Notez des films
Mon AlloCiné
    La Nuit des morts-vivants
    Anecdotes, potins, actus, voire secrets inavouables autour de "La Nuit des morts-vivants" et de son tournage !

    Le premier d'une trilogie

    La Nuit des morts-vivants, pour la résonance de sa critique sociale et raciale, fut avant tout considéré comme un film plus volontiers politique que d'épouvante. Le film fut suivi de deux suites, toujours réalisées par Romero : Zombie (1978) et Le Jour des morts-vivants (1985).

    Genèse du projet

    George A. Romero et ses amis d'université ont toujours eu le désir de réaliser un long-métrage. Malheureusement, les démarches auprès des financiers se sont révélées catastrophiques. C'est ainsi qu'ils décident de fonder ensemble leur propre société de production : Image Ten, en la finançant par leurs propres moyens. Chaque actionnaire s'engage à rapporter 600 dollars à la société. Le capital obtenu sera alors quintuplé en étant vendu cher à des tiers.

    Un genre lucratif avant tout

    Si George A. Romero est aujourd'hui passé maître du cinéma d'horreur, il n'était pas spécialement amateur du genre lorsqu'il a commencé à tourner La Nuit des Morts-Vivants. Si le réalisateur et ses amis ont décidé de se tourner vers le genre pour leur premier long-métrage, c'est avant tout pour espérer rentabiliser les capitaux investis. En effet, à une époque où la télévision avait fait chuter les taux de fréquentation des salles de cinéma, il fallait surtout s'assurer que le film allait être lucratif tout en restant une oeuvre de qualité comme le confirme l'un des producteurs du film Russel Streiner : "Sans doute, nous aurions préféré réaliser un grand film dramatique. Mais une fois que nous avons opté pour un film d'horreur, nous nous sommes efforcés de le rendre le plus réaliste possible avec le budget dont nous disposions.". Le succès du film a par la suite lancé la carrière de George A. Romero qui persiste jusqu'à aujourd'hui dans l'horreur.

    Inspiré d'un roman célèbre

    Lorsque George A. Romero écrit le scénario de La Nuit des morts-vivants, le réalisateur dit s'être inspiré de Je suis une légende, le célèbre roman de Richard Matheson. Le livre raconte l'histoire de l'unique survivant sur Terre d'une terrible pandémie transformant les humains en vampires.

    Avec des amateurs

    La plupart des personnages sont interprétés par des amateurs, de simples habitants de Pittsburgh, amis ou clients de la maison de production.
    Russell Streiner et Karl Hardman, les producteurs eux-mêmes, jouent respectivement Johnny et Harry dans le film.
    La séquence du cimetiere fut tournée sur deux jours. La voiture conduite par Barbara et Johnny appartenait à la mère de Russel Streiner, mais elle eut un accident le soir du 1er jour. Romero changea alors le script afin que la voiture s'écrase contre un arbre.

    Une exception

    Le film d'horreur à petit budget est un genre de produit typiquement américain qui n'obtient que très rarement une grande audience. La Nuit des morts-vivants est une exception : la pauvreté relative de son budget contribua à renforcer la force percutante de son sujet et le réalisme de la photographie. En effet, l'action se déroule dans un décor unique, le son est pris sur le vif, le cadrage serré, la caméra portée à l'épaule.

    Tom Savini remplacé

    Tom Savini devait s'occuper des maquillages du film mais il fut appelé sous les drapeaux pour être photographe de guerre au vietnam, et remplacé par Karl Hardman, l'un des producteurs. En 1990, Tom Savini réalisera le remake en couleurs de La nuit des morts vivants, avec une fin plus optimiste. George Romero travailla sur le remake en tant que producteur exécutif.

    Un succès considérable

    Tourné pour la budget dérisoire de 114 000 dollars, La Nuit des morts-vivants rapporte plus de 5 millions de dollars. Le film demeure alors l'un des films indépendants les plus rentables jamais produit.

    Présenté au Museum of modern art

    La Nuit des morts-vivants a obtenu un tel succès public et critique qu'il a été présenté le 16 juin 1970 au Moma (Museum of Modern Art) de New York.

    Epoque de guerre

    Le film a été tourné à la fin des années 60 lorsque la guerre du Vietnam prend de l'ampleur sur le terrain mais également dans le monde des médias. La Nuit des morts-vivants s'est imprégné de ce contexte politique et se définit ainsi plus volontier comme une oeuvre sociale qu'un film d'horreur à part entière.
    Les secrets de tournage des films les plus populaires lors des 30 derniers jours
    • 1917 (2019)
    • Les Filles du Docteur March (2019)
    • Star Wars: L'Ascension de Skywalker (2019)
    • Play (2018)
    • Les Incognitos (2019)
    • Les Vétos (2019)
    • Scandale (2019)
    • Underwater (2019)
    • Selfie (2018)
    • Les Misérables (2019)
    • À couteaux tirés (2019)
    • Les Enfants du temps (2019)
    • Bad Boys For Life (2019)
    • Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part (2018)
    • SOL (2018)
    • L'Adieu (The Farewell) (2019)
    • Jojo Rabbit (2019)
    • Jumanji: next level (2019)
    • La Reine des neiges II (2019)
    • Le Voyage du Dr Dolittle (2020)
    Back to Top