Mon AlloCiné
    Grosse fatigue
    note moyenne
    2,6
    1565 notes dont 96 critiques
    14% (13 critiques)
    33% (32 critiques)
    14% (13 critiques)
    25% (24 critiques)
    14% (13 critiques)
    1% (1 critique)
    Votre avis sur Grosse fatigue ?

    96 critiques spectateurs

    Chris46
    Chris46

    Suivre son activité 260 abonnés Lire ses 555 critiques

    4,0
    Publiée le 10 juillet 2014
    Grosse fatigue comédie très sympathique de michel blanc . C'est l'histoire de michel blanc qui est une vedette du grand écran depuis plusieurs années . Mais un jour sa célébrité vire au cauchemar ou il reçoit gifle et coup de poing a la place des demandes d'orthographe . En compagnie de l'actrice Carole bouquet il va tenter de comprendre ce qui lui arrive . Et il n'ai pas au bout de ses surprises quand il découvre qu'un sosie se fait passer pour lui en égratignant son image ... 10 ans après " marche a l'ombre " sa première réalisation michel blanc revient derrière la caméra avec " grosse fatigue " son second long métrage . Il réalise une comédie très sympathique avec un sujet assez originale ou il joue son propre rôle . Michel blanc parle de la célébrité qui peut vite devenir quelque chose de lourd a supporter et très vite virer au cauchemar , du rapport qu'on les gens avec la célébrité , des conséquences de la célébrité sur des personnes n'ayant rien demander comme les sosies de stars qui décide de profiter des avantages de cette célébrité . Un sujet interresant et bien exploiter dans le film qui va donner lieu a des situations cocasse . Michel blanc fait également une autocritique sympa sur sa carrière n'hésitant pas a parler de ses mauvais rôles , des rôles ou pubs qu'il a accepter pour l'argent . Michel blanc est excellent dans son propre rôle . En compagnie de Carole bouquet excellente également dans son propre rôle il va tenter de comprendre ce qui lui arrive . Sa vie va virer au cauchemar quand il va découvrir qu'un sosie qui se fait passer pour lui égratigne son image . Michel blanc est très bon également dans le rôle de Patrick son sosie qui est un loser sans scrupule qui essaie de profiter des avantages d'être michel blanc peu importe les conséquence que sa peu avoir . A noter la présence de Guest star savoureuses qui joue leurs propre rôle comme Philippe Noiret , Charlotte Gainsbourg , Dominique besneard , Josiane Balasko et même toute la troupe du splendid réunit lors d'une courte apparition sympathique . Une comédie assez jubilatoire avec son lot de scènes cocasse ( michel blanc qui s'en prend plein la tronche pour pas un rond , le braquage de la bijouterie , balasko violée , le gars qui retrouve l'usage de ses jambes au contact de Carole bouquet ... ) et de dialogue savoureux dont certaines répliques sont assez hilarantes ( vous croyez que hitler aurait réussit si il avait eu le physique de Fernandel ? ) . On passe un très bon moment .
    L'homme le plus classe du monde
    L'homme le plus classe du monde

    Suivre son activité 231 abonnés Lire ses 395 critiques

    4,0
    Publiée le 30 juin 2013
    Grosse fatigue est un comédie ma foi fort sympathique desservi par un casting prestigieux. Le sujet du film se prête très (trop ?) facilement aux situations comiques et aux quiproquos pour un résultat qui ressemble un peu à une pièce de théâtre de boulevard. Autrement dit, c'est pas la comédie la plus fine jamais tourné, mais on passe malgré tout un bon moment. Notamment grâce à des dialogues assez savoureux ("vous croyez qu’Hitler aurait réussi si il avait ressemblé à Fernandel ?".
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 791 abonnés Lire ses 5 023 critiques

    2,0
    Publiée le 7 octobre 2015
    Au moins, voilà un film qui a de la personnalité, original et ayant le mérite de poser pas mal de questions pertinentes, le tout porté par un ton souvent grinçant et parfois vraiment drôle. Dommage alors que Michel Blanc se repose trop régulièrement (notamment dans la seconde partie) sur son sujet, le scénario, s'il réserve donc de bons moments, n'atteignant jamais l'ampleur de la dimension tragi-comique qu'aurait pu être cette étrange histoire de sosies, à laquelle s'ajoute une sympathique critique du star-system. De plus, si Blanc joue de son image avec un certain talent, plusieurs répliques faisant mouche (notamment lors de sa « collaboration » avec Carole Bouquet ou face à son double), celui-ci a tendance à en rajouter, ne semblant jamais vraiment savoir où aller ou quand s'arrêter, certains caméos censés renforcer cette vision tombant un peu à plat. Heureusement, l'acteur-réalisateur ne cède pas à la facilité lors d'un dernier quart d'heure assez étonnant, auquel le grand spoiler: Philippe Noiret vient offrir sa formidable présence, laissant ainsi présager ce qu'aurait pu être le film avec plus de rigueur et de cohérence... Un peu raté donc, mais quand même bien tenté.
    cylon86
    cylon86

    Suivre son activité 482 abonnés Lire ses 2 991 critiques

    4,0
    Publiée le 1 mai 2014
    Rien ne va plus pour Michel Blanc : on l'insulte, on lui reproche d'avoir fait des choses dont il ne se souvient pas, Josiane Balasko l'accuse de viol... Alors qu'il commence à douter de sa santé mentale, Carole Bouquet l'aide à découvrir qu'il a un sosie qui profite de sa célébrité. Mise en abyme géniale, "Grosse Fatigue" signe le retour de Michel Blanc derrière la caméra dix ans après "Marche à l'ombre" et l'acteur nous livre ainsi une réflexion acide et irrésistible sur le statut de star, pas toujours facile à gérer. Écrit avec un sens de la dérision assez jouissif, le film réunit une pléiade de stars dans leur propre rôle (dont Philippe Noiret et Roman Polanski !) et pose un regard assez dur sur le cinéma et ses conséquences tout en étant tout de même empli de tendresse pour lui. A travers les angoisses de Michel Blanc, on obtient un film profondément original qui s'inquiète pour l'avenir du cinéma français ("il sent le sapin le cinéma français" dit Philippe Noiret dans le film) mais qui en même temps nous rassure par sa qualité d'écriture.
    Julien D
    Julien D

    Suivre son activité 364 abonnés Lire ses 3 097 critiques

    3,5
    Publiée le 16 septembre 2012
    Une explosion d'autodérision et une réflexion sur le statut de star sont les piliers de cette sympathique petite comédie. Le thème source à une superbe mise en abyme de la difficulté d'écrire un film, est lui aussi également évoqué au début du film. Michel Blanc, entouré d'un casting plus qu'impressionnant, réussi à jouer de sa propre image comme rarement avant lui en se créant un sosie profitant de son physique pour ne pas avoir que les « inconvénients de ressembler à un comédien qui accumule les rôles de cons ». Si, par moments, le film semble toutefois en perte de vitesse, sa conclusion est un très beau requiem au cinéma français.
    Incertitudes
    Incertitudes

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 701 critiques

    4,0
    Publiée le 8 novembre 2015
    Grosse fatigue est un OFNI. Comprenez par là un Objet Filmique Non Identifié. Je crois que c'était une comédie. Il y a Michel Blanc, la troupe du Splendid au grand complet qui vient faire un petit coucou. Mais non. On n'est pas chez Patrice Leconte. On est chez Michel Blanc. Réalisateur, scénariste et acteur de Grosse Fatigue. Michel Blanc, comédien de son état, se trouve un jour poursuivi par la police, et par Carole Bouquet accessoirement, pour avoir violé Josiane Balasko. Est-il en train de devenir fou ? Lui qui cherche désespérément à écrire un nouveau scénario parce que "Marche à l'ombre, ça fait déjà dix ans". Grosse fatigue montre les affres de la célébrité. La schizophrénie qu'engendre le métier de comédien. A force d'interpréter une multitude de personnages. Même si pour Michel Blanc, on l'a souvent cantonné dans les années 80 à un éternel rôle de squatteur-looseur, Tenue de soirée et Monsieur Hire auront changé la donne. Il y a aussi un vrai malaise qui s'instaure quant il parle de son physique. Il en a joué dans les Bronzés ou ces comédies de boulevard qu'il a tournées au début des années 80. Ce physique ingrat. Chauve, moustachu. Certes, ça faisait rigoler à l'époque mais j'ai toujours senti une vraie souffrance en lui à ce niveau-là et on le voit dans Grosse Fatigue et Mauvaise passe aussi il me semble. Blanc, dans les toutes dernières scènes, se livre également à un règlement de compte en bonne et due forme du cinéma français qu'il juge mort. C'est donc un curieux film où à un moment on ne sait plus bien qui est Michel Blanc et qui est le sosie. Si l'acteur n'est pas en train de devenir fou, qu'il vit un cauchemar et qu'il va finir par se réveiller. Mais aussi un film où son acteur/réalisateur jette un regard lucide sur le milieu du cinéma en général et sa propre carrière en particulier. Dommage qu'il soit aussi rare derrière la caméra car avec des comédies de cet acabit, le cinéma français ne pourrait que s'en porter mieux.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 110 abonnés Lire ses 1 803 critiques

    5,0
    Publiée le 16 janvier 2009
    Voyant le nombre de people ayant joué dans ce film, et la promotion dont il a bénéficié, on pouvait légitimement redouter le nanar. Il n'en est rien. Ce n'est pas un chef d'œuvre absolu, loin de là, mais il est très agréable à suivre. Certaines répliques sont des perles. Les situations comiques sont nombreuses. La réalisation est assez dynamique. Le scénario tient sur une ligne, mais il est sympa.
    jean-michelsalgon
    jean-michelsalgon

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 151 critiques

    1,0
    Publiée le 6 octobre 2010
    Grosse fatigue est une bonne comédie.Le scénario est original,prenant et bien construit.La mise en scène,d'un niveau correcte,est classique, certaines scènes contiennent une légère touche de fantastique.Le rythme est soutenue(aucun temps mort).Bon prestation de Michel Blanc,attachant,qui interprète avec dextérité et auto-dérision deux personnages:lui-même et son sosie.Bon interprétation de la charmante Carole Bouquet,qui utilise une palette d'émotions étendue.Les deux acteurs sont secondés par une flopée de guest-stars prestigieux(Polanski,Noiret,Balasko,Clavier...).Les dialogues sont hilarants,ironiques,teintés d'humour noir.Bon travail au niveau du cadrage avec de nombreux mouvements de caméra fluide(travelling verticaux).L'oeuvre possède aussi une belle photographie,de beaux paysages et quelques rebondissements.Michel Blanc réussit à glisser de nombreux thèmes:La célébrité,la dépression,le regard des autres,le double,le faux coupable et l'injustice.Grosse fatigue un donc un bon film drôle,divertissant,jubilatoire et méditatif(la fin du film et son constat pessimiste et vériste de l'évolution du cinéma français).
    highlander1
    highlander1

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 120 critiques

    1,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    La plus grande "surpise" du film , reste le casting , pour le reste , tout est a revoir !...
    Ricco92
    Ricco92

    Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 331 critiques

    4,5
    Publiée le 26 mars 2016
    Dix ans après Marche à l’ombre, Michel Blanc offre un second film en tant que réalisateur qui est toujours une comédie mais qui lui permet de se pencher vers un versant plus sombre. Sur une idée inspirée à Michel Blanc et Bertrand Blier par une mésaventure réellement arrivée à Gérard Jugnot, le cinéaste offre un film drôle et paranoïaque aux dialogues brillants et qui bénéficie du très efficace duo Michel Blanc-Carole Bouquet (actrice qui prouve au passage son talent pour la comédie). Au niveau du casting, on peut souligner la performance du comédien-réalisateur d’avoir réussi à réunir un nombre impressionnant de célébrités acceptant de jouer avec humour leurs propres rôles. Avec ce film très rythmé, Michel Blanc prouve que, malgré sa rareté (4 films en 30 ans), Michel Blanc est un excellent cinéaste qui vaut plus qu’un statut de « sous-Woody Allen franchouillard » (pour reprendre une réplique Carole Bouquet) et qui arrive à parler de ses angoisses en réussissant à nous faire rire. Un film intelligent et drôle à voir et à revoir.
    A.S
    A.S

    Suivre son activité 22 abonnés Lire ses 637 critiques

    4,0
    Publiée le 14 juillet 2009
    En réalisant Grosse Fatigue, Michel Blanc décroche sans encombre la palme du meilleur promoteur de toute la troupe du Splendid. Excepté Monsieur Batignole, Gérard Jugnot se sera essayé, tout comme Josiane Balasko, à la satire sociale, sans jamais décoller d'un discours pompeux qui étale bêtement ce qui serait les failles de notre société. La prétention n'est pas systématique, mais couramment de la partie. Chez Michel Blanc, l'humour se définit autrement. Le réalisateur ne donne pas l'impression de construire ses personnages comme le ferait une fiction ordinaire. Au contraire, ils sont dans le film ce qu'ils sont dans la réalité. Par exemple, Thierry Lhermitte joue le personnage de Thierry Lhermitte, et Michel Blanc incarne Michel Blanc. Comme un documentaire, le cinéaste renforce l'illusion de nous faire croire ce qui n'est pourtant qu'un récit inventé de toute pièce. L'immersion est immédiate, instantanée. Mais le coeur du sujet est une authentique pensée de la célébrité. En effet, Michel Blanc découvre qu'un sosie sabote sa réputation. Il y a celui qui vit dans la lumière, et celui qui n'est que l'ombre de la star qu'il représente. L'acteur se ridiculise dans de nombreuses situations, incarne deux rôles au même visage, que l'on discerne d'ailleurs très bien, comme s'il n'était qu'un seul homme à double personnalité. Réciproquement, ces deux portraits se refusent, se confrontent et cherchent à se détruire mutuellement. Comme dans une tragédie grecque, il y a un retournement de situation. Le sosie devient la star, et la star la sosie, et cela définitivement. Ainsi, tout ce qu'a connu la célébrité auparavant le sera aussi pour son remplaçant; c'est en quelque sorte le signe d'une fatalité. De fait, Michel Blanc compare la célébrité comme un moment éphémère, rarement sincère et profondément équivoque. Il est peu commun qu'un artiste puisse avoir une liberté de ton aussi audacieuse que celle-ci. C'est un mélange précieux d'intelligence et de divertissement.
    RASTA K
    RASTA K

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 192 critiques

    4,0
    Publiée le 29 septembre 2006
    Un film tout bon comme on dit en belgique. Cette comédie a l'humour tranquille, marque ici une des meilleures réalisations de M.Blanc. Sur un rythme plutot calme et plat, il parvient a tenir le spectateur attentif notamment grace a sa présence dans quasiment toutes les scenes. La vrai bonne surprise pour un qui ne l'a jamais vu, serait qu'il ne sache pas l'histoire de ce film
    Mateolerital
    Mateolerital

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 35 critiques

    4,0
    Publiée le 29 août 2008
    Sympa : la mise en abyme de la vie de comédien est une bonne idée et le moins que l'on puisse dire c'est que le duo carole bouquet / michel blanc , inattendu fonctionne bien .L'intervention de Philippe Noiret est tout aussi pertinente .On rit certes mais malgré tout se cache derriere le paravent de la comédie un aperçu significatif de la vie d'acteur .Un souci d'authenticité qui se retrouve d'ailleurs par le fait que les comédiens conservent leurs identités . clin doeil egalement a la troupe du splendid qu'on retrouve avec plaisir .
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    2,5
    Publiée le 1 juin 2014
    On retrouve facilement le sens de la facétie et de la repartie de Michel Blanc dans cette réalisation de 1994,sonnant comme une mise en perspective de son propre rôle de personnalité publique. "Grosse fatigue",comme son titre le laisse deviner,c'est un acteur qui devient paranoïaque et dépressif,qui cherche à comprendre son image. Son duo avec Carole Bouquet est bien envoyé et on se régale de tous les caméos de luxe. Mais la seconde partie traine beaucoup trop la patte après un début explosif.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    2,5
    Publiée le 14 septembre 2014
    Vu il y a longtemps mais cela a laissé un bon souvenir. Pourquoi cette note alors ? Pour l'histoire, le synopsis, déroutant, innovant, pas la plus génial mais bien exploité au final, trop même, et une fin inattendue. En effet, pas mal de bonnes choses donc, les acteurs jouent bien, l'histoire est bonne, la trame change, la mise en scène ne nous perd pas, les dialogues sont bien gérés, rien de spécial à signaler pour les décors ou la musique... Oui mais cela va trop loin, la fin me dérange franchement. spoiler: On ne va pas aller dans "les méchants ont gagné génial ça change" mais c'est un peu l'idée, sans finir dans le "où est le mérite ?" et pourquoi le sosie ne se fait pas démasquer quand on parle du passé ? N'empêche que ça casse un peu et du coup ça finit en eau de boudin en quelque sortes. Mais avant cela on a aussi un film français typique, avec ce que ça comporte de longueurs, de rythme lent, d'absence d'ambiance, d'histoire qui n'avance pas, et de comédie qui ne fait pas rire. Certes on peut se raccrocher à de bonnes prestations d'acteurs, à cette fin originale, à l'auto critique des "stars" françaises et du cinéma, à de bons dialogues entre autres mais ça ne suffit pas. Par contre je conseille de le voir au moins une fois, le thème étant trop rarement abordé, et ici c'est bien fait, ce serait dommage de s'en priver.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top