Notez des films
Mon AlloCiné
    Affaire Lea Michele : Amber Riley (Glee) dénonce un racisme systémique à Hollywood
    Par Jean-Maxime RENAULT (@J_M_Renault) — 5 juin 2020 à 11:45
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Alors que la polémique enfle autour de Lea Michele, son ancienne partenaire de jeu sur "Glee" Amber Riley s'est exprimée sur la situation "pour la seule et unique fois" et sur le racisme à Hollywood...

    Tyler Golden/FOX

    A mesure que les langues se délient autour de ce que l'on pourrait qualifier d'"Affaire Lea Michele", accusée de racisme et de comportement inapproprié sur le tournage de Glee et ses autres projets, c'est un problème bien plus large qui se dessine et qui semble toucher Hollywood dans son ensemble. Ainsi, plutôt que de taper sur son ancienne camarade de jeu, la comédienne Amber Riley (alias Mercedes) a décidé de s'exprimer sur le racisme systémique, également dénoncé récemment par Vanessa Morgan de Riverdale, qui gangrène l'industrie du cinéma et de la télévision.

    Dans une interview live sur Instagram, elle a d'abord précisé à propos de Lea Michele et en références aux émeutes qui ont lieu en ce moment aux Etats-Unis suite au meurtre de George Floyd : "Je m'en contrefous. pour tout dire. Il y a des choses plus importantes, il y a gens qui meurent, tués par la police." A la toute fin, elle déclare tout de même : "Je ne vais pas vous dire que Lea Michele est raciste. Mais je dirais simplement que le plateau de tournage de Glee n'était pas un environnement des plus confortables." Elle a tenu toutefois à souligner le courage de celle qui a été la première à parler Samantha Ware : "Je suis très fière d'elle, qu'elle ait eu le courage de s'exprimer sans avoir peur. Ce qu'elle voulait dire c'est 'Je ne vais pas te permettre de profiter de ce qui se passe maintenant alors que tu m'as maltraitée.

    Pour autant, elle ne souhaite pas de mal à Michele : "Je lui souhaite de vivre une formidable grossesse, j'espère qu'elle a mûri. Je n'ai pas lu sa réponse à la polémique, ça ne m'intéresse pas. Elle m'a contactée cette semaine, après deux ans de silence radio. Je lui ai répondu et ça s'arrête là pour moi. Je n'ai pas de haine à son égard.

    Les filles de couleur, les femmes noires, sont considérées comme dispensables

    Cette polémique ouvre un débat essentiel, dont elle tient à se faire l'écho : "Il y a plein d'acteurs et d'actrices noir-e-s qui m'ont contacté par messages privés, pour me dire qu'ils ont vécu des situations similaires, qui ont été terrorisés sur les plateaux par les filles blanches qui sont les stars des séries. On sait tous que sauf rares exceptions, les personnes de couleur sont numéro 3,4,5,6 ou 7 au sein d'une distribution dans les séries qui ne sont pas 100% noire.

    Elle ne précise pas s'il s'agit de Glee, mais Riley a partagé sa propre expérience : "Les histoires que je lis sont celles de femmes blanches qui usent de leurs privilèges et du fait qu'elles ne sont pas 'virables'. Et ça m'est arrivé : on m'a dit ça une fois après m'être plainte. Les filles de couleur, les femmes noires, sont considérées comme dispensables. Je parle là d'une culture à Hollywood, qui a encore cours aujourd'hui, de la manière dont les personnages noirs, les femmes noires et les hommes noirs sont traités (...) et ces chaînes de télé n'en ont rien à faire.

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    Commentaires
    • Rastan
      C'est dingue le nombre de votes anonymes qui pullulent dans les -1.
    • Madolic
      Ils n'ont jamais su quoi faire du perso de Mercedes faut bien l'avouer.Elle a quand même eu le droit a un arc où elle se demandait si elle était amoureuse de Kurt !De toute façon Glee la saison 1 est vrmt sympa, dès la saison 2 la qualité n'est plus au rendez-vous.
    • ServalReturns
      Le retour de bâton pour les petites bourgeoises blanches qui ont voulu jouer au progressisme ;)
    • FlecheDeFer ..
      Ce qui est amusant, c'est de voir soudain que même des femmes peuvent se retrouver victimes de la chasse aux sorcières actuelle... Avant il suffisait d'être une femme, maintenant il faut être une femme de la diversité, bientôt une femme de la diversité+, etc... A diversité, diversité et demie.
    • Alexandre Q.
      Et étonnant quand on connait les productions de Ryan Murphy et cie...Concernant glee, je n'ai jamais compris pq la lumière retombait toujours sur Rachel alors que Mercedes a la plus belle voix et aurait pu partager cette place de numéro 1.
    • Hugo Fedeli
      Elle dénonce !
    • Madolic
      Son discours est clair et argumenté.Et je la crois volontiers quand elle parle des menaces de licenciement qu'elle a subi et que ses collègues blanc n'ont pas eu à subir (ou moins)Ironique quand on connait le message que voulait véhiculer Glee ^^
    Voir les commentaires
    Back to Top