Mon AlloCiné
    Paranormal Activity, Insidious, American Nightmare... : la recette du succès selon Jason Blum
    Par Olivier Pallaruelo — 23 juil. 2016 à 18:00
    facebook Tweet

    La franchise "Paranormal Activity", "Sinister", "American Nightmare", la saga Insidious...Le point commun entre ces films ? Petits budgets, maxi recettes et un homme derrière tout ça : Jason Blum, un producteur heureux.

    La saga Paranormal Activity, Sinister, American Nightmare, dont le troisième volet est actuellement en salle, la saga Insidious...Le point commun entre ces films qui lorgnent ouvertement du côté de l'horreur épouvante ? Simple : petits budgets, maxi recettes.

    Qu'on en juge. Un budget microscopique comme celui du premier volet de Paranormal Activity justement, d'un montant de... 15.000 $, pour des recettes de plus de 193 millions $. Le film le plus rentable de la décennie; du moins pour le moment. Paranormal Activity 2 ? Un budget de 3 millions $, pour plus de 177 millions de dollars de recettes au BO mondial. Insidious, sorti en 2011 ? Un budget dérisoire de 1,5 millions $ pour terminer dans le peloton de tête des films les plus rentables de l'année.

    Derrière ces succès, un homme, qui donne des cauchemars aux studios mal avisés de ne pas avoir eu le nez assez creux pour distribuer ses films, tant l'intéressé semble avoir trouvé une véritable martingale : Jason Blum. Son credo ? Il nous l'a résumé lui-même, très simplement, lors de notre entretien pour la promotion du film American Nightmare : "nous sommes une petite société qui fonctionne avec de petits budgets, mais avec de gros concepts". Gros concepts, "High Concepts" en VO. Mais ici, rien à avoir avec le fameux "High Concept" cher au coeur du producteur Don Simpson dans les années 1980.

    A la tête de sa structure Bloomhouse Productions, ce natif de New York âgé de 47 ans, fils d'un marchand d'art contemporain, avoue ne pas avoir été dans sa jeunesse un fanatique de films. Depuis sa création en 2000, sa société a ainsi produit plus d'une trentaine d'oeuvres. Pour Insidious : Chapitre 2, il a consenti à augmenter le budget, passé de 1,5 à 5 millions $. Pas plus.

    Wild Bunch Distribution

    Pourquoi ? "Je pense fondamentalement que plus vous mettez de l'argent dans la production d'un film, moins vous pouvez prendre de risques. Par exemple, si je donnais 30 millions de dollars pour faire un film d'horreur, je voudrais que chacune des décisions prises sur le film soit vérifiée et validée par quelqu'un. En revanche, si vous maintenez un budget faible, vous pouvez laisser le réalisateur faire le film qu'il souhaite. C'est comme cela que je procède avec James Wan". Et l'intéressé d'ajouter : "personnellement, je trouve ça plus gratifiant [d'avoir du succès] avec des budgets modestes".

    Contrairement aux suites de films qui s'inscrivent le plus souvent dans une suite chronologique, Jason Blum préfère une approche qui permet de développer l'arc narratif, entre les Prequels et les Sequels"En fait, je veux que les gens se disent qu'ils ont vu un film suffisamment original pour ne pas qu'ils aient l'impression de l'avoir déjà vu. Et en même temps, tâcher de se connecter aussi aux personnes qui sont restées sur le premier film, et qui n'estimaient pas nécessaire de faire une suite. C'est là que le concept de Prequel est intéressant, parce qu'il permet de lier les deux types de public".

    Universal Pictures

    Insidious : Chapitre 2 était à peine dans les salles, mais il avait, bien entendu, déjà commencé à anticiper sur le budget du 3e volet. "Lorsqu'on m'a dit que le 3e volet serait comme un film de David Lynch, ca aurait été irresponsable de faire ce film avec une enveloppe de 20 millions de dollars. Vous ne pouvez pas avoir un film d'horreur ayant le look d'un film de David Lynch. Ca ne marche pas. Mais avec un très petit budget, vous pouvez vous permettre de faire des trucs tordus". L'intéressé appréciera sans doute le constat. Sur American Nightmare 2, Blum nous avait confié avoir accepté de pousser l'enveloppe du film à 9 millions. "Pour nous, c'est comme Transformers, c'est beaucoup d'argent !" avait-il dit. On ne se refait pas. On rappelle pour la forme que le film a rapporté la somme rondelette de 112 millions de $ au BO mondial. Et le budget du 3e opus alors ? Tout juste 10 petit millions. En 2015, le producteur, qui a décidément le nez creux, a eu sa première nomination aux Oscars, en tant que producteur du (remarquable) film Whipash, auréolé de 3 Oscars.

    Blum gère donc ses budgets comme une fourmis. Et ca lui réussit. De quoi donner des idées aux aspirants producteurs qui rêvent du jackpot : "ne vous concentrez pas sur ce qui pourrait vous rapporter le plus d'argent. Concentrez-vous sur ce qui vous permettra de mettre sur pied vos films". Paroles d'expert.

    Ci-dessous, la bande-annonce de American Nightmare 3 : Elections en salle depuis mercredi...

    American Nightmare 3 : Elections Bande-annonce (2) VO

     

    facebook Tweet
    Commentaires
    • borat8
      Pourquoi lui demander puisque l'on sait déjà la réponse? Pas trop de budget (5 millions maxi) et évidemment rentable en à peine une semaine. Recette d'un tâcheron qui prend les gens pour des cons plus qu'autre chose. Il n'y a qu'à voir les Paranormal activity dont on se demande où sont les budgets!
    • Glaire Witch
      C'est à James Wan que Blum doit le succès des 3/4 voir tous ses films !
    • Bill MovieFan
      C'est juste un putain de radin qui prend les spectateurs pour des pigeons. Pitoyable.
    • Mr. White
      On peut avoir préféré Insidious à Conjuring c'est sûr. Mais côté réalisation, photographie, effets spéciaux comme le disait sunshine1, y'a pas photo... Conjuring met la barre très haute et enterre complètement Insidious. Mais après si on préfère le scénario et l'histoire d'Insidious à Conjuring je peux très bien l'entendre! Et oui c'est la faute de la prod... Pas de la real. James Wan est un génie, pas un petit débutant.
    • DanyNiksha16
      Oui c'est vrai ça... c'est pas parce qu'un film est mauvais que c'est la faute du prod. Je trouve Insidious bien meilleur que The Conjuring. Même si ce dernier je l'ai adoré.
    • Blade Walker
      Désolé mais c'est James Wan le génie, Blum fait qu'encaisser les chèques
    • sunshine1
      Mr. White entierement d accord avec toi ........the conjuring a couté 15 MS et ca se sent ce en terme de photographie , de réalisation , surtout des SFX et de budget ...........son commentaire sonne faux , il donne le moins possible pour ensuite empoché un grand max pour moi micro budget rime souvent avec navet
    • Mr. White
      On voit à quel point le talent artistique de Wan était menacé chez Blum. "Insidious" était pas terrible, "Insidious 2" était nul à chier. "Conjuring" quant à lui, qui n'a pas été produit par Blum était LE chef d'oeuvre de Wan.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    5 est le numéro parfait Bande-annonce VO
    Braquer Poitiers Bande-annonce VF
    Sorry We Missed You Bande-annonce VO
    Au bout du monde Bande-annonce VO
    Vivre et chanter Bande-annonce VO
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Box Office
    Box-office France : Joker plus fort que The Dark Knight !
    NEWS - Box Office
    mercredi 16 octobre 2019
    Sorties cinéma : Maléfique Le Pouvoir du Mal ensorcelle les premières séances
    NEWS - Box Office
    mercredi 16 octobre 2019
    Sorties cinéma : Maléfique Le Pouvoir du Mal ensorcelle les premières séances
    Stephen King's Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    NEWS - Vu sur le web
    lundi 9 septembre 2019
    Stephen King's Doctor Sleep : la bande-annonce finale de la suite de Shining par le réalisateur de Haunting of Hill House
    Sponsorisé
    Box-office US : Joker confirme, Parasite cartonne
    NEWS - Box Office
    lundi 14 octobre 2019
    Box-office US : Joker confirme, Parasite cartonne
    La réforme de l'audiovisuel ne va pas assez loin pour les patrons de chaîne
    NEWS - Box Office
    jeudi 10 octobre 2019
    La réforme de l'audiovisuel ne va pas assez loin pour les patrons de chaîne
    Dernières actus ciné Box Office
    Films de la semaine
    du 23 oct. 2019
    Abominable
    Abominable
    De Jill Culton, Todd Wilderman
    Bande-annonce
    Hors Normes
    Hors Normes
    De Eric Toledano, Olivier Nakache
    Avec Vincent Cassel, Reda Kateb, Hélène Vincent
    Bande-annonce
    Terminator: Dark Fate
    Terminator: Dark Fate
    De Tim Miller
    Avec Arnold Schwarzenegger, Linda Hamilton, Mackenzie Davis
    Bande-annonce
    Les Municipaux, trop c'est trop !
    Les Municipaux, trop c'est trop !
    De Francis Ginibre, Eric Carrière
    Avec Eric Carrière, Francis Ginibre, Bruno Lochet
    Bande-annonce
    Sorry We Missed You
    Sorry We Missed You
    De Ken Loach
    Avec Kris Hitchen, Debbie Honeywood, Rhys Stone
    Bande-annonce
    Raymonda (Bolchoï)
    Raymonda (Bolchoï)
    De Youri Grigorovitch
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top