Notez des films
Mon AlloCiné
    Cannes : Spike Lee toujours partant pour être le président en 2021
    Par La Rédaction — 12 mai 2020 à 15:15
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Spike Lee devait assurer cette année la présidence du jury du Festival de Cannes, dont la 71e édition devait commencer ce soir. Partie remise ! Le cinéaste américain a assuré qu'il serait présent en 2021 pour la prochaine édition du Festival.

    Bestimage

    Annnoncé comme étant le Président du Festival de Cannes le 14 janvier dernier, Spike Lee s'est d'ores et déjà engagé à revenir pour l'édition 2021 du Festival. "Spike Lee nous a dit qu'il nous serait fidèle quoi qu'il arrive. J'espère que nous y arriverons l'an prochain", a expliqué Thierry Frémaux, délégué général du Festival à nos confrères de ScreenDaily. "Spike Lee est extra. Il nous a fait savoir (...) qu'il était partant pour être président du jury en 2021" a expliqué Pierre Lescure, président du Festival, dans les colonnes du Figaro. Le Point, qui s'est entretenu en confinement avec Spike Lee, confirme : "Évidemment que je serai président du jury de Cannes 2021, on en a discuté avec Thierry et je serai là. Vive la France !", a-t-il lancé. 

    Précisons que le cinéaste américain aurait d'ailleurs dû dévoiler cette année, hors compétition, Da 5 Bloods, qui sortira sur Netflix le 12 juin. "Cette "surprise (...) aurait dû marquer le retour de Netflix sur le tapis rouge, hors compétition bien sûr", a précisé Thierry Frémaux. 

    En attendant de découvrir le nouveau film de Spike Lee, le cinéaste a mis en ligne un court métrage "New York New York", déclaration d'amour aux habitants de la ville confinée :

    Rappelons que Spike Lee avait adressé un texte, également en forme de lettre d'amour à l'adresse du Fesitval de Cannes, lorsque sa présidence avait été annoncée en janvier dernier. Nous vous invitons à (re)découvrir ce texte : 

    "Tout au long de ma vie, les événements heureux me sont arrivés de façon inopinée sans que je m’y attende. Quand on m’a appelé pour devenir Président du Jury de Cannes en 2020, je n’en suis pas revenu, j’étais à la fois heureux, surpris et fier.

    À titre personnel, le Festival de Cannes (outre le fait qu’il soit le plus grand festival de cinéma au monde – sans vouloir offenser qui que ce soit) a eu un impact énorme sur ma carrière de cinéaste. On pourrait même aller jusqu’à dire que Cannes a façonné ma trajectoire dans le cinéma mondial.

    Tout a commencé en 1986. Mon premier long métrage She’s Gotta Have It (Nola Darling n’en fait qu’à sa tête) a remporté le Prix de la jeunesse à la Quinzaine des Réalisateurs. Le film suivant, en 1989, Do the Right Thing, était en Sélection officielle, et en Compétition. Et je n’ai ici ni le temps ni la place pour décrire l’explosion cinématographique que cela a engendré et se fait encore sentir trente ans plus tard.

    Puis Jungle Fever en 1991 en Compétition, Girl 6 en 1996 Hors Compétition, Summer of Sam en 1999 à la Quinzaine des Réalisateurs, Ten Minutes Older en 2002 au Certain Regard.

    Et enfin la présence de BlacKkKlansman en 2018 en Compétition, où il a remporté le Grand Prix, est devenue la rampe de lancement de sa sortie en salles dans le monde entier et m’a valu de remporter l’Oscar du meilleur scénario.

    Donc, pour ceux qui tiennent les comptes, cela fait sept "Spike joints" à avoir été sélectionnés.
    Pour couronner le tout, je suis honoré d’être la première personne de la diaspora africaine (États-Unis) à assurer la présidence du Jury de Cannes et d’un grand festival.

    La famille Lee remercie sincèrement le Festival de Cannes, Pierre Lescure et Thierry Frémaux, ainsi que le merveilleux public français qui soutient ma carrière cinématographique depuis quatre décennies.

    Je porterai toujours dans mon cœur cette relation particulière.

    Peace and Love,
    SPIKE LEE"

    69 Palmes d'or : de la pire à la meilleure !

    Voir le diaporama
    Diaporama
    69 Palmes d'or : de la pire à la meilleure !
    69 photos
    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Housecoat
      Pour l'instant il n'a pas encore dit que la pandémie est un complot pour l'empêcher de présider le Festival. C'est bon signe. ^^
    • kingbee49
      Un trublion politiquement engagé avec beaucoup beaucoup d'égo mais au il moins il ne fait pas du cinéma tiède...
    • Thomas D.
      Pitié pas lui.
    • Silvano D.
      Spike Lee raciste est surement la chose la plus absurde que j'ai lu.Il faut savoir différencier se battre pour une cause et dénigrer les autres.Oui, moi aussi parfois il me saoule un peu car il lui arrive de trop appuyer sur le sujet et a la longue ça en devient redondant. Pour autant, dire que Spike est raciste est complètement faux.Et dire qu'il ne parle que de racisme est faux aussi.Il a fait des films avec des acteurs blancs, il a fait des films qui ne parlent pas de racisme, ses acteurs fétiches au final, ils sont italo américains (les frères Turturro par exemple).Il faut savoir différencier les films que fait l'artiste, de la personne.Puis on peut le comprendre, ses films sur le racisme ont permis de le faire connaitre, donc c'est normal qu'il maintienne ce sujet.J'ai eu la chance de le rencontrer par hasard dans la rue a Brooklyn lors de mon voyage a NYC l'année dernière, il n'y avait aucune caméra donc aucun témoin qui aurait pu le pousser a agir d'un certaines manière. Et pourtant il a pris son temps, on a pu échanger quelques mots, faire une photo, il a été vraiment hyper sympa et cordial. Et je suis blanc d'origine italienne.Alors oui, il n'est pas tout blanc (lol) et je n'aime pas certains de ses films qui ont, pour moi, un message pas forcément positif (Miracle a Santa-Anna...) mais je comprends qu'il se batte pour sa cause et je le respecte.Peut-être un peu trop virulent parfois, oui, mais raciste non,
    • Seb
      AH mais je suis d'accord , mais leur apport est inversement proportionnel à leur présence médiatique justement ^^ On ne peut pas se plaindre qu'un réalisateur à succès sera parfois limite lors de ses discours (j'ai pas trouvé exactement ce qu'on lui reprochait à part être anti-Trump donc je reste prudent) quand on laisse des ordures proférer ouvertement leur haine à la télévision tous les jours , et dont l'apport au monde se résume à la sortie d'un bouquin avec le mot France dans le titre tous les 2 ans ^^'
    • Hunnam29
      J'irais quand même pas mettre Zemmour et Spike Lee dans le même panier... Un pantin qui se ridiculise et qui n'est là que pour faire de l'audience contre un réalisateur avec des convictions qui irrite certains. Parce que bon Zemmour aujourd'hui c'est quoi à part un mec qui déverse de la haine et qui permet à des chaines télés de faire de l'audience ? Le mec c'est un polémiste c'est tout.
    • chips493
      Et gare aux films de la sélection qui ne comporteront pas dans le casting au moins une personne noire.
    • ServalReturns
      Ah mais je suis d'accord. Moi je l'aime bien Spike Lee de toute façon (très bon réal et ses sorties racistes ne me dérangent pas, elles sont souvent drôles). Donc aucun problème à ce qu'il continue de faire des films et puisse présider le jury de Cannes. Mais aucun problème non plus à ce qu'il fasse l'objets de piques (surtout si elles sont drôles) dans la section commentaires ;)Zemmour, je ne l'ai jamais écouté, je sais pas ce qu'il vaut.
    • Seb
      On laisse Zemmour parler sur des chaînes de grandes écoutes alors que c'est un délinquant condamné et rappelé à l'ordre de nombreuses fois (et ce n'est qu'un exemple parmi d'autres), c'est peut être ça l'égalité : laisser autant la parole aux gens limite de tous bords ^^ (sachant que d'un bord le temps de parole est beaucoup plus important de toute façon )
    • Seb
      Les gens ont le droit de faire des revendications , et en général c'est lié au film pour lequel ils sont mis en valeur , donc c'est encore plus légitime ^^ Mais ils font moins de bruit que ceux qui s'en plaignent :)
    • peredodu92
      Justement les fragiles ce sont ceux qui ne peuvent s'empêcher de chouiner dans leurs discours lol
    • ServalReturns
      Non mais il a raison, hein. Spike Lee est ultra-raciste, il ne peut pas s'empêcher de faire des sorties sur le sujet.
    • ServalReturns
      A la bonne heure !
    • MGM-ranger
      Bonne nouvelle, et beau message touchant de Spike Lee dédié à Cannes. Ça fait plaisir de le retrouver en forme comme à la grande époque, après une douzaine d'années laborieuses pour lui cinématographiquement et médiatiquement.
    • Seb
      Ben non en fait , le Cinéma a toujours été politique , il y a que maintenant qu'il y a des hordes de fragiles et qui veulent pas entendre de revendications lors des discours ^^
    • peredodu92
      Pour notre défense, ces chouinneries sont justifiées :)
    • peredodu92
      Ca va tellement être ça haha bourré au bout de 5min avec lui.Insupportable...
    • Seb
      Et combien de shots à chaque fois qu'un chouineur se plaint en avance ? ¯\_(ツ)_/¯
    • Naughty Dog
      très bonne nouvelle !son court-mérage est super d'ailleurs (y a peu de cinéastes qui aiment autant NY dans leurs films, on peut citer Scorsese et Woody Allen également)
    • Ringo
      Allez on prend les parie ! 1 discours = 1 shot de vodka 1 shot s'il parle de ses ancêtres1 shot s'il parle de la discrimination1 shot s'il parle des minorités 1 shot pour quelconque prise politique 1 shot s'il prononce Trump Joyeuse gueule de bois
    Voir les commentaires
    Suivez-nous sur Facebook
    Top Bandes-annonces
    #OnIraTousAuCinema Bande-annonce VF
    La Bonne épouse Bande-annonce VF
    Jumbo Bande-annonce VF
    L'Ombre de Staline Bande-annonce VO
    Filles de joie Bande-annonce VF
    Tout Simplement Noir Bande-annonce VF
    Bandes-annonces à ne pas manquer
    Actus ciné Festivals
    Cannes 2020 : Maïwenn, Ozon, Soul de Pixar... Les 12 films les plus attendus
    NEWS - Festivals
    jeudi 4 juin 2020
    Cannes 2020 : Maïwenn, Ozon, Soul de Pixar... Les 12 films les plus attendus
    Cannes 2020 : le replay de la sélection et de l'interview de Thierry Frémaux, à voir sur myCANAL  
    NEWS - Festivals
    mercredi 3 juin 2020
    Cannes 2020 : le replay de la sélection et de l'interview de Thierry Frémaux, à voir sur myCANAL  
    Dernières actus ciné Festivals
    Meilleurs films à l'affiche
    Brooklyn Secret
    Brooklyn Secret
    De Isabel Sandoval
    Avec Isabel Sandoval, Eamon Farren, Ivory Aquino
    Bande-annonce
    Effacer l’historique
    Effacer l’historique
    De Gustave Kervern, Benoît Delépine
    Avec Blanche Gardin, Denis Podalydès, Corinne Masiero
    Bande-annonce
    Nous, les chiens
    Nous, les chiens
    De Sung-yoon Oh, Lee Choonbaek
    Bande-annonce
    La Forêt de mon père
    De Vero Cratzborn
    Avec Léonie Souchaud, Ludivine Sagnier, Alban Lenoir
    Bande-annonce
    Filles de joie
    De Frédéric Fonteyne, Anne Paulicevich
    Avec Sara Forestier, Noémie Lvovsky, Annabelle Lengronne
    Bande-annonce
    Rocks
    De Sarah Gavron
    Avec Bukky Bakray, Kosar Ali, D'angelou Osei Kissiedu
    Bande-annonce
    Tous les meilleurs films au ciné
    Back to Top