Notez des films
Mon AlloCiné
    Mort de Marie-Josèphe Yoyotte qui a signé le montage des 400 Coups, de La Boum et de Microcosmos
    23 juil. 2017 à 17:46
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Le cinéma français est en deuil : Marie-Josèphe Yoyotte, légende du montage, est décédée lundi 17 juillet 2017. Elle laisse son empreinte sur un demi-siècle de cinéma hexagonal, de Truffaut à Corneau.

    MK2 Diffusion

    Le chagrin est dans le cœur de tous les cinéphiles à l'annonce de la mort de Marie-Josèphe Yoyotte à l’âge de 87 ans. La monteuse aux trois César et aux cinq nominations avait commencé sa carrière à la fin des années 1950, en signant des chefs d’œuvre comme Moi, un noir de Jean Rouch et, dans la foulée, Les quatre cent coups de François Truffaut.

    De Jean Cocteau à Jacques Perrin en passant par Jean-Pierre Melville et Claude Pinoteau, tout le cinéma français s’est arraché les services de cette papesse du montage dont le nom était synonyme d’excellence. Après avoir été récompensée pour son travail sur Police Python 357 en 1977, Microcosmos en 1997 et Le Peuple migrateur en 2002, décorée aussi de la Légion d’Honneur, elle prend sa retraite en 2007.

    Son dernier film sera d’ailleurs le remake d’un film Jean-Pierre Melville : Le Deuxième souffle, dans sa version signée Alain Corneau. Melville avec lequel elle avait collaboré pour le film Léon Morin, prêtre.

    De père antillais et de mère bretonne, première monteuse noire du cinéma français, Marie-Josèphe Yoyotte a été incinérée jeudi 20 juillet 2017 au Père Lachaise.

    Redécouvrez la bande annonce des Quatre cent coups de François Truffaut

    Les quatre cents coups Bande-annonce VF

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • chips493
      Je me souviens qu'elle avait refusé de monter sur la scène des César en 2002 par timidité et/ou humilité.
    Voir les commentaires
    Back to Top