Notez des films
Mon AlloCiné
    Les Bronzés sur TF1 : quel acteur comique voulait réaliser le film ?
    Par Laëtitia Forhan (@LaetiFo) — 28 mai 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    La comédie culte Les Bronzés est diffusée ce jeudi 28 mai sur TF1. Le film est mis en scène par Patrice Leconte, mais saviez-vous qu'un célèbre humoriste souhaitait le réaliser ?

    Les Bronzés Bande-annonce (2) VF

    Sorti dans nos salles le 1er novembre 1978, Les Bronzés totalise 2,3 millions d'entrées au box-office français. Un score impressionnant pour un film porté par de jeunes acteurs quasiment inconnus et réalisé par un metteur en scène inexpérimenté. Aujourd'hui, la comédie de Patrice Leconte est culte et le nom du cinéaste est gage de succès. Pourtant, la troupe du Splendid a dû se battre pour que leur ami réalise Les Bronzés.

    Les débuts

    Christian Clavier fait la rencontre de Gérard JugnotThierry Lhermitte et Michel Blanc sur les bancs du lycée Pasteur à Neuilly-sur-Seine. Le petit groupe écrit des pièces de théâtre et fait la rencontre déterminante de Tsila Chelton (future Tatie Danielle) qui va leur donner des cours de comédie durant 3 ans. Celle-ci leur conseille de travailler en groupe et de ne pas se perdre. Les 4 amis décident donc de se trouver un nom de troupe. Ce sera "Le Splendid" parce que "en face des gares il y a toujours un hôtel qui s'appelle "Le Splendid", et ça sonne moderne"*.

    Durant trois ans, le petit groupe d'amis anime les saisons du Club Méditerranée, et en profite pour étudier les comportements des vacanciers. Ils en tirent une pièce de théâtre intitulée  Amour, coquillages et crustacés, qui se joue plus d'un an à guichet fermé. Yves Rousset-Rouard, l'oncle de Christian Clavier et producteur d'Emmanuelle, décide d'en faire une adaptation cinématographique. Ce dernier imagine bien Jean Rochefort et Jean-Pierre Marielle en têtes d'affiche, mais très vite Christian Clavier l'arrête : c'est leur bébé. La petite troupe a d'ailleurs trouvé son réalisateur : Patrice Leconte.

    Capture d'écran

    Patrice Leconte jugé "naze" par Coluche

    Mais le choix du réalisateur ne convient pas au producteur. Lors d'une interview accordée à AlloCiné pour les 40 ans du film, Patrice Leconte nous confiait "Au départ, Yves Rousset-Rouard n’était pas sûr que ce soit une bonne idée de me confier le film parce que je n’avais réalisé qu’un long-métrage qui, en plus, n’avait pas marché très fort. Donc il voulait bétonner l’affaire avec un réalisateur un peu confirmé qui rassurerait tout le monde (ndlr: le producteur pensait à Edouard Molinaro, Claude Zidi ou encore Jean-Jacques Annaud). Mais au Splendid, ils ont tenu bon parce qu’on s’entendait bien. Ils avaient aimé mon premier film et ils s’étaient dit qu’avec moi ce serait bien, parce qu’ils disaient ‘on est six Bronzés, Patrice sera le 7ème et au moins, le film ne nous échappera pas et on le fera vraiment ensemble’. Je ne les remercierai jamais assez parce que d’une certaine manière, oui c’est vrai, ils m’ont imposé sur le film."

    Capture d'écran

    Et en effet la troupe - à laquelle Josiane Balasko et Marie-Anne Chazel sont venues s'ajouter - a dû batailler pour imposer le jeune réalisateur. Même leur ami Coluche, qui leur avait offert un rôle dans son film Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine en 1977, tente de les dissuader en leur proposant de réaliser lui-même cette comédie.

    Patrice Leconte ajoute "Mon premier film qui s’appelait Les WC étaient fermés de l’intérieur était porté par Jean Rochefort et Coluche. Et Coluche aurait dit au Splendid : 'Leconte, je le connais, il est naze, je vais faire le film plutôt moi'." Mais Clavier, Lhermitte, Blanc et Jugnot ont eu peur de se faire déposséder (et à juste titre) de leur histoire. Ils se sont donc battus pour parvenir à leurs fins, et c'est finalement Patrice Leconte qui s'est envolé avec eux pour la Côte d'Ivoire où a été tourné ce film culte.

    Les Bronzés
    Les Bronzés
    Sortie le 1 novembre 1978 | 1h 38min
    De Patrice Leconte
    Avec Christian Clavier, Thierry Lhermitte, Marie-Anne Chazel, Michel Blanc, Josiane Balasko
    Presse
    3,2
    Spectateurs
    3,6
    Noter ce film

     

    * Citation de Christian Clavier dans "Christian Clavier, Splendid Carrière !" de Gilles Botineau aux éditions Christian Navarro.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Commentaires
    • demencia
      Je savais qu'en tant que chaîne publique , TF1 a beaucoup d'excuses ,d'obligations dans ses programmations ...mais là ....cela se passe ' justement de commentaires '......
    Voir les commentaires
    Back to Top