Mon AlloCiné
    Les Yeux bandés
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "Les Yeux bandés" et de son tournage !

    Note d'intention du réalisateur

    Avec Les Yeux bandés, Thomas Lilti souhaitait imaginer la réaction d'un homme qui apprend que son frère est un meurtrier et soulever quelques interrogations. Suis-je responsable de ce qu'est devenu mon frère ? Pourquoi m'en suis-je sorti et lui non ? Ai-je une dette vis-à-vis de lui ? Toutes ces questions que se pose Théo sont au centre du film.

    Guy George est dans les parages...

    Tout est parti d'un événement qui est arrivé indirectement au réalisateur Thomas Lilti. Un ami à lui s'était en effet rendu compte, par la presse, qu'un type qu'il côtoyait régulièrement venait de se faire arrêter pour meurtre. Il se trouvait que ce type était le tueur en série Guy George, impliqué dans l'assassinat de sept femmes dans les années 90 et connu sous l'appellation du "tueur de l'Est parisien". Le cinéaste a alors suivi cet ami dans ses doutes, ses angoisses, son refus de croire à ce qui arrivait. Tout cela a fortement nourri l'écriture. D'où l'idée de s'attacher au personnage qui doute plutôt qu'au tueur lui-même.

    Le choix du titre

    Le film tire son titre de la scène d'autoroute où le frère plus âgé fait traverser le plus jeune les yeux bandés. "J'ai songé à cette scène en me demandant ce qui pouvait illustrer et fonder le rapport de force et de confiance qui s'est instauré entre eux, explique Thomas Lilti. Cette scène résume le film. On y trouve la métaphore d'un personnage qui traverse la vie sans repère. Mais le titre illustre aussi l'entêtement du héros qui refuse la vérité telle qu'elle se présente à lui."

    Tournage dans le Nord de la France

    Le tournage s'est essentiellement déroulé dans le Nord de la France. "Cette région est à la fois très urbaine et très graphique, confie le réalisateur Thomas Lilti. J'aime beaucoup ces paysages industriels, ces murs de briques. Je connais peu de lieux qui ont cette géométrie et cette photogénie-là. Il y avait vraiment l'envie de filmer un paysage, des perspectives, des lignes que je trouvais dans le Nord et pas obligatoirement ailleurs. De ce point de vue, un film comme Little Odessa m'a beaucoup marqué. C'est un film dont je parlais régulièrement avec Jonathan Zaccaï, mon chef-opérateur, la costumière, le chef décorateur. C'était une sorte de passerelle entre eux et moi."

    Filmé en 2.35 et en HD

    Le réalisateur Thomas Lilti a toujours imaginé faire ce film en 2.35. "Je voulais que mes personnages apparaissent comme perdus dans un univers trop grand pour eux, raconte-t-il. Le format me semblait correspondre au mieux à ce désir." Les Yeux bandés a également été tourné en HD, pour des questions de coût notamment. "Nous nous sommes, avec le chef opérateur et l'étalonneur numérique, efforcés d'obtenir un résultat proche du rendu pellicule, poursuit le cinéaste. C'était un challenge que nous nous étions fixé dés le départ. Mais pour cela, j'ai tâché d'apporter une exigence toute particulière à la direction artistique : chaque décor, costume, maquillage a été travaillé en concertation avec le chef opérateur afin de dompter au mieux le format numérique."

    Un récit troué de flash-back

    Dès le départ, Thomas Lilti souhaitait trouer le récit de flash-back qui éclairent le parcours des personnages. "La construction n'a pas été simple à mettre en place puisqu'il a fallu gérer trois âges de la vie des personnages, imbriqués les uns dans les autres, raconte le réalisateur. L'idée était de nourrir les personnages de leur passé, si bien que les flash-back se sont imposés. Je ne voulais pas qu'ils soient ancrés dans une réalité continue et homogène mais soient vraiment des scènes courtes qui décrivent toutes des situations violentes, des passages fondateurs de leur histoire et de leurs rapports, en passant par des images plutôt que par des explications dialoguées."

    Le réalisateur Thomas Lilti

    Né le 30 mai 1976, Thomas Lilti s'est très vite tourné vers le cinéma après avoir découvert Charles Chaplin à l'âge de onze ans. Il participe alors à de nombreux festivals étudiants amateurs. Durant ses études de médecine, entre deux cours, il trouve le temps de réaliser trois courts-métrages qui obtiennent de nombreux prix. Alain Benguigui et Thomas Verhaeghe le remarquent et produisent Les Yeux bandés qui lui permet de devenir Lauréat de la Fondation Gan en 2004.

    Simon Abkarian pressenti

    Simon Abkarian a été pressenti pour jouer le rôle de Denis, personnage finalement attribué à Lionel Abelanski.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • Joker (2019)
    • Au nom de la terre (2019)
    • Ad Astra (2019)
    • Gemini Man (2019)
    • Downton Abbey (2019)
    • Maléfique : Le Pouvoir du Mal (2019)
    • Rambo: Last Blood (2019)
    • J'irai où tu iras (2018)
    • Un jour de pluie à New York (2018)
    • Deux Moi (2018)
    • Donne-moi des ailes (2019)
    • Chambre 212 (2019)
    • La Vie scolaire (2018)
    • Alice et le maire (2018)
    • Le Dindon (2018)
    • Ça : Chapitre 2 (2019)
    • Papicha (2019)
    • Shaun le Mouton Le Film : La Ferme Contre-Attaque (2019)
    • Portrait de la jeune fille en feu (2018)
    • Sœurs d'armes (2018)
    Back to Top