles qui sont des succès. Seulement, certaines histoires ou auteurs sont plus adaptables que d'autres. C'est là que l'on se rend compte que certains romans peuvent déjà faire d'excellents scénarios. :)
    • b@z66
      Dan le roman aussi, il n'y a pas de condamnation de la peine de mort. On a plutôt une invitation à une réflexion dessus qui laisse à chacun le choix de se faire son opinion et cela sans être moralisateur (ce qui serait sans doute le pire pour braqués certains américains).
    • b@z66
      Effectivement,la Ligne verte n'est pas moralisateur de ce côté là mais pas non plus de l'autre. Donc personnellement, ça ne me dérange pas du moment que l'on me laisse faire mon opinion. Et bon, que ce soit à la fin du film ou du roman, où finalement un innocent est éxécuté, on ne peut pas dire du tout que ce film fait l'apologie de la peine de mort (même si à l'inverse il n'y a pas de condamnation frontale).
    Voir les commentaires
    Back to Top