Notez des films
Mon AlloCiné
    Doctor Sleep en DVD et Blu-ray : que contient la version longue ?
    Par Thomas Desroches (@ThomDsrs) — 11 mars 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Suite de "Shining" et adapté du roman de Stephen King, "Doctor Sleep" sort en DVD et Blu-ray ce 11 mars avec une version longue et inédite. Décryptage.

    Warner Bros. Pictures

    Trente-neuf ans après Shining de Stanley Kubrick, Mike Flanagan créait l'événement en 2019 avec sa suite, Doctor Sleep, adapté du roman du même nom, écrit par Stephen King. Succès critique, le film n'a pourtant pas brillé durant sa sortie en salles, cumulant moins de 300 000 entrées dans l'Hexagone. Aux États-Unis, c'est également la douche froide, en récoltant à peine 30 millions de dollars, une performance qui ne remboursait même pas son budget de 45 millions. Ce 11 mars, le long-métrage s'offrait une seconde chance avec sa sortie vidéo et une version longue, présente uniquement sur les supports Blu-ray. Ce nouveau montage, non projeté au cinéma donc, dure pas moins de trois heures, soit trente minutes de plus que la version cinéma. Retour sur ce qu'elle contient :

    Warner Bros. Pictures
    Le deuxième chapitre du film, "Les diables vides".

    Six chapitres

    Fidèle au livre de Stephen King, Doctor Sleep se rapproche encore plus de la structure d'un roman dans sa version longue avec l'apparition de six chapitres, rattachés à des moments-clés du film. Un moyen de sectionner une œuvre très dense, qui voyage entre les époques et différents lieux. Le premier de ces chapitres s'intitule "Vieux fantômes" ("Old ghosts" en version originale) et concerne les jeunes années de Danny (Ewan McGregor) et sa vie adulte, fragilisée par les traumatismes et l'alcoolisme. Le deuxième chapitre, "Les diables vides" ("Empty devils" en version originale), est consacré à la tribu du Nœud Vrai, qui cherche désespérement à aspirer le shining de jeunes âmes innocentes. 

    Le troisième chapitre, "Petite espionne" ("Little spy" en version originale), se concentre sur le personnage d'Abra (Kyliegh Curran), qui va inconsciemment être témoin des actions du Nœud Vrai. Le quatrième, "Tourne, le monde" ("Turn, world" en version originale), se focalise sur l'étau qui se resserre entre Abra et le groupe machiavélique. Le cinquième chapitre, "Les ruses du parloir" ("Parlor tricks" en version originale), englobe toute la partie du film où Danny demande à Abra de piéger Rose (Rebecca Ferguson). Enfin, le chapitre final se nomme "Ce qui a été oublié" ("What was forgotten" en version originale) et concerne le retour très attendu à l'Overlook Hotel. 

    Plus de développement

    Si cette version longue n'a pas vraiment d'impact sur la tonalité du film, ni son intrigue, elle apporte plus de profondeur aux personnages. C'est le cas pour Billy Freeman (Cliff Curtis) et la famille d'Abra qui, à travers des scènes supplémentaires, se dévoile davantage, en particulier pour le père, incarné par Zackary Momoh. De nouveaux dialogues entre le jeune Danny (Roger Dale Floyd) et Dick Hallorann (Carl Lumbly), le cuisinier du Overlook Hotel, permettent également de revenir sur la folie de Jack Torrance. Une scène qui permet d'humaniser la figure de ce père violent et torturé, joué par Jack Nicholson dans le film de 1980. Autre élément intéressant : une séquence inédite où Wendy (Alex Essoe), peu après les événements tragiques du premier film, semble craindre Danny, qu'elle voit comme le reflet de son époux décédé.

    Warner Bros. Pictures
    Une scène inédite entre Jack Torrance et Danny dans les (célèbres) toilettes de l'hôtel.
    Des scènes rajoutées/rallongées 

    Distillées tout au long de ce nouveau montage, des scènes permettent d'accentuer la tension du film, comme la scène d'ouverture, où la mort de la jeune Violet est un peu plus longue. Après son enlèvement, on voir sa mère crier son nom, avant d'aperçevoir le camping-car du Nœud Vrai quitter les lieux en arrière plan. Des séquences avec des fantômes, comme celui de Lorraine Massey, la femme dans la baignoire, sont également rallongées. Durant le final, les spectateurs pourront découvrir de nouveaux plans de l'Overlook Hotel et une nouvelle scène entre Jack Torrange (Henry Thomas) et Danny dans les - désormais cultes - toilettes rouges et blanches de l'établissement.

    Découvrez la bande-originale de "Doctor Sleep" :

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Dans cet article
    Stephen King's Doctor Sleep
    Stephen King's Doctor Sleep
    Film
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Madrox2000
      Ah mais les commentateurs, vous n'auriez pas pu émettre autant d'avis positifs au moment de la sortie ! :-/Je n'y suis pas allé à cause des chiffres faiblards et du manque d’enthousiasme.
    • Blasi B
      j'ai carrément préféré ce film à shinning dont je n'ai jamais été fan (probablement parce qu'on arrêtais pas de me le vendre comme un des meilleurs films d'horreur de tout les temps alors que franchement, non... mais les fans et la demi mesure ça fait 4)le passage de projection astral de Ferguson est un des plus beau moment de ciné que j'ai vue depuis un moment.dommage qu'il ai fait un bide, mais y'a pas de suite et maintenant le film existe, donc au final... osef :) (en espérant qu'on confie d'autre projet a flannagan malgré ça )curieux de découvrir cette version longue cela dit.
    • Urb 7
      Juste la fin qui est un peu tiré par les cheveux, mais sinon un très bon film!
    • ScaarAlexanderTrox
      Doctor Sleep est dans mon top 5 de l'année 2019, sans problème. En revanche, moins convaincu par la version longue. Rien qui ne gâche le plaisir de la version ciné, si on a aimé cette dernière, ce n'est que plus de plaisir, MAIS ça n'apporte pas grand chose au schmilblick pour autant. Et ça fait quand même trois heures.
    • Casimir27
      D'accord avec mes VDD, pour moi l'un des meilleurs films de 2019. Parfaite maîtrise de l'histoire, des personnages, et du lore de Stephen King. C'est suffisamment rare en fantastique pour le souligner...
    • andiran23
      Raté au ciné, passé qu'une semaine en VO et j'étais fatigué, 2h30 fallait être en forme. Du coup je me suis jeté directement sur le director's cut, sans passer par la version ciné. Eh ben du coup, comme je m'y attendais vu que j'ai adoré tout ce que j'ai vu de Mike Flanagan, j'ai pris une claque. C'est exceptionnel, à tous les niveaux. Très déçu que ça ait fait un flop au box-office ...
    • Variations6
      Je dirais même: bien mieux que le livre. En lisant le (médiocre) livre, je me disais Voilà un mauvais roman qui ferait par contre un excellent script de film. Bingo !
    • Aurélien F.
      Le film était excellent, vraiment hâte de voir cette version longue
    • Vincent Vega
      reçu aujourd’hui je le range à côté de tout mes coffret de shining,pas mal le Steelbook
    Voir les commentaires
    Back to Top