Mon AlloCiné
    L'avocat de la terreur
    note moyenne
    3,1
    550 notes dont 96 critiques
    24% (23 critiques)
    43% (41 critiques)
    8% (8 critiques)
    13% (12 critiques)
    8% (8 critiques)
    4% (4 critiques)
    Votre avis sur L'avocat de la terreur ?

    96 critiques spectateurs

    landofshit0
    landofshit0

    Suivre son activité 149 abonnés Lire ses 1 353 critiques

    4,0
    Publiée le 25 juin 2013
    B. Schroeder fait un documentaire passionnant sur un avocat qui ne l'est pas moins. C'est un documentaire qui fait le tour de l'histoire récente mondial,Verges fait les connexions avec les groupes d’extrême droite à l’extrême gauche,en passant par les dictateurs et les révolutionnaires. C'est un drôle de personnage qui ne dit bien que ce qu'il veut révéler à la camera de Schroeder.
    RENGER
    RENGER

    Suivre son activité 350 abonnés Lire ses 5 435 critiques

    4,0
    Publiée le 21 juin 2007
    L’avocat de la terreur dresse le portrait peu commun d’un avocat pas comme les autres. De qui s’agit-il ? Que peut-il avoir de si particulier pour qu’un grand cinéaste puisse s’intéresser à lui ? Jacques Vergès, avocat français, né d’une mère vietnamienne et d’un père réunionnais, a su se démarquer de ses confrères dès le début de sa carrière, non pas en protégeant ou en défendant la veuve et l’orphelin, mais plutôt des terroristes, meurtriers, nazis, serial-killers, dictateurs, etc . La liste est beaucoup trop longue, choquante et impressionnante pour tous les cités, alors on en retiendra uniquement ceux qui figurent dans le film, tels que Barbie, Djamila Bouhired, Carlos, Anis Naccache, le F.I.S, le F.L.N, Pol Pot et bien d’autres. Un homme qui durant toute sa vie, aura défendu des assassins ou des monstres pour certains. Pourtant, il le vit bien, cela le fait même sourire. Barbet Schroeder nous livre un portrait déroutant sur un homme surmédiatisé, mais qui pourtant, nous réserve encore bien des secrets ! Ajoutant à sa mise en scène, des témoignages d’anciens terroristes, journalistes, on se rend compte relativement vite, que sa vie est un roman, à tel point qu’en deux heures vingt, on n’a l’impression de ne pas avoir encore cerné le personnage. Son parcourt est passionnant, ce documentaire l’est tout autant !
    Sagramanga
    Sagramanga

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 84 critiques

    4,0
    Publiée le 8 juin 2007
    Lorsque la séance commença, je me demandai quel masochisme m'avait encore poussé à aller voir un film qui me déplairait forcément : le portrait d'un homme pour lequel je n'avais que peu d'estime, paradant dans un documentaire qui s'annonçait à n'en pas douter trop complaisant. Mais à l'encontre de ces présupposés, Barbet Schroeder a eu l'habileté de recourir à une démarche subtile : ni pamphlet, ni panégyrique, ce portrait de Vergès conserve une distance prudente avec son objet, préservant au personnage toute l'ambiguïté dont il se croit entouré (l'admirateur de Vergès repartira sans doute convaincu du génie de son idole), tout en mettant en évidence le simplisme de ses idées et des amitiés fort révélatrices. Au delà du portrait prudent (précaution contre d'éventuels procès ?) d'un manipulateur cynique qui aime à se voir en mystérieux vengeur des opprimés, le film dresse à coups de témoignages croisés la passionnante arborescence de la mouvance tiers-mondiste radicale, qui va, commençant dans les années 50, des révolutionnaires idéalistes algériens, palestiniens et naïfs petits marxistes européens, jusqu'aux terroristes mercenaires des années 80, expliquant aujourd'hui la convergence, dans la nébuleuse islamo-gauchisme, des fous de Marx et des fous de Dieu, cimentés par une idéologie islamo-nazie toujours bien vivace. Le plus étonnant, dans cette accumulation d'interviews, est sans doute l'impression qui se dégage des propos de ces témoins, qui tous adhérèrent aux théories de l'action directe et qui ne semblent pas, après 20 ou 30 ans et même en s'étant rendu compte des manipulations dont ils étaient l'objet (voir les sous-entendus désabusés d'Anis Naccache...), remettre en cause l'idéologie délétère qui les guidait. Jacques Vergès, au milieu de cette galerie de portraits de révolutionnaires avachis, serait un peu, lui qui s'imagine sans doute tel un personnage shakespearien, le mauvais génie gambadant sur les champs ignobles des guerres contemporaines.
    gimliamideselfes
    gimliamideselfes

    Suivre son activité 917 abonnés Lire ses 2 630 critiques

    1,5
    Publiée le 29 août 2013
    Je me souviens de l'affiche du film lors de sa sortie (et je ne savais pas du tout de quoi ça parlait) et maintenant que Vergès est mort je m'y suis intéressé, comme un rappel en somme. Et autant la personnalité de Vergès peut être passionnante, autant le film est raté. Je ne vais pas y aller par quatre chemins, le film est mal pensé du début à la fin. Il n'a aucune structure, il passe du coq à l'âne, interview des gens sans dire qui c'est précisément. Au début on a un mec qui est "ministre" de je sais plus quoi. Mais où ? Quand ? Quel est son lien avec le bidule ? Et c'est comme ça tout le temps. Le réalisateur fait semblant que l'on sait tous qui sont tous ces gens. Alors oui Barbie, Carlos, je sais qui c'est. Mais tous les autres ? J'ai l'impression que le film pense que l'on connaît tous la vie de Vergès par coeur et le film est juste là pour ceux qui veulent en apprendre plus. Ok, peut-être. Mais c'est raté quand même, si ça s'adresse à des spécialistes, pourquoi s'amuser à dire ce qu'est la STASI, on le sait bordel ce qu'est la STASI. On a de temps en temps des informations écrites à l'écran comme ça. Et je pense que c'est une bonne idée, sauf que le film ne clarifie que des petits trucs. C'est comme si tu expliques à un gamin ce qu'est une addition alors qu'on est déjà entrain de faire des intégrales triples. L'intension est bonne, mais ce n'est pas suffisant. Le film ne finit jamais les histoires qu'il raconte. On doit deviner ce qui arrive par la suite. Par exemple pour le procès de Klaus Barbie on voit ce que veut faire Vergès sauf que le film ne revient plus dessus. Je désolé mais moi je n'étais pas né, je ne sais pas ce qui s'est passé durant le procès. Du coup le film est super pénible à suivre. Il n'est jamais clair. Et pourtant avec un mec comme Vergès qui est fascinant de par son parcours qui retrace une bonne partie de l'histoire de l'après-guerre il y avait quelque chose à faire. Des choses à dire, à raconter. La forme du film est vraiment dégueulasse cette façon d'enchaîner les interviews sans lien, sans cohérence, de ne pas resituer le contexte, c'est vraiment frustrant. Et je pense ne pas être le seul à ne pas connaître tous les gens dont on parle et ce n'est pas une explication vite fait qu'il fait, c'est dire lui c'est lui, il fait ça, parce que là le film mouline dans le vide. Le film ne propose que le point de vue de Vergès, c'est critiquable, mais je le conçois, les autres ont déjà eu la parole. Mais il semble incomplet, mal pensé, mal branlé, mal fini. On n'a jamais l'avis du mec en face de Vergès qui peut en avoir marre de lui, de ses manières, etc. C'est unilatéral et étrangement peu intéressant, alors que tout y était. Pour moi ce n'est pas du cinéma, mais un mauvais reportage télé.
    Nicky d
    Nicky d

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 26 critiques

    2,5
    Publiée le 24 juin 2007
    Un documentaire qui fait froid dans le dos, qui montre la personnalité torturé, maline(au sens premier du terme) et intelligente de Mr Verges. Un film assez révélateur de la politique de l'ombre sur certains points. Un film toutefois qui m'a paru beaucoups trop long, j'avais beaucoups de mal à etre captiver jusqu'a la fin. Un film qui a tendance peut etre à montrer trop les "bons cotés" de cette personne qui est loin d'etre admirable;car il a notamment l'air de confondre équité et politique aux arguments juridiques(ce qui est inacceptable pour un avocat ).Enfin un film à voir, mais pas à conserver.
    abatil
    abatil

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 14 critiques

    5,0
    Publiée le 13 novembre 2007
    On s’attend à un documentaire un peu rébarbatif sur un personnage sulfureux, mais c’est une vraie fiction romantique. Schroeder avait un projet de fresque politique, tout en cherchant le rationnel dans le parcours irrationnel de son héros de naguère (tel qu’il le dit). Il y a effectivement une logique chez Verges, mais ce n’est peut-être pas celle qu’il attendait. Cet homme n’est mu que par trois forces: son anti-colonialisme, son histrionisme (désir d’être sur scène) et surtout, son amour des femmes (particulièrement celles qui sont coincées entre 4 murs … doute sur ses capacités de séduction ?). Sa renommée d’avocat est secondaire pour lui. Il se décrédibilise en avouant avoir envisager de tuer le juge si la femme algérienne qu’il défendait (sa future première épouse) avait été exécutée. Il sabote la défense de Carlos, ex-amant de Magdalena Kopp, qui les avaient empêchés de vivre leur histoire d’amour. Dans une scène extraordinaire ou Verges montre le pull-over horrible que lui avait tricoté Magdalena en prison quand il la défendait, il est absolument grotesque et il le sait. Mais il s’en fout, son amour de cette femme est plus fort que de ridiculiser l’avocat international mondialement reconnu qu’il est. C’est beau… Verges, c’est son but, montrer cette image-là. Schroeder dit « A présent il (Verges) a vu le film, (…) il s'arrange toujours pour ne pas me dire vraiment tout le mal qu'il pense du film et de moi... Enfin, il dit que je suis perfide et qu'il est ma victime»: Schroeder sait bien qu’il s’est fait en quelque sorte, manipulé. Verges a dealé sa renommée d’avocat contre une image de grand romantique. Peut-être que Schroeder ne l’a saisit qu’après le montage. Le générique de fin, énumération implacable de tous les dictateurs défendus par Verges, semble en décalage avec le ton général du film, comme pour casser la belle image romantique que Verges a réussi a faire passer. Un trés grand film. Un personnage haïssable mais trés romanesque.
    fade_away
    fade_away

    Suivre son activité 12 abonnés Lire ses 115 critiques

    2,5
    Publiée le 4 janvier 2009
    c'est un échec, et ce malgré les nombreux témoignages... le film n'apporte pas beaucoup au moulin par rapport à ce qu'on entend à la tv... il y a pléthore d'affirmations contradictoires si bien qu'à la fin on ne sait plus comment on s'appelle. au final, on ne sait ni pourquoi agit vergès, ni ce qu'il a fait pendant sa disparition. le bon point du film, ça serait plutôt de montrer à quel point le cours du monde échappe totalement au pouvoir démocratique...
    Nicolas S.
    Nicolas S.

    Suivre son activité 33 abonnés Lire ses 727 critiques

    1,0
    Publiée le 28 juillet 2015
    Je n'ai pas d'histoire particulière avec Barbet Schroeder contrairement à la majorité de ceux qui ont vu et critiqué ici même ce film. Pour être tout à fait honnête, son nom me disait vaguement quelque chose mais cela s'arrêtait là. Je critique donc l'oeuvre pour ce qu'elle est et non pas pour sa place dans une filmographie qui semble tenir à coeur à un certain nombre de personnes. J'ai découvert ce documentaire en lisant un article consacré au réalisateur dans un magazine de cinéma. Etant étudiant en droit et me prédestinant à une carrière d'avocat, le sujet m'attirait, notamment pour un avocat aussi mystérieux et borderline que Me Jacques Vergès. Quelle déception j'ai eu lorsque je me suis aperçu que durant une longue partie du documentaire, il s'agissait plus d'un documentaire sur des événements dans lesquels avait évolué Jacques Vergès que sur ce dernier lui-même. A titre d'exemple, durant la première demi-heure, on parle plus des attentats terroristes en Algérie des années 50 avec des images d'archives et des interviews des terroristes que de Jacques Vergès, ses sentiments, ses actions et son ressenti. Je suis d'accord sur le fait qu'il faille mettre en contexte les affaires qu'il traite sinon elles seraient incompréhensibles mais ici, il s'agit plus de digressions extrêmement longues et parfois inutiles que d'une véritable mise en contexte. Je n'ai pas tenu jusqu'au bout, loin de là. Le principal responsable, c'est le rythme : ce documentaire est mou et n'a pas d'âme. J'ai juste eu l'impression de voir une succession d'archives et d'interviews collés dans un ordre chronologique. Pour moi, un bon documentaire est un documentaire habité : l'auteur doit faire passer des émotions, ses émotions, et montrer qu'il est passionné par son sujet et cela passe à la fois par le rythme et par le ton adopté. La seule chose qui sauve du nauffrage complet ce documentaire, ce sont les interviews de personnalités très proches des affaires traités et qui n'ont pas dû être aisées à obtenir. Pour le reste, je déconseillerai ce documentaire.
    bidetenor
    bidetenor

    Suivre son activité 8 abonnés Lire ses 294 critiques

    4,0
    Publiée le 30 mai 2011
    C'est un bon documentaire, mais malgré tout je préfère garder un certain recul et ne pas tout prendre pour argent comptant.
    Christophe P
    Christophe P

    Suivre son activité 2 abonnés Lire ses 11 critiques

    4,0
    Publiée le 7 juin 2007
    Ce film remarquable,aux orientations politiques très marquées à l'image du protagoniste necessite une connaissance des évènements internationaux de ces 40 dernières années pour mesurer pleinement le rôle important qu'à joué Jacques VERGES. Cependant même sans disposer de ces connaissances historiques on est à minima fasciné par le personnage enigmatique de Jacques VERGES qui tire sa dimension autant par ce qu'il dit que par ce qu'il tait. A voir
    miriam75
    miriam75

    Suivre son activité Lire ses 37 critiques

    5,0
    Publiée le 10 juin 2007
    film très enrichissant sur les 60 dernières années et sur les motivations de cet avocat notoire (on en apprend très peu sur sa vie, mais cela ne fait rien puisque c'est pas un film à sensation américain et sa vie ne nous regarde pas!!). il est clair qu'il ne raconte rien ce qu'il ne veut pas (ses années de disparition). le film est très long, mais son histoire l'est aussi. il y a pas beaucoup d'informations sur l'histoire et on se perd un peu si on n'est pas historien (amateur). un film en épisode aurait été mieux. mais vraiment un film excellent!!
    norman06
    norman06

    Suivre son activité 78 abonnés Lire ses 986 critiques

    4,0
    Publiée le 10 juin 2007
    Passionnant documentaire qui ravira à la fois les pro et anti-Vergès. Document historique passionnant sur une personnalité juridique aussi brillante que machiavélique. A voir absolument !
    Kaluha
    Kaluha

    Suivre son activité 1 abonné Lire ses 44 critiques

    4,0
    Publiée le 20 juin 2007
    Excellent film documentaire sur un personnage fascinant. Pour ceux qui veulent en savoir plus, ou ceux qui jugent le personnage sans vraiment le connaitre.
    neoravine
    neoravine

    Suivre son activité 6 abonnés Lire ses 157 critiques

    4,0
    Publiée le 21 juin 2007
    Un film passionnant, presque trop court malgré ses 2h15 ! Une grande page d'histoire et de politique. Au centre, une personnalité certes dérangeant, troublant, égocentrique au possible mais inconstestablement intelligent, brillant et doté d'un humour provocateur sans pareil. On n'apprend pas grand chose sur sa vie, notamment ses 8 années de disparition mais n'est ce pas dans le mystère qui réside justement l'intérêt ?
    Zerbinette
    Zerbinette

    Suivre son activité 13 abonnés Lire ses 22 critiques

    4,0
    Publiée le 24 juin 2007
    Passionnant. Schroeder présente les sujets choisis comme une certaine cohérence dans les choix de son personnage, mais qu'en est-il des relégués au générique? Belle plongée néanmoins dans l'histoire contemporaine, et le rôle qu' y a joué Me Vergès, qui, n'en doutons pas, en connait et sait en manier toutes les ficelles. Bémol technique: le cerveau humain n'est pas fait pour mobiliser son attention intensément pendant plus de deux heures d'affilée, avec une galerie de personnages multiples et de situations complexes qui se succèdent... Résultat: on décroche après l'Algérie, et on raccroche péniblement ultérieurement, pour redevenir attentif durant la dernière heure. C'est dommage, un format documentaire télévisé en deux ou trois parties eut mieux convenu.
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top