The Blade
  • Séances
  • Bandes-annonces
  • Casting
  • Critiques
    • Critiques Presse
    • Critiques Spectateurs
  • Photos
  • DVD, VOD
  • Musique
  • Le saviez-vous ?
Note moyenne :   3,1 pour 420 notes dont 40 critiques  | 
  • 18 critiques     49%
  • 7 critiques     19%
  • 2 critiques     5%
  • 2 critiques     5%
  • 5 critiques     14%
  • 3 critiques     8%

40 critiques spectateurs

Trier par 
Les plus récentes
  • Critiques les plus utiles
  • Les membres ayant fait le plus de critiques
  • Membres ayant le plus d'abonnés
douggystyle

193 abonnés | Lire ses 3183 critiques |

   1.5 - Mauvais

Savoir que The Blade est le chainon entre la carrière déclinante en Chine de Tsui Hark et ses premiers blockbusters crétins hollywoodien n’est en rien une coïncidence. Sa relecture du mythe du sabreur manchot, immortalisé dans les années 60-70 par la saga réalisée par Chang Cheh, est en effet calibré pour un public américain. Le réalisateur semble s’être imprégné des codes du film d’action occidental pour réaliser son film qui n’a de wu xia pian que le contexte, ne respectant en rien les poncifs classiques du cinéma chinois. Ainsi, celui-ci a toujours eu tendance à donner, et la franchise Il était une fois en Chine en est un excellent exemple, une image policée de son Histoire or, ici, la Chine du 19ème siècle apparait comme un lieu sans foi ni loi, chaotique et barbare. Malgré cette image violente de la civilisation chinoise, le récit est d’un manichéisme total, voir même grotesque. La caractérisation de personnages et le discours pompeux de la voix-off sont autant de signes symptomatiques de la façon dont Tsui Hark a ouvertement fait ce film dans le but de faire découvrir le genre du film de sabre aux spectateurs américains, un défi raté qui lui valut un échec commercial d’un côté comme de l’autre de l’océan pacifique.

sword-man

26 abonnés | Lire ses 984 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Attention, Masterpiece en vue !! Chef d'oeuvre que tous cinéphiles de la planète se doit de voir, mais vu son parti pris radical, il ne plaira sans doute pas à tout le monde, mais c'est un film important. Le mythique Tsui Hark reprend la célèbre histoire du sabreur manchot, célèbre au cinéma grâce à Chang Cheh et sont "The blade" reprend des éléments mais n'offre pas un simple remake. il déconstruit le wu xia pian, pire encore, il le détruit, casse tout les codes et impose une mise en scène expérimental extrême. Assez mal rythmé, il est vrai, "The blade" n'est pourtant pas un film parfait du à son parti pris de cinéma vérité mais qu'importe, visuellement il envoie que ce soit au niveau des décors ou de la lumière. Exit le code d'honneur et la chevalerie du wu xia pian, place à un monde barbare et violent, ou le combat pour la survie et l'existence est quotidien, le sexe est également présent contrairement à la tradition. En adoptant pour le cinéma vérité dans sa mise en scène, Tsui Hark déroge à la règle du contrôle des chorégraphies et opte pour le chaos. Chaos qui nous offre les cadrages les plus fous, et un montage ultra nerveux. Les combats sont aussi spectaculaires que bordeliques ce qui les rends uniques. Pensé à l'encontre de ce que le public à l'habitude, "The blade" fut logiquement un bide. Pourtant avec le temps il est réevalué et pour certains il est le meilleur film de sabre. N'exagérons rien, mais il est unique dans l'histoire.


Gonnard

81 abonnés | Lire ses 1826 critiques |

   0.5 - Nul

"The Blade" ou le Lidl du sabre asiatique. Ceux qui s'imaginent voir un digne précurseur de "Zatoichi" en seront pour leurs frais. Seul point commun des deux héros, un handicap de départ pour compenser le fait qu'ils soient vraiment trop balèzes. Ding On, du fait de sa manchitude, choisit d'opter pour la technique de la toupie. La stratégie est certes ridicule à souhait, mais elle marche. Ses compagnons de route font figure de bras-cassés, tel son meilleur ami qui présente un penchant douteux pour les femmes ligotées. Le mioche qui accompagne le héros est, pour sa part, à baffer. Le jeune acteur surjoue le plus possible, un peu comme le reste de l'équipe finalement. Les méchants sont, comme d'habitude, super désagréables mais aussi et surtout super glands. Ils sourient bêtement, rient à gorge déployée y compris quand ils se prennent une branlée monumentale et enfin ils se montrent d'une arrogance sans borne. La fille-trophée se veut très conne (plus que de coutume je veux dire). Dès qu'il y a un piège, elle saute à pieds joints dedans, et avec le sourire. Cerise sur le gâteau, elle se lance dans les cinq dernières minutes dans un monologue vaseux sur la vie, la mort, les relations humaines. Et c'est peut-être surtout là que "The Blade" acquiert son statut d'ultimate nanar.

RENGER

242 abonnés | Lire ses 5429 critiques |

   3 - Pas mal

Tsui Hark réalise ici un vigilante-movie incroyablement survolté (et encore, le mot est faible) en mettant en scène cette relecture nerveuse du film de Chang Cheh (Un seul bras les tua tous - 1967). Comme dans le film cité précédemment, il est ici question d’un sabreur manchot qui décide de venger la mort de son père. Tombé sur un livre racontant comment apprendre les préceptes du kung-fu, il entreprit un entrainement draconien, qui eu pour conséquence de le transformer en un sabreur redoutable, même manchot, il est devenu capable de mettre à terre toute une horde de guerriers. Alternant le style "wuxia pian" et différents arts-martiaux (ainsi que le kung-fu), Tsui Hark nous livre ici une impressionnante relecture aux chorégraphies hallucinantes, étonnamment filmé avec une caméra qui virevolte dans les airs. The Blade (1995) est à découvrir à jeun, fin prêt à s’en prendre plein les mirettes.

Jahro

22 abonnés | Lire ses 650 critiques |

   1.5 - Mauvais

Six longues minutes d’introduction rébarbative, puis la voix-off se fait rare, seulement attentive à vaporiser un nuage de guimauve sur quelque boucherie teintée à l’E120. L’ossature, c’est les acteurs, poses affectées et jeu de vaudeville, répliques niaises et chorégraphies ampoulées. D’une naïveté à toute épreuve, souvent insupportable, touchante quelques fois, The blade abuse de tout, s’essaye à tout, exagère tout. Alors bien-sûr, l’avalanche laisse parfois paraitre une petite trouvaille visuelle, parfois un combat joliment orchestré. Mais ces offrandes sont réservées aux plus téméraires, fans myopes et cinéphiles patients. Car globalement, c’est mauvais. Et ça sent le blocknavet exotique. Le genre qui ravit un microcosme d’aficionados, et qui rappelle aux autres un téléfilm d’après-midi sur le sat, kitsch mais volontaire, pétri d’amateurisme nigaud au point d’en devenir presque attendrissant. Aux abords des vingt dernières minutes pourtant, fougueuses et bien construites, le spectateur finit par sortir un peu de sa léthargie. Il en est alors convaincu : un court-métrage eût été parfait.

tomPSGcinema

79 abonnés | Lire ses 2428 critiques |

   4.5 - Excellent

Avec « The Blade «, Tsui Hark réalise sans doute un des plus grands films de sabre de tous les temps. La réalisation ne manque pas de rigueur et de panache, surtout lors des mémorables scènes de combats que l’on aura rarement connu aussi intense, et elle sert à merveille cette histoire palpitante. L’interprétation est également à la hauteur et les décors sont particulièrement soignées, ce qui fait que ce film d’action asiatique se regarde avec toujours autant de passion.

Kane Arius

18 abonnés | Lire ses 149 critiques |

   5 - Chef d'oeuvre

Ce chef d'oeuvre barbare et enragé, flamboyant et intemporel de Tsui Hark - le plus grand cinéaste asiatique de tout les temps - qui non content d'avoir le prestige de rester probablement l'expérimentation de mise en scène la plus extrême, radicale et subversive de l'histoire du cinéma et le film de sabre le plus terminal qui aura fait table rase de trente ans de wu xia pian et qui le réinventa complètement est un modèle d'iconoclasme qui refute rageusement toutes sortes de manichéisme, qui brise mille tabous et toute les notions de morales, de règles et d'amitiés possibles, ou les "héros", tous victimes de leur instincts animals, ne se battent plus par héroisme mais par instinct survie et quête éperdu d'identité et confrontes brutalement le spectateur à ses démons refoulés. En cela, "The Blade" nous présente un monde déliquescent, primitif, impitoyable et sauvage qui est la presque parfaite représentation de la barbarie du monde imaginé par Robert E. Howard. Bref, tout le monde le sait très bien et le dit mais c'est vrai, Tsui Hark filme ( proprement paler ) le chaos comme personne. Un film unique et immortel, d'une puissance évocatrice et d'un existentialisme infinie. Dans cent ans, on parlera encore de The Blade. Il aura au 21 ème siecle falut attendre probalement un metteur en scène comme Tony Scott et sont incroyable Man on Fire pour voir au cinéma une expérimentation visuelle presque aussi subversive, ou encore un autre filmeur, certe moins expérimentateur, mais qui hurle tout autant avec ses images seules, comme Mel Gibson.

selim m.

2 abonnés | Lire ses 223 critiques |

   0.5 - Nul

Un film pas intéressant, une histoire mauvaise, des dialogues niais, des combats ratés, des personnages pas du tout charismatiques. Pourtant ce film sois disant "culte" est considéré comme l'un des meilleurs films de sabres chinois.

vassili_zaitsev

0 abonné | Lire ses 28 critiques |

   2.5 - Moyen

un peu leger venant de tsui hark...vu la reputation du film je m'attendais a mieux le jeu d'acteur n'est pas terrible la pseudo heroine est juste catastrophique ce qui enleve enormement de credit au film. les scenes d'action sont agreable bien meilleur que dans seven sword par exemple ou la camera etait si près des acteur qu'elle en gachait l'action général. un film moyen qui reste un bon divertissement si on ne s'endort pas lors du premier quart d'heure et si l'actrice ne vous force pas a mettre stop sur le DVD...

gimliamideselfes

489 abonnés | Lire ses 2828 critiques |

   3.5 - Bien

C'est un peu le même syndrome que seven swords, certaines scènes je les trouve juste géniales, certains combats sont justes énormes (je pense au combat final qui est dans ce qui se fait de mieux au cinéma, dans le genre viscéral, violent, et sans concession), mise en scène parfaite, l'histoire est très sympathique elle aussi, mais ça ne m'a pas intéressé outre mesure. J'essayerai de le revoir une autre fois. Mais c'est un bon film.

Précédente Suivante

Donnez votre avis sur ce film

Les meilleurs films de tous les temps
  • Les meilleurs films de tous les temps selon les spectateurs
  • Les meilleurs films de tous les temps selon la presse
Vidéos liées à ce film
The Blade Bande-annonce VO
1 657 vues
The Blade Bande-annonce (2) VO
Playlists
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #16 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #15 - 5 courts métrages à déguster
5 vidéos
LA SHORT PAUSE #14 - 5 courts métrages à déguster
Toutes les playlists
Tous les meilleurs films au ciné