Notez des films
Mon AlloCiné
    Mulholland Drive sur Arte : retour sur la genèse tumultueuse du film de David Lynch
    Par Emilie Schneider — 19 juil. 2020 à 18:00
    FBwhatsapp facebook Tweet

    Arte diffuse ce soir "Mulholland Drive" de David Lynch. Saviez-vous que ce film avec Naomi Watts devait à l'origine être une série ?

    Deux ans après Une histoire vraieDavid Lynch signe Mulholland Drive, où l'on suit Rita, une jeune femme devenue amnésique suite à un accident de voiture sur la route de Mulholland Drive, à Hollywood. Elle fait la rencontre de Betty Elms, une actrice en devenir qui vient juste de débarquer à Los Angeles. Aidée par celle-ci, Rita tente de retrouver la mémoire ainsi que son identité.

    Quand Mulholland Drive devait être une série

    Porté par Naomi Watts (qui a vu sa carrière décoller grâce à ce film) et Laura Harring, Mulholland Drive a reçu le prix de la mise en scène à Cannes en 2001. Mais à l'origine, ce projet n'était pas destiné à devenir un long-métrage : il s'agissait du pilote d'une série télévisée tourné en 1999 qui devait être diffusé sur la chaîne ABC. D'une durée initiale de 1h59, ce pilote a été raccourci pour atteindre 1h30.

    Mais après visionnage, les responsables de la chaîne le rejettent. La série étant annulée, une sortie salles est alors envisagée, poussant Lynch à récupérer le montage initial et à tourner de nouvelles séquences, dont une véritable fin, car celle du pilote était ouverte afin de lancer la série. Ces scènes supplémentaires ont été tournées un an après, pour un budget de 7 millions de dollars, s'additionnant aux 8 millions du pilote.

    American Broadcasting Company (ABC)
    Audrey Horne (Sherilyn Fenn) dans "Twin Peaks".
    Un spin-off de Twin Peaks

    David Lynch et Mark Frost avaient déjà eu l'idée d'une série sur les pérégrinations d'une jeune femme à Hollywood, à l'instar du personnage de Naomi Watts dans Mulholland Drive, et ce à l'époque des premières saisons de Twin Peaks. Il s'agissait d'ailleurs d'un spin-off de cette dernière, centré sur Audrey Horne, interprétée par Sherilyn Fenn. Dans l'ouvrage Conversations With Mark Frost de David Bushman publié cette année, Frost confie : « J’habitais sur Mulholland Drive à l’époque et je trouvais que c’était un titre génial (pour la série). Notre idée était de créer un spin-off à partir du personnage d’Audrey et de la lâcher dans Hollywood, dans une série neo-noire. Nous en avions discuté et puis c’est tombé à l’eau. Six ans plus tard, j’ai eu vent que ce projet allait être un pilote proposé à ABC ».

    Ainsi, Mulholland Drive trouve ses racines lointaines dans ce spin-off avorté, dont l'intrigue et les personnages ont été modifiés pour ne plus avoir de rapport avec Twin Peaks.

    Mulholland Drive
    Mulholland Drive
    Sortie le 21 novembre 2001 | 2h 26min
    De David Lynch
    Avec Naomi Watts, Laura Harring, Justin Theroux, Ann Miller, Dan Hedaya
    Presse
    4,7
    Spectateurs
    3,9
    Streaming

    FBwhatsapp facebook Tweet
    Sur le même sujet
    • Aviez-vous remarqué ? Les petits détails cachés de Mulholland Drive
    • Under The Silver Lake, Mother!, Mulholland Drive... : ces films qu’on n’est pas sûrs d’avoir compris
    Commentaires
    • PSEUDO
      L'un des meilleurs films de tous les temps.Sa compréhension ou non alimante des débats encore aujourd'hui.
    • Melnibonéen
      Un chef-d’œuvre.
    • steven
      Note bien que j'ai dit un Rambo et non pas Rambo 1 qui touche au chef d'oeuvre selon moi (contrairement aux affreuses suites qui sont quant à elles comparables à un film décérébré à la Bay à mon humble avis).Mais surtout je ne parlais pas du fond mais de la forme. Le scénario de Rambo, même du 1, peut être profond mais reste simple sur la forme, contrairement à MD.
    • ServalReturns
      J'ai bien compris justement que tu mettais les deux dans le même panier (face à MD), alors que Rambo et Transformers, c'est le jour et la nuit, en termes de fond. Le second est un spectacle pyrotechnique décérébré et beauf alors que le premier est un film profondément anti-guerre, anti-spectaculaire et sensible. Choisir Rambo comme exemple de film au scénario bidon, c'est assez malhonnête.
    • chips493
      Chaque scène et détail ont un sens. Tout peut être expliqué. Si tu as des questions, je peux y répondre.
    • steven
      Fais pas genre tu n'as pas compris mon point... C'est juste deux exemples de films aux scénarii réputés simplistes que j'oppose à la complexité (note bien toutes les guillemets) de Mulholland Drive.
    • ServalReturns
      Je ne vois pas le rapport entre Rambo et Transformers, en ce qui me concerne.
    • -Nomade-
      ... On se demande ce que ce serait si tu étais fermé d'esprit, sérieux, ça laisse songeur...
    • steven
      Rien d'abstrait pourtant, il y a bien une histoire claire et assez simple au final mais le réal nous amène au milieu d'un rêve qui tourne au cauchemar parce que c'est justement le sujet du film. Après oui il nécessite un peu plus de concentration, de réflexion, d'analyse, voire de revisionnages qu'un Rambo ou un Transformers.La comparaison avec La graine et le mulet, là je vois vraiment pas le rapport...
    • Crazyvolcan
      Vu il y a quelques mois, je suis ouvert d esprit mais la je peux dire que ce film doit son succès qu'au snobisme des médias et le petit microcosme du cinéma comme le pathétique la graine et le mulet . Le début est claire puis petit à petit après le réal part dans un delire mystico songeur, l'histoire est complètement mis de côté et à la fin tu te dis y a rien à comprendre c est abstrait .
    • steven
      Le plus beau film de tous les temps ! Ce n'est pas mon avis mais un fait indéniable. Je n'accepterai aucune réponse me contredisant ^^
    • ouadou
      son dernier chef d'oeuvre... Quelle claque , quel rêve éveillé... Magique Lynch
    Voir les commentaires
    Back to Top