Mon AlloCiné
Décès du comédien Roland Lesaffre
3 févr. 2009 à 18:25
facebook Tweet

Apparu dans "Casque d'or" ou "Le Mur de l'Atlantique", le comédien Roland Lesaffre, acteur fétiche de Marcel Carné, est décédé ce mardi 3 février 2009, à l'âge de 81 ans.

Titulaire de la Légion d'honneur, reçue à titre militaire, le comédien Roland Lesaffre, familier des seconds rôles, est décédé ce mardi 3 février 2009, à l'âge de 81 ans.

L'acteur fétiche de Marcel Carné

S'il n'est pas le plus connu des acteurs français, Roland Lesaffre peut au moins se targuer d'être le comédien fétiche de Marcel Carné. Né le 26 juin 1927 à Clermont-Ferrand, c'est devant la caméra du metteur en scène des Enfants du paradis qu'il fait ses débuts en 1949, même si son rôle dans La Marie du port n'est pas crédité.

C'est pourtant le début d'une carrière qui s'étend sur près de quarante ans, et au cours de laquelle il s'est affirmé comme l'un des seconds couteaux les plus affûtés du cinéma français. Repéré par Marcel Carné en 1949 donc, il tournera ensuite dix autres films sous sa direction, de Juliette ou la Cle des songes (1951) à La Merveilleuse visite (1973), en passant par Thérèse Raquin (1953), L'Air de Paris (1954), Les Tricheurs (1958), Terrain vague (1960), Du mouron pour les petits oiseaux (1963), Trois chambres à Manhattan (1965), Les Jeunes loups (1968) et Les Assassins de l'ordre (1971), sans oublier une apparition dans le documentaire consacré au cinéaste : Carné, l'Homme a la Camera (1995).

Un second couteau affuté

Mais il serait erroné de ne réduire la carrière de Roland Lesaffre à sa collaboration avec Marcel Carné. Très présent sur grand écran pendant les années 50 et 60, il est apparu aux génériques de Casque d'or de Jacques Becker (1952), L'Amour d'une femme de Jean Gremillon (1953), Quand tu liras cette lettre de Jean-Pierre Melville (1953), Si Paris nous était conté de Sacha Guitry (1955), Les Parias de la gloire d'Henri Decoin (1963), ou bien encore Le Mur de l'Atlantique (1970), aux côtés de Bourvil.

Du grand au petit écran

A partir du début des annés 70, Roland Lesaffre se fait un peu plus présent à la télévision, mais de moins en moins sur grand écran, même si l'on peut l'y remarquer à l'affiche d'Il faut vivre dangereusement de Claude Makovski (1975), ou des deux films que Jean Delannoy a consacré à Bernadette Soubirous, Bernadette (1987) et La Passion de Bernadette (1989), dans lequel il incarne le père de l'héroïne.

Maximilien Pierrette avec la rédaction d'Allociné
facebook Tweet
Commentaires
  • PaRkKuS
    Repose en paix :(
  • Sebiii
    R.I.P :(
  • chrischambers86
    Zut Roland Lesaffre :( Chez Carnè il ètait remarquable notamment dans Thèrèse Raquin avec Vallone et Signoret! [img]http://www.marcel-carne.com/eq...[/img]RIP :jap:
  • Flav43
    Un acteur du cinéma français est mort. Je dois avouer que je n'ai jamais aimé Roland Lesaffre, en tant qu'acteur. Il disposait d'une gamme de gestes dans son jeu très limitée (ses mouvements de tête et ses tons de voix présentaient une pauvreté d'acteur, notamment dans L'Air de Paris ou Terrain Vague où il joue le marchand paternaliste).
Voir les commentaires
Suivez-nous sur Facebook
Top Bandes-annonces
After My Death Bande-annonce VO
Mortal Engines Bande-annonce VO
Sponsorisé
Amanda Bande-annonce VF
Yomeddine Bande-annonce VO
Overlord Bande-annonce VO
Les Veuves Bande-annonce VO
Bandes-annonces à ne pas manquer
Actus ciné Stars
Birds of Brey : un nouveau visage interprétera Cassandra Cain
NEWS - Stars
vendredi 16 novembre 2018
Birds of Brey : un nouveau visage interprétera Cassandra Cain
Harcèlement : l'actrice Paz de la Huerta porte à nouveau plainte contre Harvey Weinstein
NEWS - Stars
mercredi 14 novembre 2018
Harcèlement : l'actrice Paz de la Huerta porte à nouveau plainte contre Harvey Weinstein
Dernières actus ciné Stars
Films Prochainement au Cinéma
Les films à venir les plus consultés
Back to Top