Notez des films
Mon AlloCiné
    "Heroes" : Grandeur et décadence d'une série culte
    Par Jean-Maxime Renault — 24 sept. 2015 à 18:45
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Alors que la suite de "Heroes", "Heroes Reborn" débarque aux US, replongez dans l'univers de la série culte à travers une rétrospective de son parcours si singulier à la télévision. Du grand amour à la haine...

    "HEROES" : LE SUCCES FULGURANT

    Tout avait si bien commencé... Le 25 septembre 2006, deux ans après le raz-de-marée Lost, 14 millions d'américains rencontrent pour la première fois les Heroes, des individus en apparence ordinaires qui se révèlent dotés de capacités hors du commun, éparpillés aux quatre coins du monde. Le début des aventures de Peter, Claire, Nathan, Hiro, Niki et les autres fascinent, passionnent les foules et séduisent également les critiques, majoritairement positifs. Le Hollywood Reporter la qualifie de "l'une des créations les plus originales de la télévision". Incontestablement, un phémonène est né à mesure qu'une véritable mythologie se dessine. La phrase "Save the cheerleader, save the world" devient alors culte.

    Le 20 novembre, l'épisode très attendu "Homecoming" rassemble 16 millions de fans, le meilleur score de la saison inaugurale. Les Heroes sont devenus les poids lourds d'audience dont la chaîne NBC avait tant besoin. L'avenir semble radieux. Découpée comme une bande-dessinée, la série conclut son premier volume "Origins" devant 13,5 millions d'accros. Et c'est là que tout bascule.

    Après avoir fait monter la pression tout au long de la saison, après avoir teasé un combat dantesque entre Peter (Milo Ventimiglia) et Sylar (Zachary Quinto), le créateur de la série, Tim Kring, scénariste de cet épisode final, ne parvient pas à combler les attentes du public. Un grand vent de mécontentement à base de "Tout ça pour ça ?" se fait sentir pendant l'été qui suit sa diffusion. Mais rien n'est perdu. Il est encore possible de se rattraper. C'est du moins ce que tout le monde espère...

     

     

    DU PLOMB DANS LES AILES DES "HEROES"

    Lorsque Heroes revient à l'antenne le 24 septembre 2007, le volume II "Generations" démarre sur les chapeaux de roue avec une audience triomphale de 17 millions de téléspectateurs. L'apogée de la série en somme : elle ne dépassera ni n'égalera plus jamais ce record. Peu convaincue par les nouvelles intrigues lancées ainsi que les nouveaux personnages introduits, une partie du public rejette ce retour. En l'espace d'une petite semaine, 5 millions d'américains quittent le navire. La semaine suivante, ils sont encore 1 million de moins. Si bien que le 22 octobre, la série passe pour la première fois sous la barre des 10 millions.

    Sur les forums, les plaintes affluent à propos du rythme extrêmement lent de ce début de saison. Les fidèles s'ennuient alors que le manque d'enjeux se fait cruellement ressentir. Retrospectivement, Tim Kring reconnaîtra les erreurs commises à Entertainment Weekly : "La saison 2 a mis trop de temps à dévoiler ses cartouches". Il avouera également qu'il aurait fallu mêler les nouveaux "heroes" (Maya et Alejandro) aux autres, plutôt que de traiter leurs péripéties séparement. Et enfin que les intrigues amoureuses avaient pris trop de place et ne correspondaient pas aux attentes des téléspectateurs.

    Censée comporter trois courts volumes, la saison 2 a été stoppée en plein vol à cause de la grande grève des scénaristes, qui a touché tous les shows cette saison-là. 11,1 millions de fans ont assisté au dénouement de "Generations". Une déception, certes, mais pas une catastrophe.

     

     

    L'INEXORABLE CHUTE DES "HEROES"

    Lorsque la saison 3 de Heroes commence après de longs mois d'absence forcée, le buzz autour de la série est retombé. Lost fait encore et toujours la une de l'actualité télé, en bien comme en mal. NBC propose une nouvelle stratégie de diffusion qui consiste à la séparer en deux blocs de 13 et 12 épisodes, respectivement pour le volume III "Villains" et le volume IV "Fugitives". Le but est de minimiser les pauses et ainsi fidéliser un maximum les téléspectateurs tentés d'aller voir ailleurs. Mais l'idée ne prend pas.

    Le premier épisode réunit 10 millions de curieux, le 13ème 7,9 millions, et au terme de la saison, les audiences chutent à 6,5 millions. Le show n'a définitivement plus l'aura de ses débuts. Les critiques à l'encontre de l'équipe créative continuent de fuser. Tim Kring se voit dans l'obligation de s'excuser auprès du public à plusieurs reprises. Du jamais vu ! Toutefois, le renouvellement pour une saison 5 ne fait pas de doute. Heroes reste une marque forte pour Universal, notamment grâce aux ventes à l'international et aux DVD qui s'arrachent toujours comme des petits pains.

    La saison 4 doit cependant subir une coupe budgétaire : au lieu des habituels 22 épisodes, NBC n'en commande que 18, qui forment le volume V : "Redemption". Un peu moins de 6 millions de téméraires répondent présents pour le premier épisode. Une vraie claque qui ne fera que se confirmer semaine après semaine. Lors du 13ème épisode diffusé le 4 janvier 2010, Heroes atteint son point de non-retour. Ils ne sont plus que 4,5 millions alors même qu'un personnage important a pourtant été sacrifié.

    Le 15ème épisode signe le plus mauvais score historique de la série (3,9 million) et le final passe quelques semaines plus tard totalement inaperçu devant seulement 4,4 millions de paires d'yeux. Dans ces conditions, une saison 5, pourtant envisagée un temps, est impossible. NBC se sépare de ses Heroes avec un certain soulagement. On parle alors d'éventuels téléfilms de conclusion, mais ils ne voient jamais le jour au grand dam de Tim Kring qui souhaitait vivement conclure l'aventure dignement.

     

    >> Mais au fait, comment ça se termine "Heroes" ? <<

     

     

    LES "HEROES" QUI NE VOULAIENT PAS MOURIR

    Heroes: Reborn. Personne ne l'avait vue venir, cette suite/reboot a été annoncée par NBC, sous forme d'une mini-série de 13 épisodes qui démarre en cette rentrée 2015 et toujours chapeautée par le créateur. En cas de succès, il ne fait aucun doute que d'autres épisodes pourraient être commandés. Pour expliquer ce choix, la directrice des programmes de la chaîne a déclaré : "Heroes a eu un impact énorme sur le paysage audiovisuel dès son lancement en 2006. Ce genre de séries n'apparaît pas souvent, et nous avons décidé que le moment était venu de la relancer".

    Alors que la CW avec Arrow et The Flash, FOX avec Gotham et CBS avec Supergirl misent plus que jamais sur les super-héros à la sauce DC Comics, pendant que ABC avec Marvel tente tant bien que mal d'imposer Agents of S.H.I.E.L.D. et l'univers des Avengers à la télévision, NBC a dû se sentir obligée elle aussi de surfer sur la vague et a choisi de faire du neuf avec du vieux. Zachary Levi (Chuck) est la nouvelle star du show, et parmi les come back (peu nombreux) on peut compter sur celui de Jack Coleman alias Noah Bennet. Si les premiers retours critiques sont mitigés, rien n'indique pour le moment que ce retour se solde par un échec cuisant.

    La bande-annonce de Heroes Reborn :

    Heroes Reborn - saison 1 Bande-annonce (5) VO

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • lilith124
      Personne ne détruit Sylar. A part peut-être Gabriel Gray... La saison 4 manque un peu de violence et finit en urgence mais elle vaut vraiment le coup, ne serait-ce que pour le personnage de Samuel.
    • lilith124
      Le "tout ça pour ça" me fait bien rire maintenant...quand tu vois l'engouement autour de Game of thrones alors que le point choc de cette série est de faire mourir les persos intéressant comme des merdes, et d'en mettre 15 nouveaux à la saison suivante. J'espère que la série Heroes Reborn sera aussi cool que la précédente et il y aura intérêt de remettre la musique "Evasion" au moins ;)
    • negeil
      Heroes, mon bilan : (après avoir revu toute la série à l'instant)Saison 1 : Des individus ordinaires aux capacités extraordinaires. Un concept original et très prometteur à la télévision. J'adhère. La construction d'un ensemble de connexions pour éviter une catastrophe.. d'une part l’ascension du Bien porté par Peter, de l'autre l’ascension du Mal porté par Sylar. Tous les deux, êtres aux pouvoirs divins, tel le Christ et l’Antéchrist. Le final se rapproche, et finalement Surech l'a dit très bien à la fin "Nous ne sommes pas seuls", c'est l'union de ces "heros" qui a permis de vaincre Sylar.La saison 2, le rythme retombe, c'est lent, mais à 11 épisodes cela reprend asse vite.La saison 3, par contre cela commence très fort, et Peter est en plein forme, mais ce fameux épisode 6, qui est pour moi la plus grosse erreur scénaristique de tous les temps, Peter se fait voler tous ses pouvoirs et ne les récupéra plus jamais. Et Arthur Petrelli ne les utilise guère non plus.La deuxième partie retombe encore, traqué, chassé, mais heureusement Sylar est toujours là lui. Peter est quant à lui ridicule à n'obtenir qu'un seul pouvoir. La saison 4, malgré un puissant Samuel, n'arrive pas a égalé la première saison.Pas de prophétie, trop de personnages, un Hiro égoïste, et Peter qui sait voir les sons en couleurs, c'est génial, non ?Heureusement, Sylar lui continue de nous régaler dans sa quête.Mais à la fin, Sylar devient un "héros". Le monde apprend l'existence de ces personnes extraordinaires et ... Heroes est fini.Pour moi les 2 première saisons sont corrects, la 3A ça passe, la 3B tout retombe, et la 4 c'est la fin.. Même si Sylar arrive à sauver la série quand même, si on oubli cette fin pour lui.Zachari Quanto est sans conteste celui qui a su crée le méchant le plus iconique de la télévision.Une série en décadence oui, mais qui a eu au moins le mérite d'exister.Merci à Heroes de m'avoir fait connaitre ma série fantastique préféré !
    • Jonathan F.
      hum meme sans dire les serie je sais deja que tu parle de got (qui est pour moi plus que sur estimé, et qui n'a rien d'extraordinaire) et walking dead (la ok, meme si certain moment sont moyens, ou certain passage aurai du etre comme dans le comics) mais pour arrow et flash faut pas exagéré non plus.
    • Scott Fante
      AHAHAHAHA. non.
    • vincent v.
      alors Heroes, une série que j'ai vraiment adoré, pour moi le truc qui à détérioré la série, c'est le trop gros nombre de personnage traité de façon individuelle, qui à cassé grandement le rythme.et je suis sur que Heroes reborn peut nous donner quelque chose de bon, notamment avec Zachary Levi au casting.de plus je suis pas un fan des reboot, mais quand une série qui à fait naufrage à cause d'une intrigue devenue ingérable, et que malgré tout le potentielle de cette univers, peut permettre pas mal de chose de différent, surtout notament à coté des série DC et autre Marvel qui ne font que réécrire/retravaillé des intrigue majeur des comics, le reboot de Heroes est je trouve plus que bienvenue.
    • Nower
      Ah ouais je connais pas mal de lecteurs de DC qui se tordent de rire... même ceux que je connais qui défendent ces séries admettent qu'à côté des AMC et HBO, c'est clairement du sous-produit.
    • suk b.
      dommage que Heroes a été dirigé par un idiot sans cervelle .
    • suk b.
      dommage que Heroes a été dirigé par un idiot sans cervelle
    • L'As Critique
      Une série plutôt sympathique qui a vite sombré dans les incohérences comme Lost. Cependant la série et son univers reste incroyable. Il y en avait marre de l'éternel combat DC et Marvel qui monopolisait les super héros. Heroes a été la seule série à réinventer un univers très riche en quelques années. Sur le site de la NBC il y avait plus de 200 mini comics en téléchargement gratuit. Sur youtube il y avait des minis épisodes de 5min pour découvrir plus de choses sur l'univers. Les personnages étaient charismatiques et marquants. Certes la série n'est pas parfaite, loin de là, mais elle a innové. Elle nous a montré des horizons différents, du Japon aux hautes sphères de la politique américaines. C'est la série de super héros la plus crédible que j'ai pu voir. Le style graphique est inspiré. A cette époque, il faut se rappeler que les programmes télé étaient inondés par NCIS et autres feuilletons policiers... là arrive Heroes les samedi en juillet à 20h45 (à même titre que Lost). Une claque.. Dommage pour le déclin et le manque d'un épisode final.
    • Lccf
      J'ai revu l'intégrale de Lost récemment, et je plussoie ta description ! Ils ne savaient pas toujours bien où ils allaient ( le début n'importe quoi de la saison 3, une bonne partie de la saison 6 ), mais bon sang, ils savaient manier la corde sensible et l'art du cliffhanger dingue !!!
    • Savin
      J'adore cette série. Mes saisons préférées sont la 2 et la 3. Dommage que dans le reboot, on ne plus Sylar. C'est aussi pour moi le meilleur méchant !
    • Jonathan F.
      arrow et flash pas terrible, ca c'est la meilleur
    • Jonathan F.
      c'est comme lost correcte sur les 2 saisons et le reste a peine bon a regarder
    • Nicolas Ribis
      Une saison 1 de qualité, une deuxième très moyenne et une saison 3 catastrophique surtt la 1ère partie qui a failli me faire arrêter de regarder , la deuxième partie relève un tout petit peu le niveau mais ça s'arrête là ! J'men suis aussi arrêté la, donc je ne sais pas ce que vaut la saison 4 ! Ç la série qui m'a le plus déçu , Tim kring le seul homme qui a détruit sylar, bien joué.
    • Capugino
      Brealink Bad a un début très long, ennuyeux, j'ai dû me forcer pour continuer et je n'ai pas regretté car le reste est génial. Mais ainsi elle n'est pas parfaite. Je n'ai pas vu Six Feet Under ni The Wire malgré que l'on m'en a dit beaucoup de bien Et pour Game of Thrones, bah je décroche littéralement, je m'ennuie à un point ... C'est long, les blabla sans cesse pour expliquer rien. C'est la même chose pour les livres, on des pages de description d'environnement, ça immerse plus le lecteur mais au bout d'un ça gave. Enfin bon je vais continuer à regarder car c'est la mode mais je n'attendrai pas chaque épisode comme un enfant attend Noël. Selon moi Vikings dans le genre est mieux.
    • Capugino
      Je trouve que la réalisation, la mise en scène étaient super ! Mais c'est le scénario qui ne collait pas et je pense que le réalisateur a du faire pas mal d'erreur mais on l'a aussi un peu obligé à faire des erreurs. La chose qu'il faut retenir de cet article, c'est que le réalisateur a conscience des erreurs donc il va essayer de ne pas les refaire. Je suis curieux et je regarderai ce début de série avec plaisir.
    • Joanny972
      aucune chance, plusieurs d'entre eux ont déjà décliné l'offre.
    • suk b.
      dommage que Heroes a été dirigé par un idiot sans cervelle ...n'empèche cette abruti a eu une idée de génie ...est c'que cette "suite" sera encore dirigé par cet arriéré de tim kring ???
    • Chris46
      Heroes c'est surtout la décadence . La saison 1 est plutot pas mal sans etre exceptionnel non plus mais apres c'est la chute libre pendant 3 saisons .
    Voir les commentaires
    Back to Top