Mon AlloCiné
    Independence Day sur France 4 : bien avant House of Cards, Kevin Spacey aurait pu être Président des Etats-Unis...
    Par Laetitia Forhan — 5 juil. 2017 à 22:00
    facebook Tweet

    A l'occasion de la diffusion d'"Independence Day" ce soir sur France 4, voici cinq choses à savoir sur ce blockbuster de SF spectaculaire qui avait cartonné au box-office.

    Independence Day de Roland Emmerich

    Avec Will Smith, Bill Pullman, Jeff Goldblum...

    De quoi ça parle ? Une immense soucoupe volante envahit le ciel terrestre, libérant un nombre infini de plus petites soucoupes qui prennent position au-dessus des plus grandes villes du monde. Un informaticien new-yorkais décrypte les signaux émanant des étranges voyageurs. Ils ne sont pas du tout amicaux et ces extraterrestres se préparent à attaquer la Terre.

    1. KEVIN SPACEY TROP SOMBRE POUR JOUER LE PRESIDENT !

    Kevin Spacey avait été envisagé pour incarner le Président des Etats-Unis à la place de Bill Pullman, mais le comédien qui venait de prêter ses traits au tueur en série dans Seven de David Fincher a finalement été jugé "trop sombre" pour le rôle. C’est donc Pullman qui le remplaça. A noter que Spacey se glissera dans la peau de Francis Underwood dans House of Cards, un personnage qui devient Président des Etats-Unis à la fin de la saison 2 de cette série à succès des années 2010.

     

    2. GENESE DU PROJET

    Independence Day marque la troisième collaboration de Roland Emmerich et Dean Devlin. Les deux hommes ont travaillé ensemble pour la première fois en 1992 sur le film d’action futuriste Universal Soldier et ont poursuivi deux ans plus tard avec leur 1er film de science-fiction commun, Stargate. C’est lors de la promotion de Stargate que Emmerich et Devlin ont eu l’idée du scénario d’Independence Day : "Que se passerait-il si des extraterrestres débarquaient pour conquérir la terre et le monde ?" Stargate ayant été un succès, les producteurs poussèrent le duo à écrire au plus vite un nouveau film. Roland Emmerich et Dean Devlin se sont alors isolés au Nouveau Mexique afin d’écrire le scénario. Dès le lendemain de l’envoi du scénario aux différentes maisons de production, Roland Emmerich et Dean Devlin ont reçu 9 réponses positives de la part des différents studios. C’est finalement la 20th Century Fox qui a été sélectionnée pour produire le film. Grâce à Independence Day, le duo a pu mélanger deux genres : le film catastrophe et la SF.

    3. ENTRAINEMENT POUR WILL SMITH

    Dans Independence Day, Will Smith incarne le Capitaine Steven Hiller. Pour être crédible lorsqu’il est censé piloter son F-18, le comédien s’est entraîné avec les marines afin de se familiariser aux techniques de pilotage et d’avoir les bons réflexes. L'acteur s’est, bien entendu, exercé sur des simulateurs de vol. Lors du tournage, Will Smith était installé dans une reproduction de F-18 reproduisant les mouvements d’un véritable avion de combat.

     

    4. LES INSPIRATIONS CINEMATOGRAPHIQUES DE ROLAND EMMERICH

    Lors de la promotion du film, le réalisateur Roland Emmerich a évoqué les films qui l’ont inspiré pour concevoir Independence Day : "Le film se situe plus dans la lignée des films catastrophes et de films de guerre des années 50 que dans celle des films de science-fiction de cette même période. Les scénarios des films des années 50 étaient imprégnés par la naissance de l’ère atomique, il y avait de nombreuses créatures maléfiques qui apparaissaient suite à des manipulations nucléaires. Pour Independence Day nous nous sommes inspirés de films comme La Tour infernale, L’Aventure du Poséidon et Le Jour le plus long."

    5. UTILISATION DE MAQUETTES

    De nombreuses maquettes ont été utilisées pour les besoins du film. Le directeur artistique Mike Joyce – qui avait déjà travaillé sur Batman Forever, Terminator, Abyss ou encore Retour vers le futur III  - dirigeait le département des maquettes. L’équipe débuta le travail sur les maquettes au mois de mai 1995, soit 4 mois avant le début du tournage d’Independence Day, et continua pendant un an à créer des répliques de vaisseaux spatiaux, une flotte complète de jets et une armée. A noter par ailleurs que la scène de la destruction de la Maison Blanche a été conçue grâce à une version miniature du célèbre bâtiment américain mesurant 3 mètres sur 1,5 et conçu entièrement en plâtre. 

    Voir tous les secrets de tournage d'"Independence Day"

     

    facebook Tweet
    Commentaires
    • Sicyons
      Allociné qui essaie de nous faire passer ce film pour une référence de la SF ou un film culte (encore un, bravo).Un scénar bourré d'invraisemblances, d'incohérences, d'une multitude de clichés éculés et de raccourcis faciles au point qu'il est difficile de ne pas avoir l'impression d'être pris pour un crétin en tant que spectateur. Avec en plus d'excellents acteurs totalement sous-exploités dans des rôles navrants de bêtise. Et je ne parle pas du patriotisme exacerbé d'une confondante idiotie...La série V sur laquelle ils ont visiblement beaucoup repompé n'était déjà pas d'une grande subtilité, mais au moins à l'époque elle était originale et (un peu) créative. Independance Day ressemble à une parodie de film de SF.Les FX étaient superbes à l'époque et expliquent son succès. C'est sans doute son seul vrai intérêt.
    • empeureur18
      ce film as certaines imperfections comme WILL SMITH qui assommes un alien d'un coup de poing alors que celui ci a une putaing d'armure mais la scène du discours du président me fait frissonner a chaque visionnage chose que dans le deux ils n'ont pas réussi a reproduire
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Et puis nous danserons Bande-annonce VO
    Abominable Bande-annonce (2) VF
    Sponsorisé
    Vous êtes jeunes, vous êtes beaux Bande-annonce VF
    Au nom de la terre Bande-annonce VF
    Chambre 212 Bande-annonce VF
    Hors Normes Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Toutes les actus Ciné
    Batman Dark Knight : 20 détails cachés dans la trilogie
    NEWS - Tournages
    vendredi 20 septembre 2019
    Marianne et 10 vieilles dames qui font (vraiment) peur
    NEWS - Tournages
    vendredi 20 septembre 2019
    Woody Allen : après Un jour de pluie à New York, quel sera son prochain film ?
    NEWS - Tournages
    vendredi 20 septembre 2019
    Woody Allen : après Un jour de pluie à New York, quel sera son prochain film ?
    Ad Astra : "Je ne suis pas assez bon...", la confession surprenante du réalisateur James Gray
    NEWS - Tournages
    vendredi 20 septembre 2019
    Ad Astra : "Je ne suis pas assez bon...", la confession surprenante du réalisateur James Gray
    Dernières news cinéma
    Meilleurs films en VOD
    • Les Pépites
      1. Les Pépites

      de Xavier de Lauzanne

      Film - Documentaire

      Bande-annonce
    • 2. Jean Vanier, le sacrement de la tendresse
    • 3. Et les mistrals gagnants
    • 4. Forrest Gump
    • 5. La Ligne verte
    • 6. Demain
    • 7. Green Book : Sur les routes du sud
    • 8. Bohemian Rhapsody
    • 9. Coco
    • 10. La Liste de Schindler
    Tous les meilleurs films en VOD
    Back to Top