Notez des films
Mon AlloCiné
    Ready Player One de Spielberg : Tye Sheridan et Ben Mendelsohn mènent le jeu dans la nouvelle bande-annonce
    Par Vincent Formica — 10 déc. 2017 à 22:08
    FBwhatsapp facebook Tweet

    12 ans après "La Guerre des mondes", Steven Spielberg signe son grand retour dans la science-fiction avec "Ready Player One". Découvrez la nouvelle bande-annonce de ce blockbuster qui sortira en salles le 28 mars 2018.

    Quelques mois après avoir convoqué Freddy Krueger, Le Géant de fer ou La DeLorean de Doc et Marty McFly dans ses premières images, Ready Player One en dévoile un peu plus sur son intrigue et ses personnnages à travers une deuxième bande-annonce pour le moins explosive.

    Ce nouveau film évènement de Spielberg est l'adaptation d'un best-seller écrit par Ernest Cline et publié en 2011. Une histoire dystopique dont l'action se déroule en 2045 dans un monde au bord du chaos. Les êtres humains se sont réfugiés dans l'Oasis, un univers virtuel mis au point par le brillant et excentrique James Halliday. Avant de disparaître, celui-ci a décidé de léguer son immense fortune à quiconque découvrira l'œuf de Pâques numérique qu'il a pris soin de dissimuler dans l'Oasis.

    Wade Watts (avatar Parzival), un adolescent interprété par Tye Sheridan, se lance alors à la chasse au trésor et se retrouve plongé dans une mystérieuse dimension parallèle peuplée de références à la pop culture. King Kong, Le Seigneur des anneaux, Tron, Street Fighter, Le Joker, Harley Quinn, Hot Wheels, Mazinger Z, L'Homme bicentenaire... Autant de clins d'oeil visibles dans ce nouveau trailer. Et sur le plan musical, on reconnaîtra les titres eighties "World In My Eyes" de Depeche Mode, "Jump" de Van Halen ainsi que quelques notes du thème de Retour vers le futur en gimmick de fin.

    Amblin Entertainment
    Tye Sheridan interprète Wade Watts

    Le roman d'origine, Player One, a séduit des millions de lecteurs à travers le monde ainsi que le réalisateur de Minority Report qui s'est mis en tête de l'adapter pour en faire une oeuvre spectaculaire dans l'esprit de ses plus grands récits d'aventure et de SF. À noter que le légendaire John Williams, compositeur attitré de Spielby, n'a pas officié sur Ready Player One. Il laisse pour l'occasion sa place à un artiste tout aussi talentueux, Alan Silvestri, musicien fétiche de Robert Zemeckis.

    Ces nouvelles images riches en action nous permettent par ailleurs de faire la connaissance du créateur de l'univers virtuel incarné par Mark Rylance, dont c'est ici la troisième collaboration avec le cinéaste. On en découvre également davantage sur l'ennemi Nolan Sorrento (Ben Mendelsohn), dirigeant de la firme Innovative Online Industries (IOI) dont le but est de prendre le contrôle de l'Oasis, et sur Samantha Evelyn Cook (avatar Art3mis), gameuse campée par Olivia Cooke et avec qui notre jeune héros va nouer une relation amoureuse au sein de la Rébellion. Simon Pegg complète le casting de ce blockbuster attendu dans nos salles le 28 mars 2018.

    Voir le diaporama
    Diaporama
    Focus sur Olivia Cooke, héroïne de Ready Player One de Spielberg
    21 photos

     

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • spielbergismygod
      Deux possibilités : Petit 1) tu es un agent infiltré au sein de la fachosphère, chargé de faire tomber un groupuscule néo-nazi et tu joues les naziphiles. En ce cas, mes respects.Petit 2) Tu es bel et bien un arriéré congénital qui, oui, compare les noirs à des singes. Entre autres choses. (Merci de m'avoir fait découvrir le site fdesouche, c'est une nouvelle forme de cirque que je ne connaissais pas.)Si tu veux rajouter un petit 3) fais toi plaisir.
    • ScaarAlexanderTrox
      A) Toujours aussi heureux de t'inspirer.B) C'est pourquoi mon passage sur le name-dropping et l'inspiration était de l'ironie.C) Excusez-moi de vous demander pardon, mais... les Noirs à des singes........ ?
    • spielbergismygod
      Oh que non. Il m'en faut bien plus pour m'agacer ainsi. Ce bien plus, tu le fournis en abondance. On peut toujours lancer un débat sur Spielberg. Mais moi, surtout, ce qui m'intrigue, ce sont tes autres propos. Je dois admettre, en effet, que je ne sais pas quoi dire face à quelqu'un qui compare des noirs à des singes. J'essaye, je cherche, je me gratte la tête (...), et je suis sans voix.Si je suis infantile avec mes expressions, pardonne-moi. Je ne touche pas encore suffisamment le fond pour être à ton niveau, mais je vais essayer. Pourtant, j'ai le potentiel, je crois faire partie de ce que tu dois appeler des français de souche ? (sic) Mais ma foi, non, je ne suis qu'un grand enfant, et non pas la paramécie qui pourrait te comprendre, peut-être.Le name-dropping a pour objectif de faire étalage de son savoir. Je n'ai guère de fierté à connaître les écrits de Christophe Conte. Mais enfin. Je retourne à mes activités de faible. Et puis tiens, je vais essayer de lire Darwin un peu. On m'aurait donc menti ???
    • ScaarAlexanderTrox
      My goodness. Un fan ! Et puis, quels arguments. Un fan éclairé.De quel commentaire parles-tu, au juste ? De celui qui se trouve juste au-dessus, là, où je me contente de railler innocemment ton idole ? Ou bien de ma réponse à ton laïus progressiste, auquel tu n'es visiblement pas capable d'opposer des arguments concrets ? Ouais, parce qu'entre l'ad hominem infantile (connerie de souche... sérieusement) et l'incantation éculée (il faut vivre avec son temps !), désolé, mais tu ne fais pas vraiment honneur au bouleversant humanisme de ton discours. Enfin, c'est normal, le débat, c'est pas vraiment le truc des néo-marxistes, on est dans camp du bien ou on ne l'est pas.Concernant ta moquerie cinglante de mes écrits... comment dire ? Mais encore ? Je ne sais pas qui est Christophe Conte, et je n'en ai absolument rien à cirer (désolé, Christophe Conte). Tu devrais garder ton name-dropping pour des moments où tu es plus inspiré.Pour finir... effectivement, tu sembles plutôt faible. À chacun sa pathologie, dira-t-on. Continue comme ça.
    • spielbergismygod
      Je suis un être faible. J'ai lu ton commentaire. Je le trouvais médiocre. Un peu gratuit. Du Christophe Conte en plus mauvais (c'est dire le niveau). Mais bon, ça arrive à tout le monde. Et puis, je suis un peu partisan. M'enfin, comme dirait Gaston. Et puis, j'ai lu le reste de tes commentaires. Quelle plume ! Ta connerie, elle, elle est bien de souche, en tout cas.Je ne sais pas si Steven Spielberg a du mal à s'adapter à son époque, mais alors, toi, c'est pathologique.
    • gima56
      J'attends avec hâte le Aviez vous remarqué de 4h40 qui décortiquera tous les clins d'œil contenus dans ce film...
    • ScaarAlexanderTrox
      Mouais. Le teaser ne m'avait inspiré qu'un sentiment : papy Spielby continuant son interminable dégringolade à mesure qu'il s'autocaricature tantôt, tantôt se ringardise en échouant piteusement à s'adapter à l'époque. Là, l'effet est moins mauvais. Il y a quelques images intéressantes. Mais le point de départ a toujours l'air assez bidon, et d'autres images sont, elles, d'une laideur assez inquiétante (genre Tron Legacy fait par une équipe d'incompétents). J'ai juste peur qu'au bout du compte, quand bien même ce film serait sur le plan cinématographiquement plus aventureux que les récents précédents, on se dise quelque chose du genre de tout ça pour ça...
    • eXistenZ I.A
      De quoi tu me parles ? J'ai pas parler de Stranger Things ! Autant je peux me tromper, ce sera peut être un bon film de SF, mais cette histoire d'oeuf qui vaut 500 milliards, çà me parait être du déjà vu comme storyline. Après je suis désolé je n'arrive pas à voir ce que tu vois quand tu dis la pop culture est une arme d'émancipation pour néo-anarchistes.
    • MickDenfer
      Direct to vod
    • madvette03
      un film sur la pop culture, ça me plais bien...cela dit, au vue des bandes annonces, ça risque a mon sens d’être trop fourni de référence en tout genre, j'ai peur qu'on s’ennuie au finale en regardant se qui nous a fait rêvé quand on était môme...
    • ServalReturns
      Intriguant.
    • Mulder/Scully
      C'est une BA....faut bien attirer le chaland !
    • Mulder/Scully
      Si vous n'arrivez pas à différencier Stranger Things, qui cite sans créer, reflète sans changer le passé et la dystopie fasciste de Ready Player One où la pop culture est une arme d'émancipation pour néo-anarchistes... buvez de l'eau.Ready Player One pose cette question : la pop culture est géniale et infinie. Vous servez vous de ces mondes pour imaginer, vous libérer, vous affirmer, créer ? Ou pour vous soumettre à l'ordre établi et restez dans la case qu'on a décidé pour vous ?
    • tehri h.
      Pas mal écœurant toute cette chantilly.Autant j'attend avec curiosité 'Alita: Battle Angel', autant là... rien !
    • eXistenZ I.A
      C'est peut être à cause du fait que ce film n'apporte rien à la SF. Il fait parti de ces fast films qu'on regarde et qu'on oublie la semaine suivante. Pour ma part c'est du déja - vu, un divertissement semblable à tant d'autres . Il est loin le temps des Minority Report, Spielberg n'est plus qu'une immense machine à sous sans saveur.
    • Emmanuel D.
      Difficile de se faire une idée au vu de cette bande-annonce. Tu as l'impression que Spielberg a mis toutes les scènes d'actions pour les condenser en 2 minutes.Le livre prend beaucoup plus son temps, parfois même trop, pour développer son univers et ses références à la pop culture et la phase de quête est quasi-absente de la BA alors que c'est le point de départ.
    • ghyom
      certes
    • Mulder/Scully
      Peut étre le scénario, ou le visuel, que ca soit de la SF qu'on aime de base, ca ne veut pas dire pour autant que c'est jouer.Moi même je suis fan de SF ou fantastique, et pourtant beaucoup de films (ou série), de ce genre que j'ai détester ou je n'ai pas accrocher a l'approche choisie.^^
    • ghyom
      mais pourtant ça devrait être ma came. Je comprends pas.:-/
    • Mulder/Scully
      C'est pas ta came, c'est pas ta came ^^.
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Le Cas Richard Jewell Bande-annonce VO
    L'Appel de la forêt Bande-annonce VF
    Lettre à Franco Bande-annonce VO
    Sortilège (Tlamess) Bande-annonce VO
    Benni Bande-annonce VO
    10 jours sans maman Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Meilleurs films à l'affiche
    1917
    4,4
    De Sam Mendes
    Avec George MacKay, Dean-Charles Chapman, Mark Strong
    Bande-annonce
    La Voie de la justice
    4,4
    De Destin Daniel Cretton
    Avec Michael B. Jordan, Jamie Foxx, Brie Larson
    Bande-annonce
    Les Enfants du temps
    4,3
    De Makoto Shinkai
    Bande-annonce
    Sherlock Junior
    Sherlock Junior
    4,2
    De Buster Keaton
    Avec Buster Keaton, Kathryn McGaire, Joe Keaton
    The Gentlemen
    The Gentlemen
    4,2
    De Guy Ritchie
    Avec Matthew McConaughey, Hugh Grant, Charlie Hunnam
    Bande-annonce
    À couteaux tirés
    À couteaux tirés
    4,2
    De Rian Johnson
    Avec Daniel Craig, Chris Evans, Ana de Armas
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top