Mon AlloCiné
    Frères Ennemis - Matthias Schoenaerts : "Les gangsters ont un côté mythique qui attire les gens"
    Par Vincent Formica — 3 oct. 2018 à 05:40
    facebook Tweet

    Reda Kateb et Matthias Schoenaerts s'affrontent dans Frères Ennemis, polar sec et nerveux signé par le réalisateur de Loin des hommes, David Oelhoffen. Pour l'occasion, AlloCiné a rencontré les deux comédiens.

    AlloCiné : Vous avez en commun avec Matthias Schoenaerts cet héritage « Jacques Audiard » ; est-ce que vous avez trouvé que le scénario de Frères Ennemis de David Oelhoffen s'inscrivait dans le style du cinéaste d'Un Prophète ?

    Reda Kateb : Pas du tout, on n'a jamais parlé en termes de références cinéma avec David. Il y a cette même ambition de trouver un point d'équilibre entre le genre, le divertissement, et la rencontre avec les gens, avec les personnages, sans bouder un vrai plaisir de cinéma.

    S'il y a une chose en commun, c'est celle-là. David Oelhoffen est parti vraiment de la crédibilité la plus forte, du réalisme le plus fort du milieu pour ensuite raconter une histoire qui lui est propre, sans influences de cinéma.

    Comment était l'ambiance sur le tournage ?

    Reda : Je ne dirais que c'était cool car on avait un plan de travail très serré.

    Matthias Schoenaerts : On l'a tourné en 7 semaines. C'était chargé.

    Reda : On courait après le temps,

    Matthias : Mais on a pris plein de plaisir même si les scènes sont tendues.

    Reda : On avait une troupe aussi, une belle équipe. J'ai retrouvé celle du film précédent que j'ai fait avec David, Loin des hommes. C'est des gens qui se connaissaient déjà avec lesquels on avait fait un voyage assez puissant.

     

    Vous avez effectué une préparation spéciale dans la police pour le rôle de Driss ?

    Reda : Il y a des fois où on a le temps et des fois où on ne l'a pas. Les calendriers font que l'on doit rentrer dans le costume très vite. J'aime les préparations mais je ne sais pas si c'est toujours nécessaire. Pour Frères Ennemis, j'ai eu du temps pour préparer. David Oelhoffen m'a proposé le rôle un an avant le tournage, on a passé du temps ensemble à lire le scénario, à se poser des questions sur les scènes. Il était très ouvert à ce que je fasse des suggestions.

    Je ne voulais pas faire un flic qui se nourrit d'images de flics de cinéma.

    J'ai aussi passé du temps au 36 Quai des Orfèvres avec un flic de la crim' et un capitaine des stups, qui a le même statut que mon personnage dans le film, pour essayer de comprendre leur travail. J'ai posé plein de questions et ils ont répondu avec beaucoup de générosité. Ils nous ont fait visiter les lieux… Je ne voulais pas faire un flic qui se nourrit d'images de flics de cinéma… et Dieu sait si on en a des tonnes. Je voulais partir du réel.

    Est-ce que vous mettre dans le costume de votre personnage vous aide à mieux entrer dans sa peau ?

    Reda : Ça fait partie de la préparation d'un rôle ; la première fois qu'on se met dans la peau des personnages, c'est pendant les séances d'essayage de costumes. C'est là qu'on sent si c'est adéquat ou pas, où l'on commence à dessiner la silhouette du personnage.

    Matthias : C'est chouette, c'est un processus que j'aime beaucoup. C'est créer la physionomie du personnage, sa façon de bouger, de parler… ça aide à définir une grande partie du personnage. J'adore ça ! On choisit les costumes nous-mêmes en dialogue avec le réalisateur mais j'aime bien être autonome à ce niveau-là, que l'on ne nous impose pas de mettre telle ou telle fringue, qu'on nous laisse chercher.

    Reda : On fait plusieurs séances d'essayage avec les costumières et jamais elles ne nous imposeront tel ou tel costume. C'est un dessin qui se fait à plusieurs.

    Bac Films
    Reda Kateb et Matthias Schoenaerts incarnent Driss et Manuel

    Le style du film est très réaliste, jusque dans les dialogues… C'était très écrit ou vous avez apporté votre propre langage aux personnages ?

    Reda : On a assez peu improvisé en termes de dialogue ; souvent, on enlève plus de dialogues qu'on en rajoute en fait. Une fois qu'on répète et qu'on travaille avec la caméra, on se rend compte qu'un simple regard raconte quelque chose, un mouvement du corps… il n'y a pas besoin de l'appuyer par le dialogue.

    J'essaye de faire des films où on ne sent pas que les dialogues ont été écrits. J'ai pas de plaisir en tant que spectateur à voir des films où je me dis « ah, c'est du dialogue », j'ai besoin d'oublier ça. Du coup j'essaye de choisir des films que j'aimerais bien voir.

    Le cinéma peut nous emporter vers des endroits où l'on n'est jamais allés et on s'y pose le temps d'un film pour rencontrer les gens.

    Comment expliquez-vous cette fascination du public pour le monde des gangsters ?

    Matthias : C'est un univers de mystère, de danger. Il y a un côté mythique qui attire les gens. C'est aussi le cas dans la littérature ou la musique, pas que dans le cinéma. On a toujours été fascinés par l'interdit, le danger, l'aventure…

    Vous avez des films, séries que vous aimez, dans le genre du polar ?

    Reda : J'ai beaucoup aimé Gomorra, autant le film que la série. Le film est tout de même à un autre niveau mais je suis malgré tout un bon spectateur de la série. Il y a aussi True Detective, les polars coréens… en fait j'aime les films qui font voyager, même si c'est à deux pas de chez soi.

    Le cinéma peut nous emporter vers des endroits où l'on n'est jamais allés et on s'y pose le temps d'un film pour rencontrer les gens. Frères Ennemis c'est justement l'occasion de se poser à la cité Gagarine aux Lilas, en proche périphérie de Paris. C'est un endroit proche où l'on n'a pas l'habitude d'aller et c'est vraiment l'occasion de rencontrer des gens.

    LA BANDE-ANNONCE DE FRERES ENNEMIS

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Cévenole30
      Loin des hommes, signé par le même réalisateur, était un excellent film, avec également Reda Kateb qui est un très bon acteur, tout comme Schoenaerts . Donc, a priori, avis favorable pour ce film.
    • PUNISHER
      Je comprends que tu sois choqué par ce type de comportement et c’est bien normal.
    • Might Guy
      Je comprends ton point de vue, et je conclurai que je préfère les malfrats au ciné, sans nécessairement développer une fascination sur l'exaltation présumée régissant leur existence, plutôt que vivant comme des cassos dans l'appart' situé derrière chez moi.Comme tout le monde j'espère (Kateb et schonaerts inclus?)...
    • PUNISHER
      Exactement c’est ce que je pense aussi !
    • PUNISHER
      Oui d’accord c’est inacceptable mais t’es voisins n'ont ni sa personnalité,pas de page Wikipedia ,fait les plateaux télé et surtout ne se sont pas évadés d’une prison haute sécurité à deux reprises !Rédouane Faïd qu’on le veuille on non est devenu un personnage publique avec un intérêt certain.Bien entendu qu’on ne cautionne pas car c’est dangereux pour l’ordre mais ça n’est pas dénué d’intérêt.
    • Tommy Shelby
      C'est un vaste sujet, si t'es un gangster sans arme ni violence c'est déjà plus respectable même si tu n'es pas sans laisser derrière toi des personnes choquées et donc des dégâts irréversibles. Faut pas minimiser leurs actes.Pour les autres, les tueurs et compagnie, tu peux tout retourner dans tous les sens et leur trouver des circonstances atténuantes ( enfance difficile etc ) il n'en reste pas moins que c'est des gens qui décident à un instant T de basculer et de vivre en marge de la société. On a tous des fêlures mais heureusement qu'on passe pas tous à l'acte, donc quelque part il est difficile d'être dans la compassion pour ces types. Ca n'empêche pas d'être curieux de leur mode de fonctionnement, et c'est un vrai fan de polar qui te parle ;)
    • Might Guy
      Et puis sans vouloir raconter ma life, mes voisins directs ont cambriolé la baraque d'en face de chez eux. Après avoir passé l'été à mettre le boxon dans le quartier. Certains sont en taule, d'autres en sursis et toujours là. Niveau fascination du gangster c'est pas ça du tout, tu peux me croire...
    • PUNISHER
      C’est incroyable quand on donne un avis négatif sur le comportement et les débordements d’une personnalité publique on est tout de suite censuré !Faut dire oui à tout ici...
    • Might Guy
      Une évasion lowcost. Z'ont même pas eu à louer l'hélicoptère ni les moyens de sortir de creil-gnos city.
    • PUNISHER
      Exacte et c’est bien dommage carrière gâchée a cause de son comportement !
    • Tommy Shelby
      Ce que j'arrive pas à comprendre, c'est comment peut-il s'imaginer rester planquer éternellement, dans un appart à 80 bornes de Paris ? Tu peux avoir toutes les complicités que tu veux, ça se paye , c'est à dire qu'à moins d'être multimillionnaire ou faire des braquo, tu ne peux pas financer ta propre cavale ad vitam aeternam, et l'issu est simple : la mort ou la prison comme dirait Kery James…Je pense qu'il a des corones, c'est certain, mais il a sous estimé ses capacités, et de fait le résultat est là, retour à la case départ.
    • Might Guy
      Les.gens sont libres de cautionner ce genre d'individus. T'as qu'à voir les élucubrations de Béatrice Dalle sur le sujet. Moi, autant j'apprécie un film comme Heat et ses scènes hallucinantes de fusillades, autant des mecs comme faïd, dont je met la pitoyable arrestation aujourd'hui en parallèle au mythe impérissable du gangster évoqué pour la promo d'un film, ne m'inspirent que du mépris dans la réalité. La fiction est forcément plus flatteuse que la vie réelle. Et pour certains sujets, je me contente largement de la vie réelle. Pour le moment, sa place est en taule, pas au cinoche.
    • PUNISHER
      Peut-être mais quand tu regardes les reportages sur les serials killer et autres malfrat là encore ça a son intérêt ! Sinon personne regarderai,être intéressé par l’histoire le vécu de quelqu’un et autre affaire judiciaire ne veut pas dire cautionner ni accepter les délits que celui-ci a commis.
    • Might Guy
      Détrompe toi. Je serai curieux de voir celui qui incarnera faïd quand le film sortira. Dans la réalité, c'est juste un malfrat à mettre hors d'état de nuire.
    • PUNISHER
      Moi je ne cautionne pas mais regarde Mesrine ils ont bien fait un film sur lui forcément ça a de l’intérêt ! Les méchants on les aimes pas mais il y a un côté sulfureux intéressant de leur personnalité.
    • PUNISHER
      Exact mais ce personnage a quand même de l’intérêt.
    • Might Guy
      Pour autant, perso j'en ferai pas un mythe.
    • PUNISHER
      Quel duo !
    • PUNISHER
      Pas sûr qu’il y reste longtemps en zonz...
    • Tommy Shelby
      Je sais pas si ça sera le film du siècle, mais la confrontation Kateb/Schoenaerts , ça doit donner..
    Voir les commentaires
    Top Bandes-annonces
    Doctor Sleep Bande-annonce VO
    Sponsorisé
    Pavarotti Bande-annonce VO
    Notre dame Bande-annonce VF
    L'Audition Bande-annonce VF
    Le Traître Bande-annonce VO
    J'accuse Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Interviews
    Shaun le mouton 2 : les références SF vues par les réalisateurs, d'E.T. à Doctor Who
    NEWS - Interviews
    mercredi 16 octobre 2019
    Shaun le mouton 2 : les références SF vues par les réalisateurs, d'E.T. à Doctor Who
    QUIZ La Vérité si je mens : les acteurs du prequel connaissent-ils bien la saga ?
    NEWS - Interviews
    mercredi 16 octobre 2019
    QUIZ La Vérité si je mens : les acteurs du prequel connaissent-ils bien la saga ?
    Dernières actus ciné Interviews
    Films de la semaine
    du 16 oct. 2019
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque
    Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque
    De Will Becher, Richard Phelan
    Bande-annonce
    Maléfique : Le Pouvoir du Mal
    Maléfique : Le Pouvoir du Mal
    De Joachim Rønning
    Avec Angelina Jolie, Elle Fanning, Harris Dickinson
    Bande-annonce
    Angry Birds : Copains comme cochons
    Angry Birds : Copains comme cochons
    De Thurop Van Orman
    Bande-annonce
    La Vérité si je mens  ! Les débuts
    La Vérité si je mens ! Les débuts
    De Michel Munz, Gérard Bitton
    Avec Yohan Manca, Mickael Lumière, Anton Csaszar
    Bande-annonce
    Fahim
    Fahim
    De Pierre-François Martin-Laval
    Avec Assad Ahmed, Gérard Depardieu, Isabelle Nanty
    Bande-annonce
    La Puce à l'oreille (Comédie-Française)
    La Puce à l'oreille (Comédie-Française)
    De Lilo Baur
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Films Prochainement au Cinéma
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker
      Star Wars: L'Ascension de Skywalker

      de J.J. Abrams

      avec Daisy Ridley, Adam Driver

      Film - Science fiction

      Bande-annonce
    • Hors Normes
    • J'accuse
    • Terminator: Dark Fate
    • La Reine des neiges 2
    • Mon chien Stupide
    • La Belle époque
    • Abominable
    • Retour à Zombieland
    • Debout sur la montagne
    Les films à venir les plus consultés
    Back to Top