Mon AlloCiné
Le Hussard sur le toit
note moyenne
3,0
1446 notes dont 81 critiques
23% (19 critiques)
35% (28 critiques)
22% (18 critiques)
17% (14 critiques)
2% (2 critiques)
0% (0 critique)
Votre avis sur Le Hussard sur le toit ?

81 critiques spectateurs

Jitka R

Suivre son activité Lire sa critique

2,5
Publiée le 04/01/2019
Les images de la Provence sont magnifiques mais les deux acteurs principaux ne m'ont pas convaincu dans leurs rôles. Olivier Martinez débite son texte à voix basse comme s'il disait la messe et garde toujours ma même expression. Il ne fait que courir dans ce film. Quant à Juliette Binoche, elle parle trop vite, articule à peine.
soniadidierkmurgia

Suivre son activité 180 abonnés Lire ses 3 096 critiques

2,5
Publiée le 29/12/2018
Jean-Paul Rappeneau constitue un cas à part dans le cinéma français. Ancien scénariste pour Louis Malle ou Philippe de Broca, il accède à la réalisation en 1966 avec "La vie de château" qui révèle immédiatement un sens du rythme qu'il puise dans son expérience avec Philippe De Broca pour lequel il vient d'écrire le scénario endiablé de "L'homme de Rio" (1964). "Les mariés de l'an II" avec Jean-Paul Belmondo cinq ans plus tard démontre son aptitude à diriger un film épique en costumes. Alors que le succès critique et commercial est au rendez-vous, le jeune réalisateur semble vouloir prendre son temps entre chaque film. Jusqu'à "Cyrano de Bergerac" qui constitue l'acmé de son œuvre, il lui faudra 24 ans pour réaliser cinq films. Cette rareté constitue la marque de fabrique de Jean-Paul Rappeneau qui sans doute en raison de cette parcimonie, semble faire mouche à chaque fois qu'il passe derrière la caméra. Quand il met en chantier "Un hussard sur le toit" inspiré du roman le plus célèbre de Jean Giono, le petit monde du cinéma français est donc forcément en attente d'un nouveau chef d'œuvre. Le projet est depuis longtemps en sommeil dans l'esprit de Rappeneau et l'univers décrit par Giono semble devoir ne pas poser de problème à être retranscrit compte tenu de la filmographie passée du réalisateur. Atout supplémentaire, Jean-Claude Carrière déjà présent sur "Cyrano" est de nouveau à l'écriture avec en sus l'apport de Nina Companéez. En un mot s'il existe un metteur en scène capable de donner vie à cette épopée tourmentée mais aussi tout en retenue imaginée par Giono, c'est bien de Rappeneau dont il s'agit. La déception sera à la hauteur des attentes folles suscitées par le projet. Le film ne sera certes pas un bide fulgurant au box office, équilibrant presque son budget très conséquent (presque le double de celui de "Cyrano") pour la production nationale mais il donne un sérieux coup d'arrêt à la carrière de Rappeneau qui ne réalisera plus que deux films passés inaperçus. De quoi exactement souffre donc le film ? L'esthétique est irréprochable grâce à la photographie de Thierry Arbogast et elle permet à Rappeneau de particulièrement réussir les scènes décrivant la folie qui s'empare des populations villageoises terrorisées par la propagation de l'épidémie de choléra qui ravagea la France en 1832. Juliette Binoche qui vient d'éclore après ses films avec son ex-compagnon Léo Carax et la trilogie des couleurs de Krysztof Kieslowski est à la hauteur de sa réputation. Le mal est à rechercher ailleurs . Sans aucun doute dans l'erreur originelle d'avoir confié le rôle principal du colonel Angelo Pardi à Olivier Martinez, un acteur novice dont le physique très avenant avait peut-être fait croire aux producteurs qu'ils tenaient là le nouveau Gérard Philipe ou le nouvel Alain Delon. Le jeune éphèbe à beau faire son possible, rien ne se passe entre lui et la caméra. De la gestuelle à la diction tout sonne désespérément faux. Le spectateur en est donc réduit à admirer les magnifiques paysages et tableaux vivants (Friedrich,Vermeer,...) que lui propose Rappeneau. Juliette Binoche qui arrive bien tard donne un peu de nerf au récit mais elle ne parvient pas à allumer la flamme chez le jeune Martinez dont Rappeneau limite désormais les gros plans pour masquer le manque criant de présence. Quelques apparitions de Jean Yanne, Gérard Depardieu, François Cluzet ou Daniel Russo contribuent à faire diversion mais rien n'y fait, "Le hussard sur le toit" souffre en son maillon central et il s'enfonce assez tristement dans la platitude. Reste une question. Rappeneau a t-il eu le dernier mot concernant le casting ? La réponse influe forcément sur la responsabilité du réalisateur dans ce qu'il faut bien appeler un échec.
Hotinhere

Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 1 527 critiques

3,0
Publiée le 18/12/2018
Une adaptation luxueuse de l’œuvre de Giono aux décors sublimes d’une Provence rongée par le choléra. Un film certes visuellement canon, servi par un gros casting, mais qui manque cruellement d’émotions, avec un Olivier Martinez qui fait pâle figure au côté de Juliette Binoche.
rocky6

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 596 critiques

4,5
Publiée le 17/12/2018
Jean-Paul Rappeneau nous livre une flamboyante adaptation du roman de Giono. Cette grande fresque romanesque, filmée dans les magnifiques décors de la Provence, bénéficie en outre d'un casting de premier choix. Outre Olivier Martinez, qui incarne à merveille ce fougueux hussard, et Juliette Binoche toujours aussi lumineuse en bourgeoise qui ne se reconnait pas dans son monde, le réalisateur peut s'appuyer sur de grands comédiens pour des seconds rôles (François Cluzet, Gérard Depardieu, Pierre Arditi, Jean Yanne et j'en passe). Une oeuvre de très grande qualité qui doit aussi beaucoup au soin apporté aux costumes et décors d'époque ainsi qu'à l'image superbe. L'ensemble est assez rythmé avec des scènes d'action très bien emballées. Un grand film d'époque qui n'a pris une ride.
paliotta

Suivre son activité Lire ses 12 critiques

4,0
Publiée le 16/12/2018
Même si ce n'est pas très gai tous ces gens,ces enfants qui meurent tout le temps du choléra, le film est d'une beauté incroyable,soigné jusque dans le moindre détail. Merci Monsieur Rappeneau. Les deux personnages aux personnalités belles et nobles dans leurs attitudes,leurs réflexions et leurs sentiments, traversent la Provence avec fougue, élégance et détermination. Magnifique.
weihnachtsmann

Suivre son activité 59 abonnés Lire ses 2 804 critiques

3,0
Publiée le 13/12/2018
Il y a une espèce de précipitation dans le film. C’est honnêtement plus désagréable que foisonnant. Cela ne paraît pas virevoltant mais confus et comme une accumulation de scènes sans respiration. Cela malheureusement dure trop longtemps et j’irai même jusqu’à dire que j’aurais adoré voir Auteuil dans le rôle du hussard. Cela n’a vraiment pas le panache d’un Cyrano même si l’on retient quand même une adaptation luxueuse et des décors fastueux mais tout cela au service d’un film un peu long et qui peine à nous émouvoir en quoi que ce soit.
HamsterPsycho

Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 819 critiques

3,0
Publiée le 11/12/2018
Une époque peu évoquée en littérature et au cinéma; l'intérêt historique est bien là, pour ce qui est de l'interprétation, Juliette Binoche crève l'écran. Par contre pas très fan d'Olivier Martinez qui interprète plus un grand ado qu'autre chose.
jochem

Suivre son activité Lire ses 9 critiques

4,0
Publiée le 10/12/2018
Magnifique ! tout est parfait: mise en scène, direction d'acteurs, photographie, acteurs (les 2 héros et les personnages secondaires comme celui interprété par Jean Yanne). Je n'avais pas ressenti cette émotion depuis Barry Lyndon.
Pascal

Suivre son activité 1 abonné Lire ses 42 critiques

2,5
Publiée le 18/11/2018
beaucoup moins réussi que Cyrano de Bergerac. Les scènes de foule et la photo est belle, mais olivier Martinez n'est pas Gérard Philippe ni Jean-Paul Belmondo( très loin de là) c'est peut-être le gros point faible du film. J Binoche est inspirée, ce qui n'est pas toujours le cas et bien dirigée. Un film grand public pas trop mal huilé. Toutefois, n'attendez pas de miracle.
Cinéphiles 44

Suivre son activité 129 abonnés Lire ses 2 451 critiques

2,5
Publiée le 09/11/2018
Il fût à l’époque le film le plus cher du cinéma français avec ses 26 millions d’euros de budget. Sorti en 1995 après « Cyrano de Bergerac », Jean-Paul Rappeneau confirme sa passion pour la littérature française. « Le Hussard sur le toit » nous plonge dans la Provence décimée par le choléra en 1832. Dans une mise en scène criarde, le hussard italien Angelo prend toutefois le temps de soigner les innocentes victimes et d’aimer en silence la jeune Pauline. Ce film de capes et d’épées rentrent dans les cases de la superproduction française, mais reste toujours où on l’attend. C’est alors sans surprise que Rappeneau évite toute spontanéité préférant rallonger ses séquences de beaux paysages. Il y avait pourtant matière à accentuer l’effet de paranoïa chez les citoyens qui craignent la maladie. Peut-être considéré comme un grand film, « Le Hussard sur le toit » est surtout sans saveur. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
videoman29

Suivre son activité 58 abonnés Lire ses 1 201 critiques

4,0
Publiée le 18/05/2018
« Le hussard sur le toit » est un magnifique film d'aventure qui s'inscrit haut la main dans la grande tradition du film historique à la Française. Dès les premières images, on est happé au cœur des années 1800, alors que notre beau pays est ravagé par une redoutable épidémie de choléra. Au milieu du chaos ambiant, un jeune officier italien (expatrié) rencontre accidentellement une jeune comtesse qui tente de fuir les foyers infectieux pour regagner son château Alpin. Les aventures qu'ils vont traverser ensemble, toutes plus tumultueuses les unes que les autres, vont beaucoup les rapprocher, voir plus si affinité... Grâce à une réalisation tirée au cordeau, Jean-Paul Rappeneau parvient sans peine à nous emmener dans l'univers dramatique de ce grand classique de la littérature hexagonale, signée Jean Giono. On prend d'ailleurs immédiatement fait et cause pour nos deux héros et on tremble en permanence à l'idée qu'ils puissent être contaminés par cette horrible maladie. L'action et le suspense sont parfaitement maîtrisés mais laissent aussi une grande place à l'histoire d'amour qui s'installe peu à peu. Il faut dire que les deux acteurs (Juliette Binoche et Olivier Martinez) forment un splendide couple, particulièrement charismatique, et on ne peut qu'applaudir à la qualité de leur prestation. Je n'ai pas lu l’œuvre d'origine mais je ne doute pas un instant que M. Giono aurait apprécié le sérieux de cette adaptation.
Le blat 0

Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 84 critiques

5,0
Publiée le 13/12/2017
Quelle fresque magnifique! Quelle épopée romantique sous le riant soleil de Provence! Quelle magnifique reconstitution historique! On est transporté par la rencontre et l'apprivoisement progressif l'un de l'autre de chacun des héros.Il faut vraiment être un lecteur de Télérama pour ne pas aimer
raphaelK

Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 395 critiques

4,5
Publiée le 11/11/2017
D’une beauté flagrante (tourné à la lumière naturelle dans une soixantaine de lieux différents en Provence et escorté par un millier de figurants et une belle brochette d’acteurs : Juliette Binoche, Olivier Martinez, François Cluzet, etc). C’est tout cela qui fait que cette unique adaptation est réussie, car l’histoire et la mise en scène nous maintiennent en haleine (la poursuite sur les toits !!), les décors, les innombrables paysages de Provence, les reconstitutions nous plongeant dans les années 1830 de la vieille France où le choléra décimait les campagnes. Une œuvre inoubliable comme seul Jean-Paul Rappeneau et une poignée d’autres réalisateurs savent le faire.
Roub E.

Suivre son activité 64 abonnés Lire ses 2 902 critiques

2,5
Publiée le 13/09/2016
Non pas que je le trouve mauvais mais je ne vois pas grand chose à en dire. Un film que j'ai regardé sans enthousiasme ni déplaisir. Côté technique, les décors du Sud de la France et les costumes sont plaisants à regarder. L'interprétation est de qualité Juliette Binoche en tête. D'un point de vue scénaristique j'aurais aimé que le film aille plus loin dans la folie et la paranoïa commune qui prend la population qui voit le choléra tout autour d'elle et qui cherche les empoisonneurs. Une seule scène du film s'attarde là dessus et pourtant c'est ce qui lui aurait permis de sortir du classicisme et de montrer une version moderne de l'œuvre.
cocolapinfr

Suivre son activité 19 abonnés Lire ses 631 critiques

3,0
Publiée le 19/12/2015
Un bon film voire un excellent film français, des acteurs de qualité et une reconstitution correct entre l'Italie et la France subissant les ravages du choléra, malgré un certain manque au niveau de la mise en scène qui peine à nous faire voyager dans cette époque impitoyable. On reste a des années lumières de "Barry Lyndon" que je vous ordonne de voir si ça n'est pas déjà fait.
Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Back to Top