Mon AlloCiné
    Ad Astra : la fin du film a été imposée à James Gray
    Par Olivier Pallaruelo (@Olivepal) — 28 sept. 2019 à 11:00
    facebook Tweet

    En salle depuis le 18 septembre et signé par James Gray, "Ad Astra" est porté par des retours critiques et publics élogieux. Le réalisateur a pourtant été contraint par la Fox -donc Disney- de retourner certaines scènes et la fin du film.

    Les Films d'Ici

    "Ce que les gens ne comprennent pas quand ils demandent "Mais que devient ton film ?", c’est qu’en gros, mon film est un bouton sur la fesse d’un deal à 71 milliards de dollars entre deux mastodontes [NDR : Fox et Disney]". Ainsi s'exprimait le réalisateur James Gray dans un entretien accordé au quotidien Los Angeles Times, et publié le 29 août dernier.

    Son Film Ad Astra, en salle depuis mercredi dernier en France et tout juste sorti aux Etats-Unis, a enfin été présenté en avant-première mondiale à la Mostra de Venise fin août / septembre. Mais le parcours pour y arriver a été semé d'embûches. Sa date de sortie n'a cessée d'être reportée ces derniers mois, alors que son tournage est pourtant achevé depuis fin 2017. Aux Etats-Unis, Disney n'a communiqué la date de sortie du film que trois semaines avant qu'il n'atteigne les salles de cinéma. Pourquoi un tel délai ? La faute à une post-production compliquée, au cours de laquelle la Fox -et donc Disney- a imposé des reshootings de certaines scènes et un nouvel épilogue, il y a encore quelques mois. Un reshooting qui s'est effectué alors que Gray était contre.

    En pleine tournée promotionnelle et parce qu'il n'était pas tout à fait dans son intérêt de torpiller son film ni de se mettre à dos le distributeur de son film, James Gray ne s'est logiquement pas épanché sur la nature même des scènes retournées, ni sur l'épilogue original. "J'avais le sentiment d'être allé aussi loin que je pouvais sur le film" lâche Gray dans l'interview; " mais si c'était un compromis nécessaire [NDR : le reshooting et la fin différente], j'étais prêt à le faire pour permettre à mon film d'enfin sortir. Je vous dit ça en toute franchise". Ou le mélange de "colère impuissante et d'affect intime" dont parlait le quotidien Libération, auquel le cinéaste avait accordé un entretien fleuve...

    Ci-dessous, notre interview de James Gray :

    James Gray : "Ad Astra est mon film le plus difficile !"

     

    facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Ad Astra : "Je ne suis pas assez bon...", la confession surprenante du réalisateur James Gray
    Commentaires
    • Masashi37
      Il a aussi techniquement sauvé la Terre... Ca aide à pardonner des erreurs.
    • M3TT3WS F4RR4LL
      ça se voit comme le nez au milieu de la figure ! Vivement la director cut. Tout ce que touche disney est voué à n'etre qu'un insipide produit commercial.
    • Lccf
      J'aime bien la fin jusqu'à Tu nous as appris que nous n'avons que nous qui est certes un brin mélo, mais résume bien la morale du film. Après … je ne suis pas sûre d'avoir compris pourquoi Tommy Lee Jones se suicide, au juste … il se sent incapable de se reconnecter aux autres ? il veut poursuivre à tout prix sa quête de vie extraterrestre même sans vaisseau ? pour un film qui peut parfois être trop explicatif, ce n'est pas forcément clair … Et la dernière scène … trop explicative, et le retour de la femme, bonjour le cliché hollywoodien ! La fin aurait été déjà meilleure si le film s'était arrêté sur l'image de Brad Pitt tendant la main à ceux qui viennent le secourir, qui aurait exprimé de manière plus efficace et subtile ce qu'il dit dans la dernière réplique. Mais bon, ça n'ôte pas grand chose à la qualité de ce film, bien interprété et bien filmé.
    • Bacta142.
      Je dirais pas ça. Evidemment faut être un réalisateur très renommé pour avoir droit à un traitement de faveur, mais ce n'est pas chez Disney qu'on les trouve.
    • Housecoat
      Il dit ça alors que personne n'a jamais dit le contraire. N'importe quel production à gros budget, même entre les mains d'un Spielberg, est contrôlé avec minutie par un prod ou une boîte (sinon ça serait vraiment irresponsable).Tu le sens bien le gars qui est sorti de son trou exprès pour taper sur Disney (ou plutôt les gens qui commettent l'outrage de défendre Disney) ? ;)
    • Bacta142.
      Et il y en a encore qui croient après ça qu'un réalisateur peut avoir une liberté totale sous Disney..
    • ghyom
      Connaissant la fin de Au Coeur des ténèbres dont le film s'inspire principalement, la fin originale était sans doute bien plus pessimiste.
    • ghyom
      ça sent plutôt la frustration
    • Housecoat
      ça serait bien de connaître la vraie fin du film en tout cas, même si je trouve la fin adéquate avec ce qu'à vécu Roy. Le seul truc qui m'avait tiqué c'était qu'il s'en sorte blanc comme neige libre comme l'air après son retour sur Terre alors qu'il a provoqué malgré-lui la mort violente de trois astronautes dévoués dans une mission qui aurait eu la même conséquence pragmatique si il n'était pas intervenu pour revoir son père. Mais c'est James Gray, il n'en est pas une facilité près pour servir son propos, ça fait partie de son charme. Il va falloir attendre longtemps.
    • Cuderoy
      J'espère quand même qu'il est fière et satisfait de son film.
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    La Famille Addams Bande-annonce VF
    Sponsorisé
    Tommaso Bande-annonce VO
    Un été à Changsha Bande-annonce VO
    Joyeuse retraite ! Bande-annonce VF
    Le Lac aux oies sauvages Bande-annonce VO
    Bad Boys For Life Bande-annonce (2) VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Box Office
    Disney + :10 millions d'abonnés en 24h pour la plateforme
    NEWS - Box Office
    jeudi 14 novembre 2019
    Box-office France : La Belle époque en tête, Joker passe les 5 millions
    NEWS - Box Office
    mercredi 13 novembre 2019
    Box-office France : La Belle époque en tête, Joker passe les 5 millions
    Sorties cinéma : J'accuse en tête des premières séances
    NEWS - Box Office
    mercredi 13 novembre 2019
    Sorties cinéma : J'accuse en tête des premières séances
    Disney+ : un avertissement placé au début des films pouvant contenir des propos racistes
    NEWS - Box Office
    mercredi 13 novembre 2019
    Disney+ : un avertissement placé au début des films pouvant contenir des propos racistes
    Box-office US : Midway devant Doctor Sleep
    NEWS - Box Office
    mardi 12 novembre 2019
    Box-office US : Midway devant Doctor Sleep
    Dernières actus ciné Box Office
    Films de la semaine
    du 13 nov. 2019
    J'accuse
    J'accuse
    De Roman Polanski
    Avec Jean Dujardin, Louis Garrel, Emmanuelle Seigner
    Bande-annonce
    Le Mans 66
    Le Mans 66
    De James Mangold
    Avec Matt Damon, Christian Bale, Caitriona Balfe
    Bande-annonce
    Countdown
    Countdown
    De Justin Dec
    Avec Elizabeth Lail, Jordan Calloway, Talitha Bateman
    Bande-annonce
    Shakira In Concert : El Dorado World Tour
    Shakira In Concert : El Dorado World Tour
    De Shakira
    Avec Shakira
    Bande-annonce
    Little Joe
    Little Joe
    De Jessica Hausner
    Avec Emily Beecham, Ben Whishaw, Kerry Fox
    Bande-annonce
    Le Corsaire (Bolchoï)
    Le Corsaire (Bolchoï)
    De Alexeï Ratmansky
    Avec Ekaterina Krysanova, Igor Tsvirko, Denis SAVIN
    Bande-annonce
    Sorties cinéma de la semaine
    Back to Top