Notez des films
Mon AlloCiné
    Hellphone
    note moyenne
    1,8
    2508 notes dont 385 critiques
    répartition des 385 critiques par note
    75 critiques
    80 critiques
    20 critiques
    66 critiques
    67 critiques
    77 critiques
    Votre avis sur Hellphone ?

    385 critiques spectateurs

    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 1032 abonnés Lire ses 6 874 critiques

    0,5
    Publiée le 2 décembre 2011
    J'aurais dû pourtant m'en douter en sachant que l'auteur de ce « Hellphone » était James Huth, réalisateur du dramatique « Brice de Nice ». Car l'amoureux de fantastique que je suis a vite déchanté avec cette histoire de téléphone maléfique d'une rare bêtise (cela en devient même assez troublant), porté par des acteurs globalement têtes à claques et mis en scène de façon assez pitoyable. Que dire de plus, si ce n'est que cette ineptie pas loin de l'insupportable dans les dernières minutes est l'exemple parfait de cette comédie française qui va mal depuis longtemps, incapable à quelques exceptions près de nous offrir quelque chose de potable ou même d' « un peu drôle ». Un véritable désastre.
    fandecaoch
    fandecaoch

    Suivre son activité 468 abonnés Lire ses 2 233 critiques

    4,5
    Publiée le 9 avril 2014
    Hellphone : Une comédie française complètement barrée et décalée mais aussi assez original. Puisque il utilise et rend hommage à plusieurs films du genre. Car, c’est un peut le cercle ring version téléphone, on encore mieux : la Christine de Stephen King version phone. Car, c’est un ado qui a trouver un smartphone de génie car il exauce comme un génie de la lampe tout les désires les plus fous : qui a pas rêver d’avoir ce portable, surtout au lycée. Mais, il se rend vite compte que ce téléphone pourrait être celui du diable car c’est un véritable tueur avec une vraie intelligence et tout. Enfin voila, scénario débordant de bonne idée et d’inventivité. Car, ça commence comme une comédie normale pour finir comme un véritable film d’horreur. Mais l’univers du film est déjà délirant a la base car les personnages sont clichés au possibles mais c’est ça qui est marrant et qui rend l’univers improbable. Sinon, la mise en scène est a l’image du film : complètement fou et donc parfaitement dans le ton et elle a un certains style. Et les acteurs ont l’air de s’amusaient et nous aussi. Donc voila, c’est rare que les français se tâte a ce genre de comédie donc autant en profité, surtout que c’est du bon.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 590 abonnés Lire ses 5 461 critiques

    1,0
    Publiée le 31 mars 2007
    Après le loufoque Brice de Nice (2005), James Huth nous revient en plein forme avec un teen-movie « à la Française », dénommé Hellphone ! On découvre alors Sid, un lycéen fan de heavy métal et de skateboard, des bagues plein les dents qui s’éprend d’une jeune demoiselle, la sublime Angie, fraîchement débarquée des States. Mais pour la conquérir, rien de tel qu’un portable. Il décide donc d’en acheter un dans le premier bazar du coin. Mais la conquête de la jeune femme va être difficile, en effet, il croisera sur son chemin Virgile, le playboy du lycée. S’ensuivra aussi quelques soucis de « portabilité » avec son cellphone ! Bon, vous l’aurez deviné, James Huth ne s’est pas réellement foulé (comme la dernière fois d’ailleurs). Qui dit teen-movie, dit obligatoirement, scénario ringard, et bien une fois n’est pas coutume, on n’échappe pas à la règle ! Que ce soit dans le scénario ou dans l’interprétation des acteurs, on reste évasif quant à pouvoir dire s’ils ont de vrais talents, ou pire encore, s’ils sont vraiment crédibles ! Que ce soit Jean-Baptiste Maunier, plus connu pour son rôle de « chanteur à la croix de bois » dans Les Choristes (2004), il se retrouve aux côtés de la radieuse, mais inconnue en France, Jennifer Decker, récemment à l’affiche avec Jean Reno aux States, mais en direct to video en France, avec Flyboys (2006). Et sans oublier le rouquin de la bande, lui aussi inconnu aux bataillons, il s’agit de Benjamin Jungers, qui nous vient tout droit du Plat Pays ! Voilà, les présentations sont faites, passons à la suite. Une nouvelle réalisation qui peine à faire rire, des personnages beaucoup trop stéréotypés, des blagues potaches ou en dessous de la ceinture qui finissent par être lourdes. En résumé, Hellphone est à réserver à un public avertis et concerné. C’est à dire ? Les adolescents fougueux et autres jeunes en manque de clichés stéréotypés, blagues « à la con » et autres délires dédiés à la catégorie « âge bête » : l’adolescence !
    7eme critique
    7eme critique

    Suivre son activité 138 abonnés Lire ses 2 778 critiques

    1,0
    Publiée le 11 mars 2015
    Hé, entre nous, on comprend pourquoi on ne voit plus Jean-Baptiste Maunier sur le devant de la scène (hormis "Les enfoirés")... Scénario bas-de-gamme destiné aux pré-adolescents, prestations plus que douteuses, humour invisible, "Hellphone" ne restera pas longtemps dans les mémoires.
    Sebi Spilbeurg
    Sebi Spilbeurg

    Suivre son activité 53 abonnés Lire ses 1 005 critiques

    1,5
    Publiée le 16 mai 2014
    Après avoir réalisé Brice de Nice, nous ne pouvons qu’attendre qu’une seule chose de la part du cinéaste James Huth : avoir une comédie française délurée ! Mais attention, « délurée » ne veut pas dire réussie. Il suffit de voir son long-métrage suivant, une adaptation de Lucky Luke, avec Jean Dujardin dans le rôle titre et qui s’est avérée être une véritable catastrophe sans queue ni tête, ennuyeuse et pas drôle. Alors que Brice de Nice avait beau être un navet, c’était au moins assumé et annoncé comme tel. Du coup, le rire s’est montré plus facile, et le divertissement plus efficace. Maintenant, il ne reste plus qu’à voir si Hellphone penche plus vers Brice de Nice que vers Lucky Luke. Mais avant de vous parler d’Hellphone, faisant un bref résumé de Christine. Film de John Carpenter sorti en 1983, adapté du roman éponyme du célèbre Stephen King. Dans lequel un adolescent timide et complexé tombe sous le charme d’une voiture. Dès qu’il s’occupe d’elle, son comportement commence à changer, devenant plus sûr de lui au point de fréquenter la plus belle fille du lycée. Mais la voiture, qui semblerait vivante, en devient jalouse et commence à tuer tous les amis du héros, voulant à tout prix retrouver l’affection de ce dernier. Pourquoi vous parler de Christine ? Tout simplement parce qu’Hellphone raconte exactement la même chose : vous remplacez la voiture par un téléphone portable (est-ce pour surfer sur un sujet d’actualité ?) et l’ambiance du thriller par une atmosphère humoristique, et le tour est joué ! Une fois ça en tête, nous pouvons tranquillement aborder Hellphone comme il devrait être. À savoir une parodie de Christine. Et si tel n’est pas le cas, au moins une comédie déjantée. Malheureusement, dans notre plus grand désarroi, le film de James Huth n’est rien de tout cela. Que l’on connaisse Christine ou pas, cela ne fait aucunement la différence, Hellphone ne dépassant jamais son postulat de base. Il s’en contente, avec fainéantise. Et encore, c’est un bien faible mot ! Car si vous vous attendez à retrouver la loufoquerie de Brice de Nice, même là vous resterez sur votre faim ! Dans sa mise en scène, James Huth a ce petit quelque chose qui permet de dynamiter le film. Qui donne à l’ensemble tout le côté déluré qui, normalement, doit pousser l’effet comique de la situation à son extrême. Encore faut-il qu’il y ait de l’humour à exploiter. Et c’est là qu’Hellphone se vautre lamentablement ! Avec une telle mise en scène, il est dommage de voir que l’humour du film ne décolle jamais. Nous avons droit à quelques petites répliques qui peuvent faire sourire. Mais honnêtement, avec un réalisateur de cet acabit, une affiche haut en couleur, le design du téléphone, un script de ce genre et le surjeu voulu des comédiens, le long-métrage devait se montrer cartoonesque, non ? Tûûût, vous êtes le maillon faible ! Hellphone ne décoiffe aucunement, ressemblant plus à un bien mauvais épisode télévisuel de Titeuf. Avec des moments comiques bas de gamme et qui ne sont donc jamais à la hauteur de la mise en scène. Comme si le film n’assumait jamais son statut de loufoquerie gargantuesque. Comme s’il en avait peur. De ce fait, un seul mot arrive en tête dès les premières minutes du film : ennuyeux. En même temps, vous vous retrouvez avec une comédie qui ne fait pas rire tant l’humour n’arrive pas à toucher les plus de 7 ans, il est normal de se désintéresser du produit aussi vite. D’autant plus que ce dernier vire dans le n’importe quoi quand, enfin, il décide de se présenter comme l’objet déjanté annoncé. Problème : à trop être resté dans ses retranchements et ne prenant pas la peine d’être aussi con qu’un Austin Powers ou un Scary Movie, quand le film se lâche, cela ne marche nullement. En clair, il est incompréhensible de voir qu’une comédie qui est restée sage autant de temps devient un délire inattendu à la Walking Dead (avec ces étudiants « zombifiés », qui cassent les vitres pour entrer dans une salle de classe et attaquer nos héros). Un tel changement de rythme nous passe littéralement au-dessus de la tête. Nous sommes plus à nous demander « c’est quoi ce bazar ? » que « c’est quoi cet effet de génie ? ». Alors, avec cette impression en poche, la mise en scène en devient, du coup, plus poussive et lourdingue que prévu. D’une comédie qui aurait pu avoir son public et son petit succès, nous nous retrouvons finalement avec une énième comédie française qui use de célébrités nationales (ici, Jean-Baptiste Maunier, l’enfant star des Choristes) et qui, à aucun moment, ne parvient à nous arracher le moindre rire (le sourire pouvant, de temps en temps, faire une apparition sur notre visage déjà crispé par ce ratage). Si vous voulez que ce film vous serve à passer le temps, il est conseillé de le regarder sous amphétamine, afin que la mise en scène excessive de James Huth trouve un sens et renforce l’impact des situations, qui manquent cruellement d’humour. Donc, en conclusion, Hellphone se rapproche bien plus de Lucky Luke : un long-métrage sans queue ni tête, qui n’amuse que les comédiens. C’est déjà pas mal en soi !
    Enkko-7
    Enkko-7

    Suivre son activité 27 abonnés Lire ses 695 critiques

    0,5
    Publiée le 5 septembre 2009
    Incroyablement creux et débile, ce film cherche juste à faire du petit acteur des Choristes une jeune pousse bankable dans un méli-mélo d'ado accro au GSM, bon prétexte pour lancer une historiette d'amour adolescent risible, surjouée et fausse... Et bon nombre de spectateurs ont été uniquement attiré par cette nouvelle coqueluche du cinéma français. Moins qu'une coqueluche, c'est une curiosité qui devra s'armer de patience et de bons conseillers pour mieux choisir ses films !
    Tazzer
    Tazzer

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 89 critiques

    0,5
    Publiée le 10 décembre 2010
    Mauvais dans tout ce qu'il est possible de faire. Un film à vous donnez des frissons de honte. On à mal pour Jean-Baptiste Maunier qui c'est laissé entrainer dans un trou sans fond, même après sa bonne performance dans "les choristes". "Hellphone" est donc un de ces films complétements inutiles recherchant on ne sais qu'elle public.
    Eskape Eskape
    Eskape Eskape

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 133 critiques

    0,5
    Publiée le 11 juillet 2012
    Tout laisse perplexe dans ce film tant il y a de moyens mis en oeuvre, et pourtant : Mal joué, mal filmé, mal écrit... J'ai vu ce film quelques temps après sa sortie et j'ai eu du mal à le terminer. À fuir!
    pilaf182
    pilaf182

    Suivre son activité Lire ses 4 critiques

    0,5
    Publiée le 7 juillet 2009
    Ce film est une daube internationale. Un film qui sert de PQ ou JB maunier essuie sa première performance depuis les choristes...et j'espère pour lui la dernière. C'est trop facile de prendre le seconde degré comme escuse, bien sur ça fait genre on est au dessus de tout que de dire ça mais le fait reste que ceci n'est pas un film, juste une aberration qui ne visait pas le seconde degré, c'est ca le plus triste, ils étaient sérieux dans cette tentative d'imiter le genre de film d'horreur déjanté americain...raté Au niveau jeu des acteurs, les ados font penser aux feux de l'amour version puceaux.
    Nico F
    Nico F

    Suivre son activité 56 abonnés Lire ses 508 critiques

    4,0
    Publiée le 1 avril 2014
    La bonne surprise... décalé, excellent, déjanté... vraiment excellent
    ER  9395
    ER 9395

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 1 337 critiques

    3,5
    Publiée le 28 janvier 2013
    Cette bande de jeunes comédiens est excellente dans une comédie horrifique et parodique plutôt réussie .
    eu870767
    eu870767

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 41 critiques

    0,5
    Publiée le 23 décembre 2010
    Mais quel horrible film!! Le synopsis et le casting ne me disaient déjà rien, mais au visionnage ça a encore dépassé tout ce que j'imaginais!! Je n'aime pas les gens qui critiquent le cinéma français, mais là ça représente vraiment tout ce que je déteste aussi bien au cinéma qu'à la télé en France! A éviter; absolument!
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 1026 abonnés Lire ses 3 662 critiques

    1,0
    Publiée le 30 juin 2009
    Cette comédie horrifique est aussi idiote que mal réalisée qu'inutile. Le seul truc drôle est le caméo de Dujardin.
    _Gekko_
    _Gekko_

    Suivre son activité 84 abonnés Lire ses 87 critiques

    3,0
    Publiée le 24 septembre 2010
    James Huth, un étrange cinéaste, peu prolifique, qui est capable du pire (Brice de Nice) comme du meilleur (Serial Lover). Malgré une filmographie inégale, j'étais malgré tout confiant avant de voir ce Hellphone. Parce que je me disais que ça piochait dans autre chose que de la comédie grand public et qu'il était bien plus dans son élément dans l'humour décalé et macabre. Et j'ai eu raison, même si son dernier film est légèrement inégal. Hellphone est donc une bizarrerie qui fait plaisir. Le concept est simple mais jubilatoire: un adolescent un peu maltraité dans son bahut, acquiert un téléphone portable démoniaque qui est capable de tuer sur commande. Même si l'ambiance est plutôt bonne enfant au départ, au fil des minutes les situations s'enchainent est deviennent de plus en plus "mortelles". Ce qui est étrange, c'est que j'ai trouvé le trépas des personnages à la fois violent et propre. Du genre il se passe des choses horribles comme par exemple le cuistot qui plonge la tête dans l'huile bouillante ou la fille qui se plante plein de couteaux dans le poitrail. C'est assez déstabilisant mais il n'y a pas d'hémoglobine... Enfin bref, j'ai aimé la mise en scène de l'ensemble, il y a des plans assez inventifs et totalement foutraques. Mais parfois c'est un peu trop bordélique, puis il y a des gags un peu nases et vite expédiés. Et j'insiste, car c'est pas tout le temps drôle. Sinon, pour rester un peu plus positif, ce qui est excellent également, c'est qu'il y a blindés de références et de clins d'oeils cinématographiques, allez en vrac: Gremlins, Jaws, Seigneur des anneaux, Retour vers le futur,... Vu l'intrigue ça peut paraitre hors sujet et pourtant, ça passe comme une lettre à la poste. Voilà une bonne surprise, possédant quelques défauts flagrants et un peu gênants, mais ne jetons pas la pierre à une comédie qui ose...
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 662 abonnés Lire ses 4 339 critiques

    0,5
    Publiée le 2 juin 2008
    Une potacherie adolescente d'une nullité sans nom.James Huth a voulu faire un film branché,djeun;mais il passe complètement à coté d'une histoire.Il tombe dans ce qu'il dénonce dans "Hellphone":le paraitre à la place de la profondeur.Ironique.La farce est poussée trop loin,dans une seconde partie,sans queue,ni tète,ou mème les plus résistants lacheront ce téléphone abracadabrantesque.Et les clichés s'accumulent sur les ados.Rock survitaminé,gros plans hideux,montage frénétique et acteurs en roue libre,c'est un véritable repoussoir.Ceux qui aiment les cartoons et la surenchère seront servis.Pour les autres,il n'y a rien à faire ici.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top