Notez des films
Mon AlloCiné
    The Crow
    note moyenne
    3,7
    8135 notes dont 392 critiques
    répartition des 392 critiques par note
    164 critiques
    130 critiques
    55 critiques
    23 critiques
    12 critiques
    8 critiques
    Votre avis sur The Crow ?

    392 critiques spectateurs

    Roub E.
    Roub E.

    Suivre son activité 162 abonnés Lire ses 3 382 critiques

    3,5
    Publiée le 6 juillet 2015
    Connu pour être le film sur lequel est mort Brandon Lee son acteur principal dans un accident plus que douteux, The Crow est un film qui mérite largement le détour. Si la trame sur la vengeance est assez classique, encore que l on peut noter le sadisme avec lequel le personnage d Éric Draven exécute cette dernière, c est surtout l ambiance du film qui est intéressante. The Crow est un film gothique, teinté de hard rock (mauvais en revanche) et très marqué années 90. J ai bien aimé les décors très sombres, sales de cette ville en décrépitude, des décors qui font très bande dessinée. Assez désespéré et sombre The Crow est un film de super héros ou la morale est toute relative ce qui le fait sortir du lot.
    Ghibliste
    Ghibliste

    Suivre son activité 36 abonnés Lire ses 577 critiques

    3,5
    Publiée le 25 juin 2015
    "The Crow" est un "revenge movie" aussi culte qu'étrange d'Alex Proyas que j'avais adoré à l'époque. Aujourd'hui je suis plus partagé, la bande originale est toujours aussi mythique (elle a secoué toute mon adolescence) et les différents morceaux m'ont presque tous filé la chair de poule, tels la madeleine de Proust. Le problème c'est que ceux-ci s'enchaînent à tel point que je me suis demandé si ce n'était pas plus un clip de la compil qu'un film, mais passons... L'univers nocturne possède un certain charme, une certaine poésie ; le rythme est excellent, mais la réalisation fait souvent défaut : certaines scènes d'action sont limites, comme la direction d'acteurs : je n'ai pas été convaincu plus que ça par Brandon Lee (RIP), certes charismatique, mais qui a quand même tendance à surjouer - quant aux méchants... Les dialogues sont tantôt amusants, tantôt niais. Ceci dit, si "The Crow" est un long-métrage bourré de défauts, il est également bourré de qualités, et fascine autant qu'il captive. The B.O.
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 218 abonnés Lire ses 2 778 critiques

    2,0
    Publiée le 27 mai 2015
    Culte pour toute une génération ne signifie pas film indispensable pour autant ! On trouvera dans "The crow" davantage de négatif que de positif... Effectivement, au-delà de certains plans aériens réussis, des dialogues très moyens et des scènes nanardesques auront la fâcheuse tendance de tirer le film vers le bas. C’est surtout le destin tragique qui toucha Brandon Lee lors du tournage, qui rendra ce film "culte". Bien que son père, Bruce Lee, avait joué cette situation dans le film "Le jeu de la mort", il était impensable d'imaginer une telle mort concernant son fils, touché par une balle sensée être à blanc.
    CDRIX C.
    CDRIX C.

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 240 critiques

    5,0
    Publiée le 29 mai 2015
    Inspiré, presque spirituel. Un film encore hantée par Brandon Lee. Un film à la fois sombre et merveilleux, triste et plein d'espoir.
    paddawane01
    paddawane01

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 56 critiques

    4,5
    Publiée le 5 mars 2015
    The Crow c'est a la fois triste , mélancolique et excitant ! Une superbe approche sur ce qu'est la mort , c'est une magnifique manière de représenter comment est-ce qu'un esprits puisse hanté ses assassin , la douleur et l'amour de cet homme arracher a la vie fait vibrer notre coter sensible et la noirceur de son âme donne la réplique a un curieux corbeau qui est le centre de toute une histoire fascinante et légendaire ! On ressent vraiment bien cette ambiance sombre par cette pluie et ses ruelles en pleine nuit , de la terreur ? Non , je ne dirais pas ceci . C'est belle et bien l'épreuve , la souffrance d'un être sortis tout droit de l'enfer qui revient reprendre ses droit et y faire son deuil . L'éclaircit vient après la pluie ! Cette phrase est tout simplement magnifique , elle résume se film en quelques notes et cette petite fille attachante et adorable que joue Rochelle Davis nous fait balisé par sa gentillesse , une véritable petite orpheline ( métaphore ) qui aire dans les rue donnant en quelque sorte l'amour qu'elle n'a pas au gens méritant ! Brandon Lee et Ernie Hudson crée un duo éprouvant et remarquable , nous sommes bien sur dans un univers fantastique ce qui enrichis se jeu émotif amicale entre ces deux personnage . Brandon Lee qui aura bien malheureusement donner ici sa dernière prestation , nous laisse sur un ton sombre et mélancolique comme le voulais son personnage , je l'es trouver extraordinaire dans se rôle il le jouais comme si il le vivais ! Du coter de la réalisation , Alex Proyas jongle avec les jeu de lumière et dénombrable position de caméra incroyable qui donne de la vigueur et une sensation de réalité a ses scène , notamment cette manière de voir a travers les yeux du corbeau qui était super et ces scène de pré-crimes qui mettais les une après les autre de plus en plus en halène avec le finale foudroyant devenue culte ! Il a remplacer la peur par une sensation étrange que je ne saurais expliquer , peux être de l'excitation façonner par un plaisir noir ... fin , une sensation assez étrange !! La bande originale reste discrète et ne s'impose pas énormément , peux être volontairement mais c'est dommage d'avoir exclu ce si bonne outils dans la contribution a la réussite de ce film , mais c'est aussi la preuve que même sens ça nous prenons un réelle plaisir . Un film noir mais pas effrayant , les cadrage très bien placer nous font adorer le jeu excellentissime de nos acteur , franchement il n'y a rien n'a dire , c'est une véritable réussite !!
    chris R.
    chris R.

    Suivre son activité Lire ses 12 critiques

    5,0
    Publiée le 19 décembre 2014
    Même si le film a vieilli, son esthétique demeure intéressante. Film d'amour et d'action porté par B. Lee, The Crow est un chef d'oeuvre.
    cocolapinfr
    cocolapinfr

    Suivre son activité 25 abonnés Lire ses 631 critiques

    2,0
    Publiée le 20 novembre 2014
    On retrouve vaguement l'ambiance sombre d'Alex Proyas qui nous a dervi son chef d'oeuvre "Dark City". Dans the crow, mis a part l'ambiance très réussie, le scénario reste très niais, le gentil revient a la vie pour se venger des méchants, un peu trop simple, certainement du au deces de l'acteur principal (Brandon Lee) durant le tournage.
    Shawn777
    Shawn777

    Suivre son activité 91 abonnés Lire ses 1 956 critiques

    4,0
    Publiée le 30 octobre 2014
    The Crow est vraiment un très beau film sur un homme qui veut obtenir sa vengeance envers sa fiancée et lui même. Le scénario est excellent, les acteurs, et surtout Brandon Lee à qui d'ailleurs ce film lui a été fatal, jouent à la perfection et les costumes sont superbe eux aussi. On ajoute à tous ça une très belle musique avec une très belle fin on obtient un film à très haut niveau. En résumé, The Crow est un superbe film à savourer plus d'une fois.
    Maxime F
    Maxime F

    Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 583 critiques

    3,5
    Publiée le 22 septembre 2014
    Ce film est étrange dans le sens où sa narration et son scénario est relativement simpliste (histoire de vengeance avec un peu de surréalisme) mais il est tout de même très efficace. Son atmosphère en particulier, très proche de Sin City, est parfaite et concorde avec l'histoire et l'interprétation du héros est tout à fait crédible. En revanche les méchants sont caricaturaux au possible. A voir au moins une fois.
    Game-Of-Television
    Game-Of-Television

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 164 critiques

    4,0
    Publiée le 21 septembre 2014
    Un héros, du trash, de la romance, du cœur, une âme, de la justice ... Quel beau film, émouvant et agréable à suivre. Le personnage et l'ambiance sont mythiques dans l'histoire des films ''héroïques'', superbe bande originale de même. Un grand film, à prendre au degré ou il a été conçu, repose en paix Brandon Lee. Un des grands films cultes de l'histoire des comics adaptés au cinéma, gothique et sombre mais tellement attachant dans son fond, Rock on !! ..
    Mhaggot
    Mhaggot

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 7 critiques

    5,0
    Publiée le 3 septembre 2014
    Film culte, sublime, magnifique, ambiance parfaite ainsi que la bande son, les décors sont gothiques et tellement glauques. Et Brandon Lee tellement dans le personnage, le seul le vrai "The Crow" R.I.P a lui et merci pour ce chef d’œuvre!!!
    NusaDua
    NusaDua

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 1 551 critiques

    4,0
    Publiée le 11 septembre 2014
    Dans une ville noyée sous la pluie et plongée dans les ténèbres, et un homme sort de sa tombe pour venger son assassinat et celui de sa compagne par un gang local. Film d'inspiration gothique par excellence, à la photographie extrêmement sombre et au montage stylisé, The Crow bénéficie d'une personnalité unique quelque part entre "Le Jour de la Bête" et "Sin City", que sa genèse (décès de l'acteur principal sur le tournage) rend d'autant plus fascinant. Si le déroulement de l'intrigue reste classique, l'ensemble est remarquablement chaotique et non-calibré : la création d'Alex Proyas fait partie de celles qui peuvent prétendre au statut d'oeuvre culte.
    Flavien D.
    Flavien D.

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 21 critiques

    4,5
    Publiée le 3 septembre 2014
    Le premier film d'Alex Proyas, connu en grande partie à cause de la mort de Brandon Lee, le meilleur acteur du film selon moi, pendant le tournage. C'est un film assez "métal" malgré lui, car plongé dans une ambiance sombre et gothique. J'avoue cependant n'avoir jamais lu les comics américains (je ne savais pas que c'était basé d'un comic avant de voir le film), mais c'est pas grave. Regardez ce film à souhait !
    Sebi Spilbeurg
    Sebi Spilbeurg

    Suivre son activité 54 abonnés Lire ses 1 005 critiques

    3,5
    Publiée le 24 juin 2014
    Aujourd’hui, quand nous parlons d’un film adapté d’un comic book, les mœurs nous font obligatoirement penser aux super-héros. Notamment ceux issus des écuries Marvel (Spider-Man, X-Men, Avengers…) et DC Comics (Superman, Batman, Green Lantern...). Pourtant, le genre du roman graphique ne touche pas que ce domaine culturel. Par exemple, nous avons Sin City et 300 (polar et péplum). Ainsi que The Crow, un vengeur revenu d’entre les morts créé par James O’Barr (celui-ci ayant eu l’idée du personnage après avoir perdu sa fiancée à la suite d’un accrochage avec un chauffard ivre). Une BD, à la base pour évacuer sa colère, qui fut un succès au point d’attirer Hollywood. Et surtout un réalisateur, Alex Proyas (Dark City, I, Robot et Prédictions), qui en fera son premier long-métrage ! Eric Draven (Brandon Lee), jeune guitariste de rock, et sa fiancée sont assassinés la veille de leur mariage par le parrain qui terrorise Detroit, un certain Top Dollar (Michael Wincott). Un an plus tard, Eric est ramené à la vie après qu’un mystérieux corbeau ait atterri sur sa tombe. Comme protégé par l’étrange volatile, l’ancien rockeur se lance dans une quête vengeresse, afin d’éliminer tous les responsables du viol et du meurtre de son aimée, et de pouvoir enfin reposer en paix. Les aventures d’un vengeur revenu d’outre-tombe, voilà quelque chose qui peut surprendre ! D’autant plus qu’Hollywood, bien qu’ayant pris des risques dans les années 80-90 à produire des films auxquels personnes ne croyaient et qui, finalement, sont devenus les succès que tout le monde connait (Star Wars, Retour vers le Futur, Indiana Jones…), est habitué aux bons sentiments et la gaieté. Ici, nous nous retrouvons avec un récit d’une noirceur extrême et un chouïa immoral (mettant sur un piédestal la justice personnelle), insistant sur le fait que nous vivons dans un monde cruel. The Crow a donc le mérite de sortir des sentiers battus, bien que niveau scénario, nous avons connus mieux : ici, les personnages ne sont pas vraiment travaillés (surtout les secondaires), le script ne va pas plus loin que cette histoire de vengeance (alors que le thème de la résurrection avait de quoi enrichir l’ensemble)… Bref, nous suivons simplement la quête de notre héros, ni plus ni moins ! Et ce dès les premières secondes du film, ce dernier démarrant par la scène du crime (concernant notre couple) pour enchaîner directement sur la renaissance d’Eric. Mais malgré son scénario qui ne fait que reprendre bêtement celle du roman graphique d’origine, le film prend une tout autre tournure quand on connait sa triste anecdote. Celle qui relate l’incident vécu par l’équipe de tournage : la mort de son acteur principal, Brandon Lee (fils de Bruce Lee), pendant une scène (utilisation d’une arme à feu qui devait normalement être chargée à blanc). Une fois ça en tête, The Crow se voit différent. Nous obligeant à faire le lien entre le destin du comédien et celui de son personnage. Renforçant l’attachement que nous éprouvons envers celui-ci et sa quête. Et rappelant qu’avec le réalisateur, le comédien s’est battu corps et âme pour que l’adaptation soit aussi fidèle que possible à l’œuvre d’origine, alors qu’Hollywood voulait en faire autre chose (un moment, il était question d’une comédie musicale). En plus, voir Brandon se délecter à incarner son rôle (notamment quand il prend la pose et se permet une certaine gestuelle lors des séquences de règlements de comptes) aux côtés de comédiens qui font bien leur boulot, nous ne pouvons qu’apprécier son engouement pour que ce projet prenne vie. Surtout que The Crow se présente à nous comme une belle claque visuelle ! Alors que commencent à pulluler sur nos écrans des adaptations qui abusent du numérique pour exprimer un aspect « bande-dessinée (Sin City, 300, Watchmen, The Spirit) avec des budgets plus conséquents (dépassant sans mal les 50 millions de dollars, certains atteignant même la barre des 100 millions), le film d’Alex Proyas leur accorde un joli pied de nez ! Sorti tout droit de 1994 et avec un coût de seulement 15 millions de dollars, le long-métrage affiche un visuel qui sonnent moins faux. Proposant un savoureux mélange entre décors de studio et effets spéciaux faits mains (principalement des maquettes) pour mettre sur pied un univers ténébreux envoûtant grâce à l’ambiance musicale (balançant entre des musiques de rédemption signées par Graeme Revell et toute une playlist de titres rock, afin d’accompagner notre héros). Ajoutez un cela des jeux de lumière somptueux pour mettre en valeur un côté religieux (la pluie y est également pour quelque chose) et vous obtenez un film impressionnant pour la rétine et qui sait transmettre des émotions malgré un script qui s’annonçait vide sur le papier. Le parfait exemple pour dire qu’un film peut être une BD à part entière, si l’ambiance du produit d’origine est retranscrite de la sorte. Un long-métrage qui n’a pas volé son statut de film culte ! Lançant la carrière d’un cinéaste de génie et pouvant prétendre au titre d’une des meilleures adaptations de comic book que le cinéma connaisse. Un succès amplement mérité qui a donné naissance à plusieurs suites (un remake/reboot serait même d’actualité) et une série télévisée, qui n’ont pas eu le même écho. Il faut dire que sans Alex Proyas et Brandon Lee, The Crow n’est rien !
    françois m.
    françois m.

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 42 critiques

    5,0
    Publiée le 19 juin 2014
    Cela fait 20 ans que ce film est sortis et 21 ans que Brandon Lee est mort... Ce film reçut le statut de film culte mais aussi de maudit en raison du décès de l’acteur principal durant le tournage. Ce film est pour moi un chef d’œuvre. J’ai adoré ce film surtout pour son univers gothique bien sombre et violent, accompagné d’une bande son géniale et totalement en accord avec le film. L’histoire : La veille de leur mariage Eric Draven et Shelly Webster sont sauvagement assassinés. Un an plus tard, un corbeau ramène Eric à la vie au cœur d'une ville plongée dans les ténèbres. Eric va se laisser conduire là où sa vengeance l'appelle. Pour que justice soit faite. Pour l'amour de Shelly. Brandon Lee interprète parfaitement le rôle d'Eric transformé en vengeur impitoyable. Il arrive à inspirer crainte, sympathie et pitié à travers son personnage. On pourrait penser que le personnage d'Eric parte trop loin dans sa vengeance ultra violente mais elle est apaisée par sa relation touchante avec Sarah et son pote flic. Le fait que Eric puisse voir ce que ses ennemis ont fait subir à sa femme permet en quelque sorte la justification de leur mort, pour ma part je trouve cela très original. Le scénario est relativement simple mais très bien écrit pour un film d'une heure et 42min. Le rythme du film est très bon, alternant temps morts qui permettent de mieux connaitre la motivation des personnages et l'univers qui nous entoure à travers ce film : Dark, glauque, gothique et rock/metal. Les scènes d'actions sont très bien amenées et chorégraphiées (surtout l'avant dernière qui est totalement dingue) pour l'époque et encore aujourd'hui. The Crow est un film culte avec une ambiance unique en son genre. Ce film est drame,action,violence,tristesse et poésie...
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top