Mon AlloCiné
    La Traversée du temps
    note moyenne
    4,1
    2020 notes dont 200 critiques
    31% (61 critiques)
    37% (73 critiques)
    18% (36 critiques)
    10% (20 critiques)
    2% (4 critiques)
    3% (6 critiques)
    Votre avis sur La Traversée du temps ?

    200 critiques spectateurs

    Ju T
    Ju T

    Suivre son activité 99 abonnés Lire ses 119 critiques

    3,0
    Publiée le 27 novembre 2013
    Avec un thème original, quoique déjà vu (le voyage dans le temps), ce premier long métrage de Mamoru Hosada est plaisant. Il reste loin des chefs d’œuvres les plus connus de l'animation japonaise car très typé "manga-dramas" de par ses faciès caricaturaux et la naïveté/simplicité de ses dialogues. Ce qui le rend un peu moins attrayant à l'occidental que je suis (après tout est une question de goût!). Les dessins font un peu "cheap" comparé aux grosses productions Ghibli notamment, le tout reste quand même agréable à visionner.
    Alexarod
    Alexarod

    Suivre son activité 52 abonnés Lire ses 1 084 critiques

    4,5
    Publiée le 26 septembre 2016
    Peu adepte des mangas animés, pas en films en tout cas. Celui-ci m’a tenté par son synopsis, ayant un léger faible pour les histoires de voyages dans le temps. En effet, ici c’est abordé de façon différente, et avec la sensibilité japonaise j’étais curieux de voir ce que ça allait donner. J’ai pas été déçu, on retrouve ce à quoi je m’attendais. Du coup il y a du bon et du moins bon : des longueurs qui correspondent à un rythme nippon, plus contemplatif, mais poétique aussi où l’on peut rajouter les tableaux autant que certains paysages et les scènes arrêtées. Si les dessins ne sont pas les meilleurs que j’ai pu voir, l’animation en revanche est très soignée. Les sauts dans le temps peuvent être décevants (jamais très loin) mais leur façon d’arriver ou leurs raisons parfois sont marrantes. S’ils ne servent pas toujours à grand-chose ils ont le mérite d’éviter les complications entre les lignes temporelles, mais pas l’effet papillon et tant mieux car il est poignant. De plus, le fait spoiler: qu’ils soient en nombre limité et qu’il y ait un autre voyageur c’est parfait. L’histoire est juste super, mixée avec spoiler: une histoire d’amour contrariée et impossible au final, mais immuable , saupoudrée de mystères genre qui était dans le labo ? La tante de l’héroïne a-t’elle été concernée par les mêmes évènements ? C’est du plus bel effet, d’autant plus que les dialogues ne versent pas dans le larmoyant ou la réserve nippone pour autant. La trame semble classique au départ, à l’arrivée elle ne l’est pas. On pourra la comparer avec « Un jour sans fin » évidemment, mais les différences ajoutent un atout non négligeable à l’ensemble. La musique est géniale, beaucoup de classique, mais surtout les variations Goldberg en thème principal c’est bien trouvé (le dernier l’ayant utilisé à ma connaissance étant « Le Silence des Agneaux »). Au final, c’était une réussite, tout juste déçu par la qualité des dessins et le fait qu’évidemment on ne gagne pas grand-chose à le revoir souvent. Néanmoins c’est dommage de passer à côté, même sans attrait particulier pour les films nippons ça passe à l’aise.
    Arthur B. Parker
    Arthur B. Parker

    Suivre son activité 2 abonnés

    5,0
    Publiée le 11 août 2015
    Deuxième long métrage et Quatrième film d'un réalisateur dont je n'ais pas encore vu son film qui la révélé au monde ("Les enfants loups . Ame et Yuki"). Mais cela dis, je m'en pleins pas car, à la fin du film, j'avais tellement les larmes aux yeux que j'étais capable d'attendre "Les enfants loups" tant il étais GENIALE celui là. L'animation est excellente. C'est une animation qui perd en détaille sur les textures mais gagne en souplesse sur les mouvement. Ce qui donne un style propre à Mamoru Hosoda. Et sinon, j'aime beaucoup le design des personnages de Yoshiyuki Sadamoto (Evangelion). Les personnages sont très attachants et le traitement des principaux sont des plus touchante grâce à un scénario mettant en valeur des enjeux assez importants sur leur vie social à cause de l'élément principal de ce film: le voyage dans le temps. L'histoire est simple mais efficace et le voyage dans le temps est assez bien foutu même si il faudra allumé son cerveau pour comprendre car c'est assez compliqué vu que le film nous explique très peut voir jamais le fonctionnement car, en plus de ce concentrer plus sur ses personnages (ce qui est une bonne chose), il fabrique sa propre lois sur le voyage temporel. Grosso modo, c'est ni la théorie de l' "effet papillon", ni de "la boucle" et encore moins de "la rivière" (merci MJ pour ces théorie). Sinon, l'histoire en elle même est surtout une histoire d'amour un peut à la "Twilight"..........mais en beaucoup mieux car la fille, Makoto, s'inquiète vraiment pour son amis, ce qui amène d'ailleurs à des scène d'émotion à pleuré tellement j'ai sa touchant. Aussi j'ai remarquer que certain ont osé dire que la fin était bâclé. Moi je trouve pas. Je trouve au contraire que le personnage, Makoto, a terminer son évolution, j'ai trouver qu'il y avait un sentiment de satisfaction et d'accomplissement grâce au dernière minute qui laisse sans problème une fin tout à fais acceptable. Si vous voulez une fin bâclé selon moi, regarder "Princesse Mononoké", car à la fin c'est genre Miyazaki qui ce dis: "Bon, maintenant que j'ai tuer le dieu de forêt et après je crois que le générique de fin.......à zute j'ai oublier les personnages.........Oh et puis zute, je vais leur donner 3 seconde chacune de conclusion pour je puisse enchainer vite fait le générique". Conclusion, ce film est une pépite qui ne faut absolument pas passer à coter (malgré quelque défaut comme certain point sur le voyage dans le temps), c'est mortel.
    L'Otaku Sensei
    L'Otaku Sensei

    Suivre son activité 189 abonnés Lire ses 5 critiques

    3,5
    Publiée le 30 janvier 2016
    Est il possible de remonter le temps ? peut on changer ou en influer son cours ? Quels seraient les effets de cette manipulation temporelle ? Toutes ces question font l'objet de ce film d'animation Japonais sorti en 2006 et signé Mamoru Hosoda à qui l'ont doit le chef d'oeuvre que constitut Les enfants loups Ame & Yuki (2012). Comme l'indique très clairement le titre, le temps est la notion fondamentale de ce long métrage, ici abordé de deux manières différentes: d'abords une approche Fantastique avec l'histoire de Makoto Kono qui détient le pouvoir de remonter le temps spoiler: (à la suite d'un accident qui la conduit à la mort) mais aussi une approche naturelle sous les traits du quotidien d'une lycéene tout ce qu'il y a de plus normal. Hosoda mélange donc d'une habile manière les genres surnaturel, tranche de vie, school life et comédie dramatique pour nous pondre une petite perle. Au niveau de l'histoire, elle n'a rien de bien sorcier, outre le côté surnaturel dans la forme, le cadre et niveau intrigue ça casse pas trois pattes à un canard, on a essentiellement une succession de petites aventures "temporelles" de Makoto aucours desquelles elle découvre son pouvoir et apprend à l'utiliser correctement. On est limite assez proche d'une pièce de théâtre, de part la mise en scène des personnages, les différents développements et surtout les comportements des personnages sur lesquels le réalisateur insiste correctement sur les émotions pour les rendre crédibles. Donc on peut pardonner le côté un peut trop simpliste de l'histoire au profit du concept clé, le temps qui est ici parfaitement bien illustré et auquel le réalisateur parvient à vraiment donner une dimension profonde. On a aucun mal à rentrer dans la complexité du concept, après tout nous somme tous comme Makoto, qui n'a jamais rêvé de pouvoir remonter ou manipuler le temps à sa guise pour améliorer sa vie ou réparer ses erreurs ? c'est cette mentalité dans laquelle n'importe lequel d'entre nous se retrouve qu'a Makoto: une jeune lycéenne on ne peut plus normal qui ne sait pas comment appréhender l'avenir et à qui un beau jours il arrive toutes les petites catastrophes possibles et inimaginables dans la même journée. Encore une fois comme souvent dans ce genre de films et on le retrouve dans d'autres film d'Hosoda, le côté fantastique fait plus office d'accessoir afin d'appuyer le normal. Ici, aucun monde temporel utopique/fantastique sorti de je ne sais où, pas de seigneur du temps ou autre bad gays, on est pas dans ces délires là on reste bien dans la réalité, dans le cadre d'une vie de lycée ou le réalisateurs nous pose des sous thématiques comme les histoires d'amours, le harcèlement scolaire, les études ect. Et puis même avec une histoire facile il n'empêche que l'évolution scénaristique et la réfléxion du film sont correctements structurées et bien amenées. spoiler: Dans un premier temps on introduit les personnages, leurs quotidien de lycéen puis Makoto obtient son pouvoir. Elle le découvre, prend conscience de son potentiel etdécide de l'exploité pour satisfaire ses désirs. Mais vient le côté négatif de ce genre de pouvoir: manipuler le temps a des conséquences sur l'éxistence des autres et dans le film elles sont tantôt rigolotes car elles amènent pas mal de quiproquos mais le plus souvent indésirable pour ne pas dire tragique car en mélangeant les tempiralités Makoto finit par indirecetement conduire son ami Kozuke à la mort, un développement qui rend la morale profonde et on a du mal à y rester insensible.Pas trop besoin de m'attardé plus sur les persos, Makoto, Chiaki, Kozuke, ce sont des lycéens normaux donc des personnages classiques mais qui gagne un peu en profondeur au fur et à mesure bien que personnellement ils n'ont pas réussi à vraiment m'émouvoir. Niveau casting, j'ai regardé le film en VF, elle est assez bonne, encore une fois les voix sont celles des doubleurs de Kazé animation mais pour une fois j'ai pas trop adhérer, j'ai trouvé que les voix choisit pour les persos (Hélène Bizot, Patrick Pellegrin, François Creton, Françoise Escobar et d'autres encore) ne mettaient pas assez en valeurs les personnage et du coup...je les ai trouvé fade par moments. Donc manipuler le temps c'est cool deux minutes mais à long termes ça peut influencer négativement l'avenir, c'est le message que réussi à faire passer Mamoru Hosoda à travers cette comédie dramatique bien ficelée. J'ai passé un bon moments devant mais le film n'a pas tous les ingrédients qui faisaient le charme des enfants loups donc je ne le retiendrais pas comme une oeuvre majeur de la Japanimation. 3,5/5. Hâte de découvrir d'autres films d'Hosoda !
    John_Trololo
    John_Trololo

    Suivre son activité 18 abonnés Lire ses 58 critiques

    5,0
    Publiée le 1 septembre 2014
    Très beau film, j'en garde de très bon souvenirs malgré le fait que cela fait 6 ans que je ne l'ai pas vu. C'est un film marquant quand on l'a vu jeune (j'avais 13 ans) et je me souviens toujours de spoiler: ce train et de ce vélo :')
    Caine78
    Caine78

    Suivre son activité 790 abonnés Lire ses 5 022 critiques

    4,0
    Publiée le 4 août 2007
    Même si on ne retrouve pas le splendide univers de Miyazaki, il faut avouer que c'est tout de même un film tout à fait intéressant qu'a signé ici Hosoda. Ce dernier mélange en effet de manière assez habile fantastique et réalisme, toujours avec une réelle subtilité, notamment dans la relation entre les trois adolescents de l'histoire. Et même si bien entendu, l'animation est un peu laborieuse, l'ensemble garde néanmoins un réel charme, grace aux multiples facettes du scénario, en définitive d'une réelle richesse. Et quelques séquences sont absolument magnifiques, d'une beauté quasiment enivrante. Ajoutez à cela une musique sachant se faire très émouvante à certains moments, et vous obtenez une belle réussite du genre. Envoutant.
    Akamaru
    Akamaru

    Suivre son activité 562 abonnés Lire ses 4 294 critiques

    5,0
    Publiée le 4 mars 2011
    Un animé japonais absolument magique,qui ne peut que ravir toutes les générations de spectateurs.Mamoru Hosoda,en auteur accompli,et aidé dans sa démarche par les indispensables studios Madhouse,livre un petit bijou de mélancolie et de poésie.Sur une trame assez simple:une adolescente garçonne et casse-cou,volontiers facétieuse,se rend compte qu'elle peut remonter le temps,et utilise son pouvoir pour améliorer ses notes ou influer sur les amours de ses amis,avant de perçevoir la dimension irréversible de celui-ci;Hosoda tricote un hymne à la rêverie adolescente,à l'enthousiasme d'une vie qui débute.Makoto est une héroïne hyper-attachante,qui sort des figures imposées,et qui acquiert au fil du récit,responsabilité et générosité,là où elle n'était avant que tête en l'air.La petite musique nostalgique n'a d'égale que le trait épuré du dessin(malgré tout,riche en détails).Sous couvert de parler de la jeunesse tokyoïte,Hosoda donne à voir une fable universelle sur les regrets,qui n'exclut pas l'humour cocasse,la tendresse désarmante et la tristesse ponctuelle.Un grand huit des émotions,qui surpasse en cela bien des films live...
    Cinéphiles 44
    Cinéphiles 44

    Suivre son activité 203 abonnés Lire ses 108 critiques

    4,5
    Publiée le 14 octobre 2017
    Mention spéciale au Festival d’Annecy, La Traversée du Temps raconte la bouleversante histoire d’une adolescente capable de traverser le temps. Bienveillante envers les autres, elle utilisera son don pour aider ses amis ou pour s’épargner des situations embarrassantes, sans forcément penser à ce qui lui est vraiment cher. Nous sommes charmés par les décors minutieux, par la profondeur des personnages et par la force émotionnelle de l’histoire. La musique est prenante, mais c’est son interruption sur certaines séquences qui va donner un sens inouï à l’histoire. Le futur cinéaste des Enfants Loups ou du Garçon et la Bête, livre ici une animation soignée sur un temps où l’inconscience doit se conclure pour ainsi prendre ses responsabilités et devenir adulte. D'autres critiques sur notre page Facebook : Cinéphiles 44 et notre site cinephiles44.com
    Attila de Blois
    Attila de Blois

    Suivre son activité 123 abonnés Lire ses 1 642 critiques

    4,5
    Publiée le 16 mars 2014
    Si le thème du voyage dans le temps à déjà été maintes fois traité au cinéma, Mamoru Hosoda l'utilise de manière à la fois toute simple (une écolière use de cette capacité temporelle pour son usage de tout les jours) mais également intelligente à travers une histoire romantique bien pensée. Un film d'animation qui propulse son animateur parmis les grands noms du genre aux côtés d'Hayao Miyazaki, Satoshi Kon, Isao Takahata et autres Katsuhiro Ôtomo.
    Gonnard
    Gonnard

    Suivre son activité 109 abonnés Lire ses 1 803 critiques

    1,0
    Publiée le 29 novembre 2007
    Manga assez beau. A plusieurs moments on sourie. De là à déclarer que c'est un chef d'oeuvre, non. Faut pas pousser mémé dans les orties. Même des orties japonaises. On est pas accroché au siège du début à la fin. La musique ? Ah bon, il y en avait une ?L'idée des voyages dans le temps est un thème ultra classique. Pour le comique on a déjà vu mieux, surtout dans le cadre de l'école (GTO, ...). Le dernier tiers du manga est capillo-tracté, même si l'on a l'esprit ouvert. Bref, j'ai été un peu déçu.
    titiro
    titiro

    Suivre son activité 24 abonnés Lire ses 1 001 critiques

    5,0
    Publiée le 9 juin 2008
    Ce film est une merveille. 1h40 de pure bonheur. On en ressort heureux, et conscient d'avoir passé un moment unique. L'histoire, l'animation, les graphismes, tout est beau et réussi. L'un des meilleurs japonais animé. Bravo!!!!!!!
    Scavs
    Scavs

    Suivre son activité 9 abonnés Lire ses 370 critiques

    1,0
    Publiée le 9 décembre 2010
    L'héroïne du film est énervante et son doublage est atroce en français (en japonais ce n'est pas terrible non plus mais ça passe mieux), l'histoire aurait pu être captivante vu que l'idée sur l'arrêt du temps est sympa, mais tellement mal exploitée qu'au final tout cela n'est que esbroufes. C'est niais, il y a des plans fixes qui durent (donc ça énerve au bout d'un moment) typiques des dessins animés japonais, des passages chiants et inutiles, des dessins inégaux, des animations inégales (tantôt saccadées tantôt souples), et une histoire d'amour improbable plutôt malsaine si on comprend que des générations, des époques séparent les amoureux. Pas terrible. Encore plus nul que Summer Wars du même créateur.
    Fredoki
    Fredoki

    Suivre son activité 3 abonnés Lire ses 153 critiques

    4,0
    Publiée le 7 septembre 2008
    Plein d'humour et de tendresse, La traversée du temps est un film d'animation contemporain qui, tout comme "Retour vers le futur" ou "l'effet Papillon", est basé sur la modification du passé pour changer le futur sur fond d'histoire d'amour lycéenne. Il en résulte des scènes vraiment très drôle. Le design général ou les musiques sont agréables et n'en met pas plein la vue. Les personnages pleins de pudeur sont attachants. Bref un très bon animé malheureusement passé inaperçu car comparé à tort aux Miyazaki.
    anonyme
    Un visiteur
    1,0
    Publiée le 15 octobre 2008
    Au début, je trouvais ce film plutôt sympathique, mais à mesure que l'intrigue évoluait, je décrochais. Les graphismes sont plutôt bons mais l'histoire à l'eau de rose m'a fortement ennuyée. C'est d'autant plus déplorable que l'idée de base paraîssait intéressante. Dommage.
    Florent L.
    Florent L.

    Suivre son activité

    3,5
    Publiée le 6 septembre 2015
    La Traversée du Temps se démarque par son scénario, et la manière dont il aborde un thème si souvent traité dans la fiction : le voyage dans le temps (je pense que vous l'aviez deviné avec le titre...). Avec la question existentielle au centre de l'intrigue : peut-on changer le cours des choses...? De plus, pas de magie ici, on est dans un Japon moderne, et on vit la vie d'une lycéenne , pas très branchouille, et fan de baseball. Juste, elle découvre le talent de remonter dans le temps (en faisant de jolies galipettes en même temps), et ces infinies possibilités... Toutefois les scénaristes ont eu la bonne idée de corser le tout quand même... [spoiler]CE VELO !! >
    Les meilleurs films de tous les temps
    • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
    • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
    Back to Top