Notez des films
Mon AlloCiné
    L'Ame des guerriers
    note moyenne
    3,5
    600 notes dont 41 critiques
    répartition des 41 critiques par note
    17 critiques
    16 critiques
    3 critiques
    4 critiques
    1 critique
    0 critique
    Votre avis sur L'Ame des guerriers ?

    41 critiques spectateurs

    cine94200
    cine94200

    Suivre son activité 41 abonnés Lire ses 444 critiques

    2,5
    Publiée le 13 avril 2009
    un bon film sur les maoris .un drame emouvant et violent mais une mise en scene pour moi un poil repetitive et sa boit et sa chante et sa tape et sa parle de sexe etc ..... un film qui aurait pu etre meilleur dommage .la scene du haka est exceptionnel.
    raphaelK
    raphaelK

    Suivre son activité 7 abonnés

    4,5
    Publiée le 31 octobre 2017
    violences physiques, sexuelles, verbales et sociales sont montrées dans L’Âme des Guerriers, de manière explicite et certaines scènes du film sont dures à soutenir.Des violences rendues particulièrement glaçantes par l’interprétation des acteurs. Temuera Morrison (Blueberry) est flippant en pater familias psychopathe (un rôle qu’il reprendra, de manière parodique dans la comédie d’horreur Fresh Meat). Face à lui, le mélange douceur et force d’une femme courage incarnée par Rena Owen (The Dead Lands), un tandem qui retravaillera ensemble sur Star Wars II et III. Les autres acteurs ne sont pas en reste, notamment la jeune et bluffante Mamaengaroa Kerr-Bell qui joue Grace, une ado de 13 ans, véritable pilier de la famille. Les autres ados, joués par Julian Arahanga et Taugaroa Emile sont également très bons, à l’instar de Cliff Curtis qu’on a aperçu récemment dans la série Fear the Walking Dead.Radical, violent, quasi-documentaire par moments, L’Âme des Guerriers secoue, remue les tripes, et ne laisse pas indemne, à l’instar de Midnight Express et Vol Au-Dessus d’un Nid de Coucou, des films qui, en apparence, semblent n’avoir rien à voir car ils parlent d’autres sujets mais qui procurent les mêmes émotions, contiennent des scènes très dures et surtout posent des questions essentielles sur le fonctionnement de notre monde. Kia Ora Lee Tamahori !
    Jérôme H
    Jérôme H

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 2 295 critiques

    4,0
    Publiée le 6 mai 2008
    On est vite interloquer par cette dramatique histoire de violence familiale et de guerre de banlieue. Film coup de poing par son réalisme et l'integrité de ces néo acteurs.
    Seb H.
    Seb H.

    Suivre son activité 49 abonnés Lire ses 350 critiques

    1,0
    Publiée le 2 juin 2008
    Difficile de se mettre dans la peau de ses personnages, très caricaturaux, ultra violent, rarement poétiques ! Ils boivent, ils se battent, ils cuvent, et pendant ce temps, un drame se joue, des enfants dévastés ! La femme revient presque toujours dans le piège de son mari (ce qui pousse le film en longueur), comme souvent avec les femmes battues et c'est là où le bas blesse, jamais on imagine qu'une femme puisse se laisser battre à ce point ! Il y a une sorte de règle du silence assez peu compréhensible, et qui ne semble pourtant pas lié au fait que ce soit des Mahoris ! On aurait apprécié en savoir plus sur les coutumes de ce peuples, où encore sur la vie du gang de Nig ! Le passage le plus interessant étant celui où Boggie est dans la maison de redressement ! Toujours sur ce peuple, le film Paï est nettement meilleur.
    bsalvert
    bsalvert

    Suivre son activité 40 abonnés Lire ses 2 499 critiques

    4,0
    Publiée le 13 août 2011
    Géant Comment rester indifférent face à un film où chaque personnage est attachant car criant de vérité, à ne rater sous aucun prétexte.
    Backpacker
    Backpacker

    Suivre son activité 29 abonnés Lire ses 638 critiques

    5,0
    Publiée le 17 décembre 2006
    Incroyable voyage au coeur de la culture et du peuple maori. Les images des magnifiques paysages semblent destinées à adoucir la rudesse et la force de ce long-métrage... Une véritable critique de la violence et de traditions pour le moins discutables... Un film absolument bouleversant et mémorable...
    kray
    kray

    Suivre son activité 26 abonnés Lire ses 1 266 critiques

    4,0
    Publiée le 20 octobre 2010
    Surprise de taille que ce film , pratiquement inconnu , qui pourtant fait froid dans le dos et touche la corde sensible. tahamori à l'image d'un singleton avec son remarquable boyz n'the hood, a sombré dans la plus grande médiocrité. Rageant.
    Peichan2
    Peichan2

    Suivre son activité 20 abonnés Lire ses 1 422 critiques

    4,0
    Publiée le 9 novembre 2008
    Un film sur la violence, sur les tarés du ghetto de nouvelle zélande, une femme qui se prends une de ces roustasses !! Franchement, il y a des scènes où j'ai halluciné et qui sont vraiment marquantes ! Regardez ce films et vous verrez les All Blacks d'une autre manière !
    manuelonizuk
    manuelonizuk

    Suivre son activité 4 abonnés Lire ses 67 critiques

    5,0
    Publiée le 9 novembre 2013
    Terrible! un vrai choque. Du grand cinéma à voir absoluement
    caro18
    caro18

    Suivre son activité 48 abonnés Lire ses 2 022 critiques

    3,0
    Publiée le 19 avril 2017
    Quelle grosse claque !!! D'un réalisme brutal et âpre. Les acteurs sont tous excellents. A voir tout de suite.
    chrischambers86
    chrischambers86

    Suivre son activité 1581 abonnés Lire ses 8 738 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juin 2009
    Rare film consacrè aux Maoris, "L'âme des guerriers" est devenu un phènomène de sociètè en Nouvelle-Zèlande! Adaptè du best-seller de l'ècrivain maori Alan Duff, ce premier film dècrit le dèchirement d'une famille dans l'enfer urbain dominè par la violence! Celle des ghettos et celle, cruelle, d'un homme qui terrorise ses proches! Lee Tamahori traduit la sauvagerie de ce monde dans un style ultrarèaliste, s'attachant à ses personnages paumès, pathètiques! Face à la brutalitè terrifiante d'un monde règi par l'alcoolisme et la violence, certains trouveront refuge dans une spiritualitè hèritèe des traditions tribales dont les manifestations les plus spectaculaires sont les tatouages, les danses de guerre et les cèrèmonies! Remarquablement interprètè, notamment par Rena Owen et èvitant le film à thèse, Tamahori rèussit un film au rèalisme brutal, une oeuvre flamboyante mêlant mèlodrame et constat sociologique, rècompensè d'une multitude de prix à travers le monde...
    wesleybodin
    wesleybodin

    Suivre son activité 207 abonnés Lire ses 3 864 critiques

    5,0
    Publiée le 10 avril 2009
    D'une rare brutalité, L'âme des guerriers est une vision inédite des néo-zélandais vivants dans la banlieue māori pauvre d'Auckland, en Nouvelle-Zélande. Le film nous embarque immédiatement dans une atmosphère où règne pauvreté, alcool, déchéance et brutalité. Le réalisateur nous plonge dans un crescendo de la violence d'une rare intensité. L'âme des guerriers n'est certes pas un chef-d'oeuvre mais il a le mérite dans nous faire ressentir une multitude d'émotions qui nous prennent aux tripes et nous vident de toute humanité. On ressort de la projection le souffle coupé, sans voix. En cela, le film est un chef-d'oeuvre. Le cinéma est fait pour nous permettre de nous évader de notre quotidien, nous faire ressentir des émotions. L'âme des guerriers en est le parfait exemple.
    this is my movies
    this is my movies

    Suivre son activité 163 abonnés Lire ses 1 944 critiques

    5,0
    Publiée le 5 janvier 2017
    Un film dur,poignant,violent,beau et magnifique. Un sujet maintes fois traité (le quotidien d'une famille désœuvrée) mais qui trouve sa puissance dans son traitement et le lieu de l'action (Auckland, au sein de la société Maorie). Les personnages sont bien dessinés, complexes et tourmentés et interprétés avec une justesse troublante, mis en scène sans pathos. Le scénario monte en puissance au fur et à mesure du récit avant un événement tragique qui rétablira quelque peu le calme avant la tempête finale (un véritable uppercut, une des plus belles scènes qui m'est été donné de voir) qui laisse K.O. Les hakas sont d'une intensité rare et la culture Maorie apparaît encore plus fascinante. A noter le propos qui s'éloigne de toute misogynie et qui condamne fermement le machisme, nous permettant de mieux comprendre celles et ceux qui sont victimes. D'autres critiques sur
    Flavien Poncet
    Flavien Poncet

    Suivre son activité 147 abonnés Lire ses 1 023 critiques

    4,0
    Publiée le 27 janvier 2008
    Une horrible chronique boulversante sur l'héritage Maori dans notre société. La famille Heke est le fruit d'une descendante Maori, la noble lignée des ancêtres archéiques de la Nouvelle Zélande, et d'un fils d'esclaves. Cette cutlure fusionnelle qui se retrouvent plongés dans les ghettos contemporains explique en partie la violence des âmes et la tristesse des situations. En effet, le pére est souvent confronté à des accés de colére qui font planer à chaque instants un sentiment d'angoisse et de peur. Le spectateur se retrouve face à la folie incontrôlable à chacun de ses excés. Devant cet homme imprévisible sans être terrifiant se trouve sa famille : sa femme, joué avec une vraisemblance troublante par Rena Owen, ses deux filles et ses trois fils. Grossomodo, l'union fait la force. Mais de quel force ? Il s'agit de celle de l'esprit. Le film tourne aussi autour de l'opposition entre la force physique et la force mentale. Tout en gros plan, l'histoire ne prend aucune hautaineté et c'est là une de ses fortes qualités. Au final "L'Âme des guerriers" est l'image de la décadence de ceux qui sont, de nos jours, les guerriers, au sens Antique du terme.
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 646 critiques

    5,0
    Publiée le 26 septembre 2016
    Pour son premier long métrage, Lee Tamahori frappe fort en nous livrant une oeuvre coup-de-poing. Ce drame saisissant nous montre une facette peu connue des maoris. Loin du brave guerrier idéalisé, les conditions de vie des maoris d'aujourd'hui, telles qu'elles sont illustrées dans le film, nous rappellent fortement celles des amérindiens. Le réalisateur s'attarde ici dans les banlieues où le quotidien des maoris est rythmé par la violence, l'alcool et le chômage. A travers ce cadre, l'histoire qui en découle est celle d'un drame familial. C'est à partir de celui-ci que Tamahori développe les sujets cités plus haut et aborde d'autres thèmes comme l'émancipation de la femme ou encore l'attachement aux traditions. C'est un film viscéral, intelligent et qui comporte son lot de scènes émotionnellement fortes. On ressort secoué de son visionnement. D'un point de vue plus technique, la réalisation est soignée tout comme le montage et les acteurs sont bluffants. Un chef-doeuvre du cinéma néo-zélandais.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top